Agression dans l’Est: l’envoyé spécial du SG de l’ONU pour la région de Grands Lacs chez  Ibalanky pour solliciter le dialogue RDC-Rwanda

C’est un secret de polichinelle : les relations entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda ne sont pas au beau fixe. Kinshasa accuse Kigali de soutenir les rebelles du M23 pour agresser l’armée congolaise et de violer son intégrité nationale en vue de tenter de récupérer quelques centimètres du territoire national.

Sur ce, la tension ne cesse de monter entre ces deux Etats. Pour fumer le calumet de la paix, l’envoyé spécial du Secrétaire général des Nations-unies pour la région des Grands Lacs, Huang Xia a conféré ce mardi 14 juin, avec le coordonnateur du Mécanisme National de Suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba (MNS), Dr. Claude Ibalanky Ekolomba.

Cet émissaire onusien est venu manifester la position de la communauté internationale de soutenir le dialogue entre les deux protagonistes afin de prévaloir la diplomatie dans cette situation.

«La communauté internationale n’est pas silencieuse là-dessus. Au lieu des bruits de bottes, la communauté internationale voudrait surtout entendre et faire entendre les voix pour la diplomatie, pour le dialogue. Malgré la gravité de la situation, je pense qu’il est dans l’intérêt des pays de la région des grand-lacs notamment les pays clés de faire tout le nécessaire pour faire prévaloir la diplomatie», a déclaré Huang Xia.

Il espère néanmoins que la médiation confiée par l’Union africaine au Président Angolais, João Lourenço, jouera pleinement son rôle. Au-delà de cela, Huang Xia dit attendre le troisième conclave du processus de Nairobi qui, selon lui, donnera des résultats susceptibles de contribuer à la désescalade de la situation.

«Nous espérons que ces processus donneront des résultats susceptibles de contribuer à la désescalade de la situation qui contribueront à des dialogues de concertation entre les pays directement concernés pour mettre sur la table tous les dossiers», a-t-il renchéri.

De son côté, le Haut représentant du chef de l’État, Dr Claude Ibalanky a insisté sur le fait que son pays est fortement préoccupé par la restauration totale de la paix dans la partie orientale quel que soit le mécanisme mise en place.

«Aujourd’hui une seule chose qui importe c’est la paix totale à l’est de la République Démocratique du Congo. Comme le Chef de l’État a dit : c’est soit la paix ou la guerre, mais le résultat ultime attendu c’est la restauration de la paix. Aucun centimètre du territoire national ne doit être occupé par n’importe quelle force que ce soit, c’est l’intégrité territoriale, c’est la protection de la population qui importe en ce moment quelque soit le mécanisme mise en place», a-t-il fait savoir.

D’ores et déjà, il a indiqué que plusieurs fronts sont ouverts dans son pays à l’instar de l’Etat de siège dans les deux provinces de l’Ituri et Nord-Kivu, la mutualisation des forces avec l’armée ougandaise, le processus de Nairobi en cours, la médiation de l’Angola qui est ouverte et l’affrontement direct avec le M23 avec l’appui des pays voisins.

Pour le MNS, Claude Ibalanky espère qu’il s’agit aujourd’hui de trouver une coordination harmonieuse et centralisée pour atteindre les résultats désirés qui est de rétablir la paix et protéger la population congolaise.

Dostin Eugène LUANGE 

Dans la même catégorie

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Lutte contre la corruption en RDC : Judith Suminwa appelée à interdire aux cabinets politiques de passer les marchés publics

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), une organisation de la société civile spécialisée dans le contrôle citoyen des finances publiques, demande à la nouvelle...

Équateur : après le gouvernorat, l’Assemblée provinciale exige le gel des comptes de l’exécutif provincial

Les violons ne s'accordent pas entre le gouverneur sortant Bobo Boloko Bolumbu et le Bureau provisoire de l'Assemblée provinciale de l'Équateur.Après le gouvernorat de...

RDC: L’ODEP annonce la mise en place d’une boîte mail verte et de numéros verts pour dénoncer les actes de corruption et de prédation

L'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) a annoncé la mise en place d'une boîte mail verte et de numéros verts pour permettre à la...

Crise humanitaire en RDC : L’Algérie octroie une aide humanitaire de 123,5 tonnes au Gouvernement

La République algérienne démocratique et populaire a décidé d’octroyer une aide humanitaire de 123,5 tonnes au profit du peuple et du gouvernement congolais, en...

Affaire lampadaires et forages : l’étau se resserre autour de Nicolas Kazadi !

Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, pourrait être bientôt devant les juges pour éclairer l'opinion publique sur les soupçons de surfacturation concernant les lampadaires...

Les États-Unis conditionnent la levée des sanctions imposées à Gertler par l’abandon de ses activités en RDC 

L’administration Biden a manifesté sa volonté de lever les sanctions imposées à l'homme d'affaires Israélien, Dan Gertler en lui conditionnant d'abandonner toutes ses opérations...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading