RDC: « 3 ans après la libéralisation du marché des assurances, l’ARCA a réalisé un marché de près de 220 millions USD » (DG Alain Kaninda)

Trois (3) ans après la libéralisation du marché des assurances en République Démocratique du Congo soit de 2019 à 2021, l’Autorité de Régulation et de Contrôle des Assurances (ARCA) a réalisé une performance de près de 215 millions de dollars américains.

C’est ce qu’a démontré le directeur général de l’ARCA, Alain Kaninda, mardi 05 juillet lors de la tenue de la première conférence sur l’état du marché des assurances, exercices 2019 à 2021 à Kinshasa. En effet, « cet exercice est un devoir de redevabilité face à l’opinion nationale et internationale qui vise à consolider le capital de confiance de la population vis-à-vis des opérateurs d’assurances agréés par l’ARCA ».

Le DG Alain Kaninda a souligné qu’en 3 ans, le nombre des opérateurs d’assurances est passé à 41, chose qui a permis de créer plus d’emplois dans le secteur soit de 111 en 2019 à 248 en 2021.

« Ce que nous pouvons noter, ce qu’au bout de 3 ans, nous avons quitté un marché qui était avant 2019, à 70 millions de dollars et 3 ans après en 2021, c’est un marché qui est à près de 220 millions de dollars. Nous avions 4 opérateurs en 2019, aujourd’hui nous avons 10 sociétés d’assurances. En plus des courtiers, nous avons 41 opérateurs qui sont sur le marché. Ça veut dire que nous avons un marché qui vit. Nous avons un marché où des opérateurs qui ont des capacités sont présents et peuvent répondre aux besoins de la population et accompagner la population et nous avons aussi aujourd’hui des fondamentaux qui sont mis en place pour  que notre marché se développe  et qu’il soit Boosté”, a déclaré le Dg Alain Kaninda.

Toutefois, pour que ce marché soit boosté, ce dernier promet d’œuvrer pour mettre en place tous les contrôles nécessaires.

« Et pour qu’il soit boosté, nous visons un marché à 250 millions de dollars, nous savons aujourd’hui, avec toutes les informations que nous avons, notre marché en réalité doit être à 1 milliard de dollars. Et c’est dans ce sens-là que nous allons maintenant travailler pour mettre en place tous les contrôles : contrôler les sociétés d’assurances, contrôler les assurances obligatoires, tous les importateurs doivent avoir leurs assurances ici, tous ceux qui construisent doivent prendre leurs assurances”, a laissé entendre le DG de l’ARCA.

Représentant le ministre des Finances Nicolas Kazadi empêché, son Directeur de Cabinet Bertin Mawaka a exprimé ses encouragements à l’ARCA ainsi qu’aux services spécialisés listés ou pas dans le Code des assurances à mutualiser leurs forces afin de réduire sensiblement l’évasion des primes d’assurances.

Il a lancé un appel à tous les opérateurs du secteur des assurances : l’ARCA, les sociétés d’assurances et réassurances, les intermédiaires d’assurances de travailler afin de développer ce marché pour qu’il atteigne le niveau réel de sa potentialité d’une part, et, d’autre part, que ce secteur reste un levier innovant pour le financement de l’économie nationale.

En rappel, l’ARCA avait ouvert le marché des assurances à plusieurs opérateurs de manière à ce que le secteur des assurances apporte au pays des capitaux importants, des moyens de financement de l’économie, des moyens de financement pour les familles et autres. Sur ce, elle avait donné les agréments et licences à de nouvelles sociétés d’assurances privées qui sont venues rejoindre la société nationale d’assurance (Sonas). L’Autorité de Régulation et de Contrôle des Assurances est le conseiller du gouvernement en matière de régulation et de contrôle du secteur des assurances.

Elle a été créée à la suite de la promulgation de la loi n°15/005 du 17 mars 2015 sur les opérations d’assurances en RDC. La mission de cette entreprise est de veiller à la protection des droits des assurés et des bénéficiaires des contrats d’assurances.

Dostin Eugène LUANGE 

Dans la même catégorie

RDC: Jean-Pierre Lihau et 600 délégués de l’administration publique discutent du pouvoir d’achat des fonctionnaires

Le vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau, a ouvert, mercredi 22 mai, la première série de concertations avec toutes les...

Kinshasa abritera du 23 au 26 mai 2024, la 5ème édition du congrès de la Fédération des Verts Africains

La ville de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, va abriter, du jeudi 23 au dimanche 26 mai 2024, la 5ème édition...

Lutte contre la corruption et la mauvaise gouvernance :  l’ODEP dévoile un numéro vert et une adresse e-mail pour des dénonciations

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP) a officiellement lancé, mercredi 22 mai 2024, une adresse e-mail et un numéro de téléphone vert pour permettre...

Jean-Pierre Bemba en Égypte pour redynamiser la coopération militaire

Le vice-premier ministre, ministre de la Défense nationale et Anciens Combattants de la RDC, Jean-Pierre Bemba Gombo, séjourne depuis le mardi 21 mai 2024...

RDC : Nicolas Kazadi pris la main dans le sac à la Banque centrale (Tribune de l’ODEP)

Selon des sources de la Banque Centrale du Congo, Madame MUSHENGEZI, Directrice des opérations bancaires et monnaies (OBAMA) a été arrêtée, conduite au Parquet...

Ministère de l’Agriculture: les structures enregistrées au budget d’interventions économiques invitées à récupérer les engrais chimiques

Le ministère de l'Agriculture invite toutes les structures enregistrées au budget d'interventions économiques 2024 à se présenter ce mercredi 22 mai au bureau...

RDC-Finances publiques: au 16 mai, l’Etat a mobilisé 1.356,3 milliards de CDF

Au 16 mai 2024, le tableau des opérations financières de l’Etat produit par la Banque Centrale du Congo (BCC) affiche un niveau de 1.356,3...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading