Installation « irrégulière » des machines du STDA par la DGDA : la FEC alerte le danger qui guette l’industrie locale

Les violons ne s’accordent pas entre la commission nationale industrie de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) et la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA). La pomme de discorde : l’installation « forcée, irrégulière et illégale » des machines du système de traçabilité des droits d’accises (STDA) dans les entreprises de production des eaux de table et autres boissons.

Dans une mise au point publiée vendredi 11 novembre, la FEC continue d’alerter sur le danger qui guette l’industrie locale avec l’installation irrégulière des machines de ce système. 

Elle indique par ailleurs que la DGDA a réagi récemment à son communiqué du 28 octobre sans toutefois contredire les faits évoqués portant sur la recommandation de l’Assemblée nationale formulée au gouvernement pour mettre en place le STDA à charge du trésor public, la décision du gouvernement de supprimer les frais des vignettes fiscales et l’atteinte des principes constitutionnels de l’inviolabilité du domicile et de la protection de la vie privé.

De ce fait, le patronat de la RDC dit ne pas souscrire aux procédés d’implémentations du STDA mis en place par la DGDA en recourant à la force et à l’imposition illégales des frais à payer par les entreprises pour l’acquisition des vignettes fiscales non prévues par les lois de la République.

« Cette démarche assure autant au trésor public un flux constant des revenus des droits d’accises et à la population qui est le principal consommateur, la qualité et l’abondance de la production de ces entreprises. En effet sans s’opposer à la réforme sur la traçabilité et le marquage des produits, la FEC ne souscrit pas aux procédés d’implémentations du STDA mis en place par la DGDA en recourant à la force et à l’imposition illégale des frais à payer par les entreprises pour l’acquisition des vignettes fiscales non prévues par les lois de la République. Les ressources générées par ce système que les consommateurs devront supporter ne sont pas retracées ni affectées dans le compte du trésor public. Bien plus, la DGDA n’a jamais mis à la disposition de ces entreprises qui sont directement touchées par ce système, le contrat signé avec son partenaire SCIPA TRACE, en dépit de leur demande maintes fois exprimées », explique la FEC dans son communiqué. 

Pour la prise en charge des manques à gagner et dommages à subir à la suite du dysfonctionnement du STDA, la FEC rappelle qu’elle attend toujours les explications des autorités douanières. 

Elle demande également à la DGDA de signer les protocoles d’accords formels avec les industries sur le mécanisme de prise en charge financière des manques à gagner et dommages qui résulteraient du dysfonctionnement du STDA impactant leurs productions respectives.  

Dans la foulée, la FEC exhorte ses membres à s’y conformer sans céder aux intimidations ou menaces tout en demeurant sereins et confiants aux autorités du pays pour le dénouement heureux de cette question de marquage des produits.

La FEC démontre que l’imposition des vignettes fiscales va impacter négativement sur l’économie nationale notamment par un accroissement des prix des produits de 5% à 10% avec comme corollaire; la baisse du volume des ventes de produits fabriqués localement au profit de ceux importés.

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

Lutte contre la corruption et la mauvaise gouvernance :  l’ODEP dévoile un numéro vert et une adresse e-mail pour des dénonciations

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP) a officiellement lancé, mercredi 22 mai 2024, une adresse e-mail et un numéro de téléphone vert pour permettre...

Jean-Pierre Bemba en Égypte pour redynamiser la coopération militaire

Le vice-premier ministre, ministre de la Défense nationale et Anciens Combattants de la RDC, Jean-Pierre Bemba Gombo, séjourne depuis le mardi 21 mai 2024...

RDC : Nicolas Kazadi pris la main dans le sac à la Banque centrale (Tribune de l’ODEP)

Selon des sources de la Banque Centrale du Congo, Madame MUSHENGEZI, Directrice des opérations bancaires et monnaies (OBAMA) a été arrêtée, conduite au Parquet...

Ministère de l’Agriculture: les structures enregistrées au budget d’interventions économiques invitées à récupérer les engrais chimiques

Le ministère de l'Agriculture invite toutes les structures enregistrées au budget d'interventions économiques 2024 à se présenter ce mercredi 22 mai au bureau...

RDC-Finances publiques: au 16 mai, l’Etat a mobilisé 1.356,3 milliards de CDF

Au 16 mai 2024, le tableau des opérations financières de l’Etat produit par la Banque Centrale du Congo (BCC) affiche un niveau de 1.356,3...

RDC : L’État prévoit de mobiliser 40 millions USD ce mardi 21 mai

Le gouvernement congolais, par le biais du ministère des Finances, a annoncé l'ouverture d'une adjudication de bons du Trésor en dollars américains d'une valeur...

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading