6ème conférence sur l’Energie : les participants s’engagent à inciter les investisseurs locaux à investir dans le secteur de l’Énergie en RDC

Les lampions de la 6ème édition de la conférence nationale sur l’énergie (DRC NRJ), organisée par la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), ont été éteints, ce samedi 03 décembre, par la Vice-première Ministre, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Eve Bazaiba à Kinshasa.

À travers cette initiative, le patronat congolais a voulu stimuler le dialogue entre le gouvernement, les investisseurs, les opérateurs du secteur énergétique et la société civile pour relever les défis énergétiques de la RDC.

Pour le Président de la commission nationale Energie de la Fédération des Entreprise du Congo, Erick Monga, sur base des avancées réalisées durant les précédentes éditions de cette conférence, les parties prenantes ont voulu élaborer une nouvelle feuille de route pour le secteur de l’énergie en RDC. 

« La question est très claire : la RDC a le plus grand potentiel énergétique si pas au monde mais un des plus grands au monde, pourquoi est-ce que nous sommes toujours à la traîne ? Nous avons que 10% d’accès à l’Énergie dont 1% dans les milieux ruraux et la plus grande partie c’est dans les milieux ruraux. Nous avons voulu mettre sur pied à travers cette 6ème édition un dialogue sur comment est-ce que nous pouvons donner la solution à ce problème », a déclaré Erick Monga.

Recommandations

Au terme de cette conférence, les participants ont formulé une kyrielle de recommandations à l’instar de celle qui consiste à garder le dialogue permanent entre les parties prenantes et comment protéger les investisseurs locaux et les inciter à investir rapidement dans le secteur de l’Énergie.

« Une des recommandations qui était la plus importante c’est garder le dialogue entre les parties prenantes. Le dialogue constructif que nous sommes en train de construire jusqu’à présent et vous avez vu que les membres du gouvernement étaient très ouverts et qu’ils ont porté haut la politique gouvernementale et le secteur privé a aussi donné sa projection et les retombées sur le social. Cette dynamique de dialogue est quelque chose de très grand que nous n’avons jamais imaginé« , a expliqué Erick Monga.

Et de poursuivre : « La deuxième chose ce que nous avons des objectifs à atteindre : comment protéger les investisseurs locaux et comment les inciter à investir rapidement ; comment est-ce que l’Etat doit se comporter et comment est-ce que l’investisseur doit se comporter envers l’Etat aussi parce que nous avons les droits et les devoirs réciproques . Nous avons l’objectif d’amener à peu près 1700 Mégawatts supplémentaires. Pour l’instant, la SNEL en produit à peu près au tant. Donc, nous voulons doubler cette capacité entre 2030 et 2035 et tous les paramètres sont alignés« . ».

Les Participants à cette conférence n’ont pas manqué de tarir les éloges à la Fédération des entreprises du Congo pour l’organisation de cette conférence. C’est le cas par exemple de Christian Lukusa, Manager de Momentum Attorneys et Advisor.

« Cette année, ce qui est important c’est qu’ on a changé la méthodologie. J’ai beaucoup aimé les sessions en groupes. On n’a pas fait de présentations sur powerpoint, on a juste discuter et partager des expériences. En 2022 c’est très spécial : il y a beaucoup d’éléments, on parle de la RDC comme pays solution et on est sur des projets comme Lithium et les batteries. Il y a beaucoup de choses qui se passent en même temps et c’est ce qui fait de cette édition quelque chose de spéciale », a-t-il lancé.

Les membres du gouvernement à l’instar de la vice première ministre, ministre de l’environnement Eve Bazaiba, ministre de l’industrie Julien Paluku, le ministre des ressources hydrauliques et Energie Olivier Mwenze et le président de la FEC Albert Yuma ont participé à un panel au cours duquel chacun à donner ses avis pour résoudre l’épineux problème de l’Énergie.

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

RDC: Jean-Pierre Lihau et 600 délégués de l’administration publique discutent du pouvoir d’achat des fonctionnaires

Le vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau, a ouvert, mercredi 22 mai, la première série de concertations avec toutes les...

Kinshasa abritera du 23 au 26 mai 2024, la 5ème édition du congrès de la Fédération des Verts Africains

La ville de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, va abriter, du jeudi 23 au dimanche 26 mai 2024, la 5ème édition...

Lutte contre la corruption et la mauvaise gouvernance :  l’ODEP dévoile un numéro vert et une adresse e-mail pour des dénonciations

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP) a officiellement lancé, mercredi 22 mai 2024, une adresse e-mail et un numéro de téléphone vert pour permettre...

Jean-Pierre Bemba en Égypte pour redynamiser la coopération militaire

Le vice-premier ministre, ministre de la Défense nationale et Anciens Combattants de la RDC, Jean-Pierre Bemba Gombo, séjourne depuis le mardi 21 mai 2024...

RDC : Nicolas Kazadi pris la main dans le sac à la Banque centrale (Tribune de l’ODEP)

Selon des sources de la Banque Centrale du Congo, Madame MUSHENGEZI, Directrice des opérations bancaires et monnaies (OBAMA) a été arrêtée, conduite au Parquet...

Ministère de l’Agriculture: les structures enregistrées au budget d’interventions économiques invitées à récupérer les engrais chimiques

Le ministère de l'Agriculture invite toutes les structures enregistrées au budget d'interventions économiques 2024 à se présenter ce mercredi 22 mai au bureau...

RDC-Finances publiques: au 16 mai, l’Etat a mobilisé 1.356,3 milliards de CDF

Au 16 mai 2024, le tableau des opérations financières de l’Etat produit par la Banque Centrale du Congo (BCC) affiche un niveau de 1.356,3...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading