Affaire Bukanga Lonzo : La Cour constitutionnelle fait une volte-face et se déclare comptente de juger Matata Ponyo

L’ancien premier ministre Augustin Matata Ponyo n’est pas sorti de l’auberge. Il devra être jugé cette fois-ci par la Cour Constitutionnelle.

En effet, ce rebondissement de l’affaire Bukanga-Lonzo se justifie par l’arrêt de la Cour constitutionnelle rendu, ce vendredi 18 novembre 2022, en interprétation de l’article 164 de la constitution.

La Haute Cour s’est rétractée tout en se déclarant compétente de juger l’ancien premier ministre, Matata Ponyo, et ses coaccusés.

« La Cour constitutionnelle; Siégeant en matière de contrôle de constitutionnalité et d’interprétation de la constitution; après avis du Procureur Général ; se déclare compétente pour examiner l’exception d’inconstitutionnalité et des questions de constitutionnalité soulevées ; dit que l’expression dans l’exercice des fonctions telle qu’envisagée à l’article 164 de la constitution signifie qu’il faut que le Président de la République ou le Premier Ministre, ait été entrain de procéder à l’un des actes de sa fonction et doit être dans une situation d’exercice effectif des fonctions. Il peut donc être poursuivi pendant son mandat suivant la procédure dérogatoire au droit commun prévue dans la constitution», lit-on dans cet arrêt.

Elle avait été saisie le 22 juillet dernier par la Cour de Cassation pour interprétation des articles 162 et 164 de la Constitution.

C’était à la suite des exceptions d’incompétence soulevées par les avocats du sénateur Matata Ponyo, de l’ancien ministre des Finances, Patrice Kitebi et de l’homme d’affaires Sud-africain, Glober Kristo. Ces derniers sont poursuivis pour détournement de plus de 200 millions USD destinés au parc agro industriel de Bukanga Lonzo.

La Cour constitutionnelle s’était dessaisie de cette affaire à travers son arrêt du 15 novembre 2021.

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

Ministère de l’Agriculture: les structures enregistrées au budget d’interventions économiques invitées à récupérer les engrais chimiques

Le ministère de l'Agriculture invite toutes les structures enregistrées au budget d'interventions économiques 2024 à se présenter ce mercredi 22 mai au bureau...

RDC-Finances publiques: au 16 mai, l’Etat a mobilisé 1.356,3 milliards de CDF

Au 16 mai 2024, le tableau des opérations financières de l’Etat produit par la Banque Centrale du Congo (BCC) affiche un niveau de 1.356,3...

RDC : L’État prévoit de mobiliser 40 millions USD ce mardi 21 mai

Le gouvernement congolais, par le biais du ministère des Finances, a annoncé l'ouverture d'une adjudication de bons du Trésor en dollars américains d'une valeur...

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Lutte contre la corruption en RDC : Judith Suminwa appelée à interdire aux cabinets politiques de passer les marchés publics

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), une organisation de la société civile spécialisée dans le contrôle citoyen des finances publiques, demande à la nouvelle...

Équateur : après le gouvernorat, l’Assemblée provinciale exige le gel des comptes de l’exécutif provincial

Les violons ne s'accordent pas entre le gouverneur sortant Bobo Boloko Bolumbu et le Bureau provisoire de l'Assemblée provinciale de l'Équateur.Après le gouvernorat de...

RDC: L’ODEP annonce la mise en place d’une boîte mail verte et de numéros verts pour dénoncer les actes de corruption et de prédation

L'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) a annoncé la mise en place d'une boîte mail verte et de numéros verts pour permettre à la...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading