Newsletter

Les investissements directs étrangers en RDC évalués à 1,87 milliard USD en 2021 (ANAPI)

Le volume des investissements directs étrangers (IDES) entrant en République démocratique du Congo en 2021 est évalué à 1,87 milliard USD contre 1,65 milliard USD en 2020, soit un taux d’accroissement de 11,7%.

C’est ce qu’a annoncé le Directeur général de de l’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI), Anthony Nkinzo, lors d’un échange à Kinshasa le jeudi dernier, entre les responsables de cette Agence et les ambassades présentes en RDC, axé sur le thème : « la promotion des investissements en RDC: enjeux et rôles de conseillers économiques». 

Ce volume a permis, apprend-on, à la RDC d’être considérée comme 10ème pays le plus attractif et compétitif d’Afrique, comptant des principaux porteurs de croissance dans les Mines et les Télécommunications. 

Selon le DG de l’ANAPI, l’accès aux marchés internationaux joue un rôle important dans le développement économique et participe aussi à la promotion des échanges internationaux et l’amélioration des termes d’échanges.

Il a invité, à cette occasion, ses hôtes à s’impliquer davantage dans la promotion des investissements pour le développement du pays, avant d’expliquer que les perspectives de croissance s’améliorent d’après certains rapports du FMI et autres institutions financières Internationales.

« L’ANAPI attend de ces ambassadeurs installés en RDC de multiplier des rencontres telles que de forums, salons sur l’agro-industrie; favoriser des contacts directs entre l’ANAPI et les firmes identifiées; s’impliquer  dans la mobilisation de partenariats ;  donner la bonne information ; organiser des rencontres de partage d’expériences ; avoir des actions de promotion ciblées », a-t-il déclaré.

Les représentants des ambassades ont formulé, à l’issue de la présentation  de l’évolution positive de la situation économique de la RDC, quelques recommandations pour améliorer le climat des affaires et renforcer un partenariat entre leurs pays et la RDC. Ils ont évoqué entre autres, la transparence dans l’information, la bonne gouvernance et le développement des infrastructures.

Les conseillers économiques des ambassades présentes en RDC ont également souhaité voir le gouvernement congolais protéger les investissements étrangers, aider les petites entreprises à avoir plus de visibilité comme c’est le cas des grandes entreprises.

La représentante de la Corée a souhaité  voir l’ANAPI créer un site internet où les informations seront uniquement en anglais, langue utilisée dans plusieurs pays non francophones, avant que la Russie ne suggère au gouvernement congolais la digitalisation des services de l’Etat.

L’ANAPI s’est dit satisfaite de ce genre de rencontres qui lui permettent d’avoir des éléments à soumettre au gouvernement dans le souci d’améliorer le climat des affaires et attirer encore les investisseurs au pays.

La Rédaction 

Dans la même catégorie

RDC : Le gouvernement suspend l’importation des bières et boissons gazeuses pour une durée de 12 mois

Le gouvernement congolais, par le truchement du ministère du commerce extérieur, a suspendu pour une durée de 12 mois, l’importation des bières et boissons...

Spoliation des terrains de la SNCC : la ministre Acacia Bandubola appelée à bloquer la délivrance des titres aux bénéficiaires

Le conseil d'administration de la Société Nationale des Chemins de fer du Congo (SNCC) sollicite l'implication de la ministre des Affaires foncières, Acacia Bandubola,...

RDC: L’UE alloue 1 millions d’euros pour contenir la propagation de la variole du singe

L’Union européenne (UE) a annoncé, jeudi 18 juillet, l'allocation d'une aide humanitaire supplémentaire de 1 millions d'euros pour soutenir la lutte contre la propagation...

RDC : Le gouvernement mobilise 18,546 millions USD à la séance du 16 juillet 2024 grâce aux Obligations du Trésor

Le Gouvernement congolais, par le truchement du ministère des Finances, a mobilisé 18,546 millions USD lors de la séance d’adjudication des Obligations du Trésor...

RDC: Le gouvernement envisage des mesures pour juguler la fraude des produits miniers qui entrave l’accroissement des recettes publiques

À l'initiative de la première ministre, Judith Suminwa, les membres du Comité de Conjoncture Économique (CCE) se sont réunis jeudi 18 juillet afin de...

La BAD accorde à la RDC un prêt de 117 millions USD pour appuyer la transformation agricole

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 14 février dernier à Abidjan, un prêt de 117,9...

RDC: Doudou Fwamba et l’Association Congolaise des Banques pour une croissance économique durable

Le ministre des Finances, Doudou Fwamba Likunde, souhaite voir les banques congolaises devenir des moteurs de croissance économique et de développement afin de créer...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading