Newsletter

Récupération des actifs miniers et pétroliers: « à la population d’en tirer les dividendes» (André Wameso)

André Wameso lors du briefing de presse. Ph. Droits tiers

L’accord conclu entre l’homme d’affaires Israëlien Dan Gertler et la Ministre d’État en charge de la Justice, Rose Mutombo, le 26 février dernier, va permettre au gouvernement congolais de récupérer tous ses actifs miniers et pétroliers et à la population d’en tirer les dividendes.

C’est ce qu’a expliqué le Directeur de cabinet adjoint du Chef de l’État en charge des questions économiques et financières, André Wameso, au cours du briefing de presse, organisé le jeudi 04 mars à Kinshasa par le Ministre de la Communication, Patrick Muyaya.

Ces actifs, en effet, sont évalués à plus de 2 milliards de dollars américains. Précédemment, sur la liste des mines, cet homme d’affaires avait 60% dans l’actionnariat contre 40% de l’État congolais. Mais avec la signature de ce nouvel accord, l’Etat congolais redevient dorénavant détenteur à 100% de ces mines.
 
«On n’a vraiment répertorier tous les actifs. Nous récupérons tout. L’Etat congolais redevient propriétaire à 100% des mines d’or de Moku Beverendi. Pour détenir un actif et pouvoir le valoriser, on fait des investissements qui sont des coûts qui sont classiques. L’achat de ces actifs Dan Gertler les a eu à une somme modique. Ce qui nous a importé c’était la valorisation de ces actifs et donc le groupe Ventura détenait par Beverly les études qui permettaient de 
valoriser», a dit André Wameso.

Par la même occasion, ce proche du Président Félix Tshisekedi a laissé entendre que la récupération des études permettant de valoriser davantage ces actifs pour lesquels il y aurait déjà d’autres prétendants vaut son pesant d’or. Pour lui, sans ses études, l’Etat congolais aurait commis un péché en bradant ses actifs sans toutefois cerner sa valeur.

«On a accepté de rembourser le coût d’investissement sans intérêt. Au moment où nous étions en train de négocier, le bloc 1 et 2 la valeur était de Un (1) milliard. Si on avait dit par exemple que on ne vous rembourse pas beaucoup d’investissements et que les blocs pétroliers nous les vendions tout de suite sans avoir les études et que quelqu’un vient nous proposer Un (1) milliard, nous serions comptent de pouvoir empocher les milliards sans rien donner à Dan Gertler», a-t-il expliqué.

Et de renchérir: «Grâce aux études, la même mine aujourd’hui revient entre 1 milliard 5 et 1 milliard. Ça veut dire que même si nous payons 2 millions à Dan Gertler ce que nous gagnons comme République et la population congolaise ça sera la véritable valeur de la mine moins le coût d’investissement de Monsieur Gertler qui sera supérieur aux milliards qui étaient estimés au moment de discussions».

Il est impérieux de retenir que c’est grâce aux sanctions américaines infligées à Dan Gertler par le gouvernement Joe Biden que le gouvernement congolais est arrivé à négocier en position de force avec cet homme d’affaires considéré comme roi des mines de la RDC.

D’après le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, le gouvernement congolais envisage de présenter le contenu complet de cet accord signé à «l’amiable» aux américains pour qu’il ait une explication d’État à État.

Du côté de la société civile, on exige la publication hic et nunc dudit accord.

Dostin Eugène LUANGE 

Dans la même catégorie

Contrat SICOMINES : Le ministre des Finances examine la mise en place d’un mécanisme financier et de bonne gouvernance pour les ressources issues de...

La gestion des fonds du projet Sino-Congolais des Mines (SICOMINES) était au cœur d'une réunion présidée le jeudi 18 juillet par le ministre des...

RDC : Le gouvernement suspend l’importation des bières et boissons gazeuses pour une durée de 12 mois

Le gouvernement congolais, par le truchement du ministère du commerce extérieur, a suspendu pour une durée de 12 mois, l’importation des bières et boissons...

Spoliation des terrains de la SNCC : la ministre Acacia Bandubola appelée à bloquer la délivrance des titres aux bénéficiaires

Le conseil d'administration de la Société Nationale des Chemins de fer du Congo (SNCC) sollicite l'implication de la ministre des Affaires foncières, Acacia Bandubola,...

RDC: L’UE alloue 1 millions d’euros pour contenir la propagation de la variole du singe

L’Union européenne (UE) a annoncé, jeudi 18 juillet, l'allocation d'une aide humanitaire supplémentaire de 1 millions d'euros pour soutenir la lutte contre la propagation...

RDC : Le gouvernement mobilise 18,546 millions USD à la séance du 16 juillet 2024 grâce aux Obligations du Trésor

Le Gouvernement congolais, par le truchement du ministère des Finances, a mobilisé 18,546 millions USD lors de la séance d’adjudication des Obligations du Trésor...

RDC: Le gouvernement envisage des mesures pour juguler la fraude des produits miniers qui entrave l’accroissement des recettes publiques

À l'initiative de la première ministre, Judith Suminwa, les membres du Comité de Conjoncture Économique (CCE) se sont réunis jeudi 18 juillet afin de...

La BAD accorde à la RDC un prêt de 117 millions USD pour appuyer la transformation agricole

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 14 février dernier à Abidjan, un prêt de 117,9...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading