Forum minier: 4 ans après la promulgation du code minier de 2018, Louis Watum note les avancées significatives réalisées par l’État congolais

En dépit de quelques failles constatées depuis sa promulgation notamment dans l’attraction des investissements significatifs dans l’exploration géologique, le code minier de 2018 a permis à l’État congolais de réaliser des avancées significatives.

C’est ainsi que le Président de la Chambre des Mines de la Fédération des Entreprises du Congo, Louis Watum, a égrené quelques-unes dans son discours de l’ouverture du forum minier qui se déroule du 18 au 20 octobre 2022 à Kinshasa.

«4 ans après la mise en application du code minier de 2018, des avancées significatives ont été réalisées au bénéfice de l’État congolais notamment en ce qui concerne le paiement infranationaux ; l’impôt spécial sur le profit excédentaire ; le relèvement de la quotité de la participation de l’État dans le capital social des entreprises qui est passé de 5 à 10% et l’exclusivité de la sous-traitance aux seules sociétés dont la majorité du capital est détenue par les congolais», a-t-il déclaré.

Louis Watum explique également que la promulgation du code minier de 2018 a occasionné la participation requise d’au moins 10% des personnes physiques de nationalité congolaise lors de la création d’une société minière et le rapatriement de 60% des recettes dans l’exportation et bien d’autres innovations.

Néanmoins, ce dernier est d’avis que le but ultime du secteur minier n’est pas de faire de l’argent mais plutôt de créer de richesse qui doit être partagée de manière équitable entre toutes les parties prenantes à savoir l’Etat, les opérateurs miniers et la population.

Dans la tripartite gouvernement, opérateurs miniers et société civile, le président de la chambre des mines a rappelé que chaque partie prenante n’a pas que des droits, mais également des obligations.

En ce qui concerne les opérateurs miniers, ils sont appelés à apporter les capitaux aux technologies opérées honnêtement et en toute transparence avec les gouvernements des pays hauts ; créer les emplois et transférer les compétences et promouvoir les fournisseurs locaux.

Le gouvernement a quant lui, les responsabilités de fournir un cadre réglementaire incitatif pour les investissements ; d’assurer la paix et la sécurité du pays ; de fournir et d’inciter le développement des infrastructures et d’assurer la stabilité et la transparence du régime fiscal ainsi que la bonne gouvernance de garantir le libre transfert des devises.

Les communautés locales ont les responsabilités celles de se conformer au cadre réglementaire ; s’approprier les projets et soutenir les initiatives bénéfiques aux communautés. Elles doivent être redevables sur la gestion des fonds mis à la disposition pour le développement des communautés.

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

Ministère de l’Agriculture: les structures enregistrées au budget d’interventions économiques invitées à récupérer les engrais chimiques

Le ministère de l'Agriculture invite toutes les structures enregistrées au budget d'interventions économiques 2024 à se présenter ce mercredi 22 mai au bureau...

RDC-Finances publiques: au 16 mai, l’Etat a mobilisé 1.356,3 milliards de CDF

Au 16 mai 2024, le tableau des opérations financières de l’Etat produit par la Banque Centrale du Congo (BCC) affiche un niveau de 1.356,3...

RDC : L’État prévoit de mobiliser 40 millions USD ce mardi 21 mai

Le gouvernement congolais, par le biais du ministère des Finances, a annoncé l'ouverture d'une adjudication de bons du Trésor en dollars américains d'une valeur...

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Lutte contre la corruption en RDC : Judith Suminwa appelée à interdire aux cabinets politiques de passer les marchés publics

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), une organisation de la société civile spécialisée dans le contrôle citoyen des finances publiques, demande à la nouvelle...

Équateur : après le gouvernorat, l’Assemblée provinciale exige le gel des comptes de l’exécutif provincial

Les violons ne s'accordent pas entre le gouverneur sortant Bobo Boloko Bolumbu et le Bureau provisoire de l'Assemblée provinciale de l'Équateur.Après le gouvernorat de...

RDC: L’ODEP annonce la mise en place d’une boîte mail verte et de numéros verts pour dénoncer les actes de corruption et de prédation

L'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) a annoncé la mise en place d'une boîte mail verte et de numéros verts pour permettre à la...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading