Newsletter

La BAD sollicite le soutien des États-Unis pour son plan alimentaire d’urgence de 1,5 milliard de dollars pour l’Afrique

Le Président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina a présenté, mercredi 11 mai dernier, de solides arguments pour convaincre les États-Unis de soutenir le Plan de production alimentaire d’urgence de 1,5 milliard de dollars proposé par l’institution. Ce plan vise à éviter une crise alimentaire imminente en Afrique causée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

Akinwumi Adesina a apporté, parmi d’autres invités, son témoignage sur l’insécurité alimentaire mondiale et les impacts persistants de la pandémie de Covid-19 devant la sous-commission des crédits du Sénat américain chargée de l’État, des opérations étrangères et des programmes connexes. Les sénateurs Chris Coons (Delaware) Lindsey Graham (Caroline du Sud), Dick Durbin (Illinois), Chris Van Hollen (Maryland) et Roy Blunt (Missouri) entre autres ont participé à l’audition.

Le sénateur Coons, président de la sous-commission, a souligné que les États-Unis devaient agir rapidement et fournir un financement suffisant. «Nous devrions être inquiets et même alarmés par la crise de sécurité alimentaire croissante que cette guerre provoque pour des centaines de millions de personnes bien au-delà de l’Europe de l’Est», a-t-il déclaré.

Le sénateur Graham a, pour sa part, exprimé son soutien à la création d’un fonds mondial pour la sécurité alimentaire. S’exprimant en direct par visioconférence depuis Accra, au Ghana, M. Adesina a déclaré que le Plan de production alimentaire d’urgence pour l’Afrique proposé par la Banque permettrait de produire rapidement 38 millions de tonnes de nourriture à travers l’Afrique au cours des deux prochaines années. 

«La Banque africaine de développement, avec votre soutien, est prête à relever ce nouveau défi et d’autres encore», a-t-il souligné.

Le plan de production alimentaire est axé sur la fourniture de semences certifiées de variétés adaptées au climat à 20 millions d’agriculteurs africains. Avec la perturbation des approvisionnements alimentaires résultant de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, l’Afrique est confrontée à une pénurie d’au moins 30 millions de tonnes métriques de denrées alimentaires, en particulier de blé, de maïs et de soja importés de ces deux pays.

Il a déclaré que la Banque africaine de développement investirait 1,3 milliard de dollars dans la mise en œuvre du plan. Il a appelé les États-Unis à combler le déficit de financement. « Avec le soutien des États-Unis pour réduire le déficit de financement de 200 millions de dollars, nous pouvons assurer le succès du Plan africain de production alimentaire d’urgence », a-t-il déclaré.

Le Plan africain de production alimentaire d’urgence est actuellement soumis à l’approbation du Conseil d’administration de la Banque africaine de développement.

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

Contrat SICOMINES : Le ministre des Finances examine la mise en place d’un mécanisme financier et de bonne gouvernance pour les ressources issues de...

La gestion des fonds du projet Sino-Congolais des Mines (SICOMINES) était au cœur d'une réunion présidée le jeudi 18 juillet par le ministre des...

RDC : Le gouvernement suspend l’importation des bières et boissons gazeuses pour une durée de 12 mois

Le gouvernement congolais, par le truchement du ministère du commerce extérieur, a suspendu pour une durée de 12 mois, l’importation des bières et boissons...

Spoliation des terrains de la SNCC : la ministre Acacia Bandubola appelée à bloquer la délivrance des titres aux bénéficiaires

Le conseil d'administration de la Société Nationale des Chemins de fer du Congo (SNCC) sollicite l'implication de la ministre des Affaires foncières, Acacia Bandubola,...

RDC: L’UE alloue 1 millions d’euros pour contenir la propagation de la variole du singe

L’Union européenne (UE) a annoncé, jeudi 18 juillet, l'allocation d'une aide humanitaire supplémentaire de 1 millions d'euros pour soutenir la lutte contre la propagation...

RDC : Le gouvernement mobilise 18,546 millions USD à la séance du 16 juillet 2024 grâce aux Obligations du Trésor

Le Gouvernement congolais, par le truchement du ministère des Finances, a mobilisé 18,546 millions USD lors de la séance d’adjudication des Obligations du Trésor...

RDC: Le gouvernement envisage des mesures pour juguler la fraude des produits miniers qui entrave l’accroissement des recettes publiques

À l'initiative de la première ministre, Judith Suminwa, les membres du Comité de Conjoncture Économique (CCE) se sont réunis jeudi 18 juillet afin de...

La BAD accorde à la RDC un prêt de 117 millions USD pour appuyer la transformation agricole

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 14 février dernier à Abidjan, un prêt de 117,9...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading