Newsletter

RDC: Muzito tire à boulets rouges sur le Gouvernement Sama Lukonde « qui ne veut pas recourir à une loi rectificative au budget 2022 »

L’ancien premier ministre Adolphe Muzito a tiré à boulets rouges sur le Gouvernement Sama Lukonde qui, selon lui, ne veut pas recourir à une loi rectificative au budget 2022 en vue d’allouer légalement de nouvelles ressources au profit de l’armée, de la sécurité et de la diplomatie ainsi qu’aux salaires des agents.

Dans sa 29ème tribune publiée jeudi 04 août depuis Paris où il séjourne, cet économiste de formation déplore le fait que Sama Lukonde tente de terminer l’exercice 2022 avec le budget en cours d’exécution, tel que voté au Parlement à hauteur de 7 milliards $US des ressources propres en dépit des performances des recettes en cours de mobilisation par le Ministère des finances.

« Sama Lukonde tente de terminer l’exercice 2022 avec le budget en cours d’exécution, tel que voté au Parlement à hauteur de 7 milliards $US des ressources propres. Ceci en dépit de performances des recettes en cours de mobilisation par le Ministère des finances, à travers ses régies financières, lesquelles pourraient porter le budget à 10 voir 11 milliards $US des ressources internes d’ici fin 2022, soit 3 voir 4 milliards $US des ressources additionnelles », a-t-il déploré.

Pour cet opposant du régime Tshisekedi, comme ses prédécesseurs, « Sama ne pourrait donc avoir une armée qui soit dissuasive moins encore de faire la guerre au Rwanda ni négocier en position de force avec ce pays agresseur et les rebelles et les groupes armés auxquels il apporte soutien ».

Par conséquent, Adolphe Muzito indique que cette option de refus d’élaborer une loi rectificative de la part du Gouvernement aura  plusieurs conséquences pour le pays comme celui d’être incapable de faire la guerre à l’armée rwandaise ou de dissuader celle-ci ainsi que les groupes armés que soutient ce pays agresseur et de laisser au Gouvernement affecter librement, sans cadrage légal, les ressources additionnelles, non prévues au budget 2022 soit 3 à 4 milliards $US.

Au-delà de cela, poursuit-il, il va  empêcher le Parlement d’ordonner légalement à charge du Gouvernement de nouvelles assignations fiscales incitant celui-ci à atteindre et consolider 11  milliards $US en 2022, montant qui  pourrait le rapprocher du potentiel fiscal du pays, particulièrement dans le secteur minier et d’exonérer le Gouvernement de son obligation de fixer à la nation un nouveau cadrage macroéconomique pluriannuel.

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

RDC : Le gouvernement suspend l’importation des bières et boissons gazeuses pour une durée de 12 mois

Le gouvernement congolais, par le truchement du ministère du commerce extérieur, a suspendu pour une durée de 12 mois, l’importation des bières et boissons...

Spoliation des terrains de la SNCC : la ministre Acacia Bandubola appelée à bloquer la délivrance des titres aux bénéficiaires

Le conseil d'administration de la Société Nationale des Chemins de fer du Congo (SNCC) sollicite l'implication de la ministre des Affaires foncières, Acacia Bandubola,...

RDC: L’UE alloue 1 millions d’euros pour contenir la propagation de la variole du singe

L’Union européenne (UE) a annoncé, jeudi 18 juillet, l'allocation d'une aide humanitaire supplémentaire de 1 millions d'euros pour soutenir la lutte contre la propagation...

RDC : Le gouvernement mobilise 18,546 millions USD à la séance du 16 juillet 2024 grâce aux Obligations du Trésor

Le Gouvernement congolais, par le truchement du ministère des Finances, a mobilisé 18,546 millions USD lors de la séance d’adjudication des Obligations du Trésor...

RDC: Le gouvernement envisage des mesures pour juguler la fraude des produits miniers qui entrave l’accroissement des recettes publiques

À l'initiative de la première ministre, Judith Suminwa, les membres du Comité de Conjoncture Économique (CCE) se sont réunis jeudi 18 juillet afin de...

La BAD accorde à la RDC un prêt de 117 millions USD pour appuyer la transformation agricole

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 14 février dernier à Abidjan, un prêt de 117,9...

RDC: Doudou Fwamba et l’Association Congolaise des Banques pour une croissance économique durable

Le ministre des Finances, Doudou Fwamba Likunde, souhaite voir les banques congolaises devenir des moteurs de croissance économique et de développement afin de créer...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading