RDC-Énergie : « Nous avons un objectif d’amener à peu près 1700 Mégawatts supplémentaires, nous voulons doubler cette capacité d’ici 2030» (Erick Monga)

Les parties prenantes à la 6ème conférence nationale sur l’Énergie (DRC NRJ6), organisée du 02 au 03 décembre par la commission nationale de l’Énergie de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) se sont engagées à accroître la capacité énergétique d’ici 2023 en République démocratique du Congo. 

C’est ce qu’a affirmé le Président de la commission nationale de l’Energie de la FEC, Erick Monga, dans une interview accordée à la Presse à l’issue de ces assises.

« Nous avons un objectif d’amener à peu près 1700 Mégawatts supplémentaires et pour l’instant la SNEL en produit à peu près autant. Donc nous voulons doubler cette capacité d’ici 2030 à 2035 et tous les paramètres sont alignés. Au-delà de cela, la RDC est un pays solution. Qu’est-ce que nous devons faire pour que cette solution soit vraiment solution ? Pas seulement pour les autres mais pour nous les Congolais et pour notre économie et pour notre social. L’Énergie est quasiment le facteur de production social, économique et un facteur de production dans tout ce que nous pouvons faire. Sans l’Énergie on ne peut pas espérer au développement », a déclaré Erick Monga.

Voici les recommandations principales de cette conférence formulées par les parties prenantes :

1. Organiser une table ronde entre les sociétés minières, les opérateurs et les financiers pour lever les contraintes sur les PPA et obtenir l’engagement de chaque partie ;

2. Contourner l’exigence faite par les financiers sur les PPA et déterminer un document juridique qui certifie un besoin potentiel en énergie ;

3. Élaborer un document de planification (master plan) énergétique global du secteur de l’énergie ;

4. Assurer la planification des projets en tenant compte des pesanteurs logistiques, administratives, financières et techniques pour arriver aux résultats d’augmentation de la desserte locale ; 

5. Mettre en place un régime spécial qui encourage les opérateurs privés et sociétés minières, par les incitations fiscales, à créer les réseaux électriques dans les milieux reculés et isolés ;

6. Renouveler le Décret n°18/054 du 27 décembre 2018 fixant les dispositions pratiques portant mesures d’allègements fiscaux et douaniers applicables à la production, à l’importation et l’exportation de l’énergie électrique, qui expire le 26 décembre 2022 ;

7. Accélérer les mécanismes de délivrance des autorisations et documents administratifs et fixer les délais maximums des procédures pour rendre les décisions ou octroyer les documents administratifs ;

8. Adapter les financements des bailleurs de fonds au contexte de la RDC dans le montage et le développement des projets énergétiques ;

9. Orienter l’aide publique au développement dans l’investissement des projets énergétiques lors des négociations entre le Gouvernement et les bailleurs des fonds ;

10. Créer une solution innovante entre l’Etat et les opérateurs pour financer les projets notamment l’utilisation du backup financier sur les ventes des produits miniers, du Fonds minier, du FPI et de l’ARSP dans le financement des petits projets énergétiques ;

11. Prioriser stratégiquement au niveau national la production locale de l’énergie électrique en favorisant les projets nationaux avec la participation des congolais ;

12. Intervenir de manière régalienne dans la fixation des conditions sur l’offre de la production locale de l’énergie et l’importation de l’électricité.

Ces recommandations serviront, en effet, à l’élaboration d’une feuille de route du secteur énergie pour accroître la production locale de l’énergie électrique qui sera présenté prochainement au Gouvernement.

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

Kinshasa abritera du 23 au 26 mai 2024, la 5ème édition du congrès de la Fédération des Verts Africains

La ville de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, va abriter, du jeudi 23 au dimanche 26 mai 2024, la 5ème édition...

Lutte contre la corruption et la mauvaise gouvernance :  l’ODEP dévoile un numéro vert et une adresse e-mail pour des dénonciations

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP) a officiellement lancé, mercredi 22 mai 2024, une adresse e-mail et un numéro de téléphone vert pour permettre...

Jean-Pierre Bemba en Égypte pour redynamiser la coopération militaire

Le vice-premier ministre, ministre de la Défense nationale et Anciens Combattants de la RDC, Jean-Pierre Bemba Gombo, séjourne depuis le mardi 21 mai 2024...

RDC : Nicolas Kazadi pris la main dans le sac à la Banque centrale (Tribune de l’ODEP)

Selon des sources de la Banque Centrale du Congo, Madame MUSHENGEZI, Directrice des opérations bancaires et monnaies (OBAMA) a été arrêtée, conduite au Parquet...

Ministère de l’Agriculture: les structures enregistrées au budget d’interventions économiques invitées à récupérer les engrais chimiques

Le ministère de l'Agriculture invite toutes les structures enregistrées au budget d'interventions économiques 2024 à se présenter ce mercredi 22 mai au bureau...

RDC-Finances publiques: au 16 mai, l’Etat a mobilisé 1.356,3 milliards de CDF

Au 16 mai 2024, le tableau des opérations financières de l’Etat produit par la Banque Centrale du Congo (BCC) affiche un niveau de 1.356,3...

RDC : L’État prévoit de mobiliser 40 millions USD ce mardi 21 mai

Le gouvernement congolais, par le biais du ministère des Finances, a annoncé l'ouverture d'une adjudication de bons du Trésor en dollars américains d'une valeur...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading