Joe Biden soutient le plan de la BAD pour nourrir l’Afrique

Les États-Unis ont annoncé leur soutien à l’initiative de la Banque africaine de développement visant à accroître de manière significative la production alimentaire en Afrique pour éviter la crise alimentaire imminente causée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

La Facilité africaine de production alimentaire d’urgence(le lien envoie un courriel) d’un montant de 1,5 milliard de dollars, approuvée par le conseil d’administration du Groupe de la Banque en mai, permettra de fournir à 20 millions de petits exploitants agricoles des semences climat résistantes certifiées de blé, de maïs, de soja et d’autres cultures de base, ainsi que des engrais plus abordables et des services de vulgarisation. Cela permettra à l’Afrique de produire rapidement au cours des quatre prochaines saisons agricoles 38 millions de tonnes de denrées alimentaires supplémentaires d’une valeur de 12 milliards de dollars.

Lors d’un sommet des dirigeants du G7 qui s’est tenu mardi, le président américain Joseph Biden et les autres dirigeants du G7 ont annoncé une contribution de 4,5 milliards de dollars pour faire face à la problématique de la sécurité alimentaire mondiale, dont 50 % seront pris en charge par les États-Unis. 

L’administration Biden a annoncé qu’elle investirait 760 millions de dollars de sa contribution pour lutter contre les effets de la hausse des prix des denrées alimentaires, des carburants et des engrais provoquée par la guerre, dans les pays qui en ont le plus besoin.

Les États-Unis soutiendront également le Programme de financement des risques de catastrophes en Afrique de la Banque africaine de développement, qui aide les gouvernements africains à répondre à l’insécurité alimentaire aiguë causée par des phénomènes météorologiques extrêmes comme la sécheresse, en améliorant leur accès aux produits d’assurance contre les risques de sécheresse ou d’inondation. La Banque africaine de développement a lancé ce programme en 2018 pour accroître la résilience des pays aux chocs climatiques, et opère dans près d’une douzaine de pays africains.

Le président de la Banque africaine de développement, Dr Akinwumi Adesina a déclaré : « Je me réjouis de l’annonce et des contributions importantes faites par le président Joe Biden et les autres dirigeants du G7 pour soutenir concrètement le travail de la Banque africaine de développement et répondre à la problématique de la sécurité alimentaire mondiale ».

Avec la BAD

Dans la même catégorie

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Lutte contre la corruption en RDC : Judith Suminwa appelée à interdire aux cabinets politiques de passer les marchés publics

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), une organisation de la société civile spécialisée dans le contrôle citoyen des finances publiques, demande à la nouvelle...

Équateur : après le gouvernorat, l’Assemblée provinciale exige le gel des comptes de l’exécutif provincial

Les violons ne s'accordent pas entre le gouverneur sortant Bobo Boloko Bolumbu et le Bureau provisoire de l'Assemblée provinciale de l'Équateur.Après le gouvernorat de...

RDC: L’ODEP annonce la mise en place d’une boîte mail verte et de numéros verts pour dénoncer les actes de corruption et de prédation

L'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) a annoncé la mise en place d'une boîte mail verte et de numéros verts pour permettre à la...

Crise humanitaire en RDC : L’Algérie octroie une aide humanitaire de 123,5 tonnes au Gouvernement

La République algérienne démocratique et populaire a décidé d’octroyer une aide humanitaire de 123,5 tonnes au profit du peuple et du gouvernement congolais, en...

Affaire lampadaires et forages : l’étau se resserre autour de Nicolas Kazadi !

Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, pourrait être bientôt devant les juges pour éclairer l'opinion publique sur les soupçons de surfacturation concernant les lampadaires...

Les États-Unis conditionnent la levée des sanctions imposées à Gertler par l’abandon de ses activités en RDC 

L’administration Biden a manifesté sa volonté de lever les sanctions imposées à l'homme d'affaires Israélien, Dan Gertler en lui conditionnant d'abandonner toutes ses opérations...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading