Insécurité dans l’Est : Kinshasa prévient Kigali que ses «velléités interventionnistes et expansionnistes ne seront jamais tolérées»

Le gouvernement congolais par le truchement de son porte-parole, Patrick Muyaya Katembwe, a haussé le ton sur le gouvernement Rwandais qui dénonçait les provocations des Forces armées de la RDC (FARDC).

Dans un communiqué signé mardi 25 octobre, Patrick Muyaya prévient Kigali que ses «velléités interventionnistes et expansionnistes ne seront jamais tolérées».

«La teneur de ce communiqué révèle un nouvel aveu clair et irréfutable que c’est le Rwanda qui opère derrière le M23. Car, comment comprendre qu’un gouvernement étranger prenne la défense d’un groupe armé, de surcroît terroriste, dans un autre État ?», s’interroge-t-il.

Aussi, se demande-t-il, comment vouloir dénier à une armée nationale son devoir légitime de remplir sa mission constitutionnelle de protéger sa population et les institutions légales de la République, face à des terroristes qui n’ont pour objectif que de semer mort et désolation ?

Pour le porte-parole du gouvernement congolais, cette attitude du président rwandais, Paul Kagame, démontre à suffisance sa stratégie d’ingérence permanente dans les affaires internes de la RDC, afin de maintenir un climat de terreur dans cette partie du pays et ainsi continuer l’œuvre des pillages mondialement reconnue.

«Cette position du Rwanda contrarie ses engagements souscrits dans les différents processus de paix à Nairobi, à Luanda et à New-York autour du Président français, Emmanuel Macron, où toutes les parties ont convenu de mettre fin aux groupes armés, notamment le M23», a-t-il déclaré.

Selon Patrick Muyaya, le discours dangereux que propage le Rwanda vise à semer la division au sein des populations congolaises.

«Si le M23 était véritablement défenseur d’une communauté congolaise, les populations ne se déplaceraient pas autant, ni ne mourraient pas si nombreuses à cause de sa barbarie. Dénonçant catégoriquement la traditionnelle rhétorique mensongère du Rwanda sur ses activités militaires sur le sol Congolais, le gouvernement de la RDC rappelle à celui du Rwanda que ses velléités interventionnistes et expansionnistes ne seront jamais tolérées», a-t-il martelé.

Tout en affirmant son engagement dans les différents processus de paix, a souligné le ministre de la communication, la RDC reste déterminée à mettre fin aux activités criminelles et terroristes du M23 soutenu par le Rwanda et à défendre son intégrité  territoriale  ainsi que sa souveraineté nationale.

Dans un communiqué publié le lundi 24 octobre dernier, le Rwanda a accusé la RDC d’avoir décidé de «poursuivre l’escalade militaire en violation des processus de Nairobi et Luanda».

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

Coopération : La Chine s’engage à travailler avec le Gouvernement congolais pour un nouveau partenariat stratégique 

La Chine prévoit d'augmenter ses investissements en République Démocratique du Congo dans divers secteurs. L'ambassadeur chinois accrédité en RDC, Zhao Bin, a fait part...

Aide humanitaire de l’UE à la RDC : Florimond Muteba appelle à la mise en place de mécanismes pour éviter le détournement des fonds

Le Président du conseil d'administration de l’Observatoire de la dépense publique (ODEP), Florimond Muteba, est préoccupé par la gestion rationnelle de l'aide humanitaire de...

RDC : Julien Paluku informé des réalisations et des défis auxquels est confrontée l’ANAPEX

Le ministre du Commerce Extérieur, Julien Paluku, a tenu une réunion le mercredi 19 juin avec le Conseil d'Administration et la Direction Générale de...

RDC : L’UE prévoit d’allouer une aide humanitaire de 99 millions €

Dans un communiqué publié mercredi 19 juin 2024, l'Union européenne (UE), par le biais de son commissaire à la gestion des crises Janez Lenarčič,...

Haut-Katanga : Félix Tshisekedi lance les trains du Service national ce jeudi à Lubumbashi

En séjour dans la province du Haut-Katanga depuis la soirée du mercredi 19 juin, le Président de la République, Félix Tshisekedi, va présider ce...

RDC: Les régies financières ont mobilisé plus de 10 574 milliards de CDF entre janvier et mai 2024

Entre janvier et mai 2024, les régies financières de la République Démocratique du Congo ont mobilisé plus de 10 574 milliards de francs congolais,...

RDC : L’Etat a mobilisé 1.362 milliards de CDF au 14 juin 2024 (Rapport)

Les services d'assiette de l’État congolais ont mobilisé 1.362,1 milliards de Francs congolais (CDF), dont 785,3 milliards de Francs congolais collectés par les régies...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading