Newsletter

RDC : Tshisekedi appelé à ordonner l’IGF de diligenter une enquête sur la SOKIMO et «ses partenaires improductifs»

La Coalition pour la gouvernance des entreprises publiques (COGEP) demande au Président de la République, Félix Tshisekedi, d’ordonner l’Inspection générale des finances (IGF) de faire un audit de la Société Minière Kilo-Moto (Sokimo) et de «ses partenaires improductifs».

Dans un rapport publié jeudi 19 mai dernier, dans la province du Haut-Katanga, cette synergie de structures de la société civile œuvrant dans le secteur minier, a fustigé le modus operandi de la société Minière Kilo-Moto dans la signature d’une légion de joint-ventures avec des sociétés privées des droits congolais et étrangères à l’instar de Kibali Gold mine et Pianeta.

Elle constate que ces contrats de la Sokimo «conclus en violation de la législation minière et de la loi sur la passation des marchés» ont, à ce jour, minoré sa part sociale dans les sociétés de joint-ventures aux autres associés. 

Outre cela, la COGEP constate la cessation des paiements dus à la Sokimo comme les dividendes, les royalties, les pas de portes et les rentes mensuelles. Selon le même rapport, de 2019 à 2020, la Sokimo devrait encaisser la somme de 1 080 000 dollars de la rente annuelle due depuis l’approbation du contrat d’association jusqu’à ce que la production commence. Somme qui, malheureusement, n’a jamais été payée par l’entreprise Kodo ressource, en violation du contrat d’association qui lie les parties Sokimo et Pianeta.  

Leur étude ayant établi les éventuelles responsabilité dans l’opacité des négociations des contrats et le bradage des actifs miniers au détriment de l’État, la COGEP souligne que ces responsabilités incombent au Ministre du Portefeuille et Mines ainsi qu’aux membres du Conseil d’Administration de la SOKIMO.

Tout en craignant la chute absolue de cette société, elle appelle le Chef de l’État de nommer un nouveau Conseil d’Administration de cette société minière. Ces structures de la société civile vont plus loin pour requérir au gouvernement d’éviter la politisation de la gestion des entreprises publiques en jouant correctement les rôles d’actionnaire et de régulateur, mais d’appuyer plutôt le relèvement de la Sokimo par une allocation budgétaire conséquente. Par ailleurs, elles estiment que le gouvernement doit lutter contre les conflits d’intérêts et la corruption dans les joint-ventures.

Quant au parlement, il est invité à initier une enquête parlementaire sur la participation de la Sokimo dans les joint-ventures et d’interpeller les membres du Conseil d’Administration de la Sokimo sur l’opacité dans la conclusion des contrats de joint-ventures.

Au mois de mai 2021, la sokimo se déclarait perdante dans sa joint-venture avec son partenaire Kibali Gold. C’est ainsi qu’elle demandait au gouvernement de se montrer protecteur en exigeant à ce partenaire de se rasseoir autour d’une table pour négocier un nouveau contrat plus équitable, durable et mutuellement avantageux.  

Dostin Eugène LUANGE 

Dans la même catégorie

RDC: Le gouvernement envisage des mesures pour juguler la fraude des produits miniers qui entrave l’accroissement des recettes publiques

À l'initiative de la première ministre, Judith Suminwa, les membres du Comité de Conjoncture Économique (CCE) se sont réunis mercredi 17 juillet afin de...

La BAD accorde à la RDC un prêt de 117 millions USD pour appuyer la transformation agricole

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 14 février dernier à Abidjan, un prêt de 117,9...

RDC: Doudou Fwamba et l’Association Congolaise des Banques pour une croissance économique durable

Le ministre des Finances, Doudou Fwamba Likunde, souhaite voir les banques congolaises devenir des moteurs de croissance économique et de développement afin de créer...

RDC : la Banque Mondiale débourse 400 millions USD pour la 1ère phase du programme d’accès aux services d’eau

La Banque mondiale a lancé mercredi 17 juillet 2024, la première phase du programme d'accès aux services d'eau et d'assainissement (PASEA) à Tshikapa, chef-lieu...

RDC: le gouvernement infligera une amende de 50 millions de CDF à toute personne auteur de pollution sonore sur la voie publique

L'Etat congolais va désormais infliger une amende de 50 millions de francs congolais à toute personne auteur de pollution sonore sur la voie publique.Telle...

RDC: La chambre des mines de la FEC célèbre la nomination de son ex-président Louis Watum

Louis Watum Kabamba, ministre de l'Industrie et du Développement des PME et des Petites et Moyennes Industries, a été célébré le mercredi 17 juillet...

RDC: une délégation de l’ANAPEX édifiée sur le processus d’exportation au port de Matadi

En mission au Kongo Central, une délégation de l'Agence nationale de promotion des exportations (ANAPEX) conduite par le directeur de développement de produit et...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading