RDC : Me Idriss-Ghislain Okenge annonce sa candidature à la présidentielle

Avocat congolais de renom jouissant d’une solide et longue expérience, Idriss-Ghislain Okenge Konga annonce sa candidature à la prochaine élection présidentielle en RDC.

Pour accompagner sa vision de « réinventer le Congo », il a mis sur pied un mouvement d’éveil citoyen appelé « Reprendre » qui a vu le jour le jeudi 19 janvier 2023 à Kinshasa, capitale congolaise.

« Notre mouvement est un mouvement citoyen qui n’a pas forcément le point levé, mais plutôt le cerveau levé. Après concertation, les membres co-fondateurs ont jeté leur dévolu sur moi afin que je porte ce cerveau levé au sommet de l’État. Je suis donc candidat à l’élection présidentielle du 20 décembre 2023 (…) Nous avons les idées pour gouverner. Nos dirigeants ne font que répéter ce que les colons faisaient. Ils ne réfléchissent pas pour réinventer le Congo. Nous devons réinventer le Congo selon nos besoins. C’est cela qui manque à notre Nation depuis 1960 », a annoncé I. Okenge.

Il a promis de sortir la RDC du marasme dans lequel elle se trouve depuis l’indépendance.

« Ma plus grande motivation est qu’il est désolant de voir le Congo être dans une situation d’état de mort cérébrale comme État et qu’il n’y a personne qui agisse. Depuis l’indépendance jusqu’à ce jour, tous les dirigeants qui se sont succédés n’ont fait que le mimétisme institutionnel par rapport à ce que proposaient les colonisateurs. En dehors du mimétisme institutionnel, tous les codes coloniaux ont été reconduits. Nous avons un État très malade. Si c’était un être humain, il y a longtemps qu’il allait être admis aux soins urgences et à cet instant précis, personne n’aura été capable de dire s’il est vivant ou pas. Et donc, s’il donne un semblant de fonctionnement, il s’agit d’un fonctionnement posthume de l’État qui n’est plus. Voilà tout le sens de notre mouvement qui s’appelle Reprendre », a-t-il fait savoir.

Et de souligner : « Une autre motivation, c’est le fait qu’après la colonisation, nous ne sommes pas passés à autre chose. Si ce n’est à la colonusation (présence oppressive des Nations Unies au Congo ndlr). Nous devons sortir de la colonusation. On ne peut pas aspirer à un État développé tout en bâtissant notre bien-être sur les cadavres humains », a-t-il indiqué.

Me Idriss a vanté son profil devant ses potentiels concurrents.

« Je ne me considère pas comme le futur président de ce pays, mais plutôt le prochain président de la RDC. Tous ces gens qui sont plus connus que moi, je ne veux pas répéter certaines rhétoriques. On peut être connu dans le mal. Avec mes idées, nous allons changer cette vieille classe politique », a-t-il argué.

Selon le calendrier électoral, l’élection présidentielle aura lieu le 20 décembre de cette année.

CP

Dans la même catégorie

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Lutte contre la corruption en RDC : Judith Suminwa appelée à interdire aux cabinets politiques de passer les marchés publics

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), une organisation de la société civile spécialisée dans le contrôle citoyen des finances publiques, demande à la nouvelle...

Équateur : après le gouvernorat, l’Assemblée provinciale exige le gel des comptes de l’exécutif provincial

Les violons ne s'accordent pas entre le gouverneur sortant Bobo Boloko Bolumbu et le Bureau provisoire de l'Assemblée provinciale de l'Équateur.Après le gouvernorat de...

RDC: L’ODEP annonce la mise en place d’une boîte mail verte et de numéros verts pour dénoncer les actes de corruption et de prédation

L'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) a annoncé la mise en place d'une boîte mail verte et de numéros verts pour permettre à la...

Crise humanitaire en RDC : L’Algérie octroie une aide humanitaire de 123,5 tonnes au Gouvernement

La République algérienne démocratique et populaire a décidé d’octroyer une aide humanitaire de 123,5 tonnes au profit du peuple et du gouvernement congolais, en...

Affaire lampadaires et forages : l’étau se resserre autour de Nicolas Kazadi !

Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, pourrait être bientôt devant les juges pour éclairer l'opinion publique sur les soupçons de surfacturation concernant les lampadaires...

Les États-Unis conditionnent la levée des sanctions imposées à Gertler par l’abandon de ses activités en RDC 

L’administration Biden a manifesté sa volonté de lever les sanctions imposées à l'homme d'affaires Israélien, Dan Gertler en lui conditionnant d'abandonner toutes ses opérations...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading