L’Afrique perd chaque année jusqu’à 15 % de son PIB par habitant à cause du changement climatique (BAD)

Le continent africain perd entre 5 et 15 % de croissance de son PIB (produit intérieur brut) par habitant en raison du changement climatique et de ses effets connexes. 

C’est ce qu’à démontrer Kevin Urama, économiste en chef par intérim et vice-président du Groupe de la Banque africaine de développement, le 7 septembre 2022 au Caire lors d’une table ronde organisée en marge du Forum d’Égypte pour la coopération internationale qui s’est déroulé (Egypt-ICF 2022) sur le thème, « Rôle des pays africains dans la détermination de l’agenda climatique ».

D’où, il estime que le continent a besoin d’environ 1 600 milliards de dollars entre 2022 et 2030 pour respecter ses Contributions déterminées au niveau national. Ce dernier a exhorté les pays développés à combler le « déficit de financement climatique ».

« Collectivement, les pays africains n’ont reçu que 18,3 milliards de dollars de financement climatique entre 2016 et 2019. Il en résulte un déficit de financement climatique pouvant atteindre 1288,2 milliards de dollars par an de 2020 à 2030.  Ces montants traduisent la réalité de la crise. Le changement climatique affecte gravement l’Afrique, alors que le continent ne contribue aux émissions mondiales qu’à hauteur de 3 % », a fait savoir l’économiste en chef de la Banque.

Il a souligné que la communauté internationale doit respecter son engagement de fournir 100 milliards de dollars pour aider les pays en développement et les économies africaines à atténuer les effets du changement climatique et à s’y adapter. 

En sus, M. Urama a fait savoir que, depuis les années 1850, certains pays ont réussi à se détacher du charbon et ont utilisé le gaz comme moyen de transition vers une énergie plus propre. Il a également affirmé que l’Afrique disposait d’un fort potentiel en matière d’opportunités d’investissements verts que le secteur privé, y compris les banques, pourrait exploiter.

Plusieurs hauts responsables représentaient la Banque africaine de développement à ce forum : M. Kevin Kariuki, vice-président chargé de l’Électricité, de l’Énergie, du Climat et de la Croissance verte et M. Solomon Quaynor, vice-président chargé du Secteur privé, des Infrastructures et de l’Industrialisation.

La Rédaction 

Dans la même catégorie

RDC: Jean-Pierre Lihau et 600 délégués de l’administration publique discutent du pouvoir d’achat des fonctionnaires

Le vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau, a ouvert, mercredi 22 mai, la première série de concertations avec toutes les...

Kinshasa abritera du 23 au 26 mai 2024, la 5ème édition du congrès de la Fédération des Verts Africains

La ville de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, va abriter, du jeudi 23 au dimanche 26 mai 2024, la 5ème édition...

Lutte contre la corruption et la mauvaise gouvernance :  l’ODEP dévoile un numéro vert et une adresse e-mail pour des dénonciations

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP) a officiellement lancé, mercredi 22 mai 2024, une adresse e-mail et un numéro de téléphone vert pour permettre...

Jean-Pierre Bemba en Égypte pour redynamiser la coopération militaire

Le vice-premier ministre, ministre de la Défense nationale et Anciens Combattants de la RDC, Jean-Pierre Bemba Gombo, séjourne depuis le mardi 21 mai 2024...

RDC : Nicolas Kazadi pris la main dans le sac à la Banque centrale (Tribune de l’ODEP)

Selon des sources de la Banque Centrale du Congo, Madame MUSHENGEZI, Directrice des opérations bancaires et monnaies (OBAMA) a été arrêtée, conduite au Parquet...

Ministère de l’Agriculture: les structures enregistrées au budget d’interventions économiques invitées à récupérer les engrais chimiques

Le ministère de l'Agriculture invite toutes les structures enregistrées au budget d'interventions économiques 2024 à se présenter ce mercredi 22 mai au bureau...

RDC-Finances publiques: au 16 mai, l’Etat a mobilisé 1.356,3 milliards de CDF

Au 16 mai 2024, le tableau des opérations financières de l’Etat produit par la Banque Centrale du Congo (BCC) affiche un niveau de 1.356,3...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading