La RDC représente près de 70 % de l’approvisionnement mondial en cobalt, selon une étude 

Selon un nouveau rapport, les acheteurs de cobalt doivent faire pression pour que des changements soient apportés afin de formaliser les opérations des mines artisanales non réglementées en République démocratique du Congo, car elles sont indispensables pour répondre à la demande croissante de métaux pour batteries utilisés dans les véhicules électriques et l’électronique grand public.

Les entreprises qui achètent du cobalt se livrent à un exercice « futile » lorsqu’elles tentent de distinguer les flux des mines industrielles et la production importante de l’exploitation minière artisanale à petite échelle, ou ASM, selon un article publié mercredi par le Centre genevois pour les entreprises et les droits de l’homme et le Centre NYU Stern pour les entreprises et les droits de l’homme.

« Sans cobalt ASM, les acheteurs ne seront pas en mesure de répondre à une demande mondiale qui devrait quadrupler d’ici 2030 », a déclaré Dorothee Baumann-Pauly, directrice du Centre de Genève et auteur de l’article.

Le Congo représente près de 70 % de l’approvisionnement mondial en cobalt, qui est principalement produit dans des projets industriels contrôlés par des sociétés multinationales telles que Glencore Plc et CMOC Group Ltd. Mais les matériaux ASM peuvent représenter près de 20 % de la production du Congo lorsque les prix sont élevés, selon Darton. Marchandises. La formalisation des pratiques ASM aiderait à s’attaquer aux causes profondes des violations des droits de l’homme, à réduire l’extrême pauvreté dans les communautés de travailleurs et à améliorer les normes de sécurité sur les sites, selon le journal.

« Il est impératif que les entreprises reconnaissent cette opportunité d’encourager la formalisation et l’extraction responsable du cobalt pour contribuer à une transition énergétique mondiale non seulement verte mais aussi juste », a déclaré Baumann-Pauly.

Le rapport a examiné les résultats d’un projet pilote mené avec des creuseurs artisanaux à la mine de Mutoshi, dans le sud-est du Congo, de 2018 à 2020. L’initiative a été menée par le groupe Trafigura, le mineur congolais Chemaf Sarl, l’ONG Pact et une coopérative minière locale.

Mutoshi a démontré comment la formalisation peut améliorer la sécurité des mineurs, encourager la participation des femmes et réduire le travail des enfants, selon le rapport, qui indique également que de nombreuses pratiques mises en place ne sont plus observées et que les conditions se sont détériorées.

Trafigura et Chemaf ont arrêté le projet au milieu des retombées de Covid-19 et de la décision du Congo de créer un monopole d’État sur le cobalt artisanal, bien qu’ils continuent de travailler ensemble par le biais des opérations minières industrielles de Chemaf au Congo. Chemaf n’a pas répondu à une demande de commentaire envoyée par courrier électronique. Trafigura a aidé à financer le monopole proposé par le Congo, connu sous le nom d’Entreprise Générale du Cobalt. Le projet est en attente car le gouvernement décide de la structure de l’entreprise.

« Nous restons un ardent défenseur de la formalisation du secteur du cobalt ASM en RDC et nous nous réjouissons de soutenir le gouvernement et d’autres parties prenantes engagées telles que les grandes marques en aval dans la prise de formalisation à grande échelle », a déclaré James Nicholson, responsable de la responsabilité sociale de Trafigura.

DosEco.cd avec Mining.com

Dans la même catégorie

Ministère de l’Agriculture: les structures enregistrées au budget d’interventions économiques invitées à récupérer les engrais chimiques

Le ministère de l'Agriculture invite toutes les structures enregistrées au budget d'interventions économiques 2024 à se présenter ce mercredi 22 mai au bureau...

RDC-Finances publiques: au 16 mai, l’Etat a mobilisé 1.356,3 milliards de CDF

Au 16 mai 2024, le tableau des opérations financières de l’Etat produit par la Banque Centrale du Congo (BCC) affiche un niveau de 1.356,3...

RDC : L’État prévoit de mobiliser 40 millions USD ce mardi 21 mai

Le gouvernement congolais, par le biais du ministère des Finances, a annoncé l'ouverture d'une adjudication de bons du Trésor en dollars américains d'une valeur...

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Lutte contre la corruption en RDC : Judith Suminwa appelée à interdire aux cabinets politiques de passer les marchés publics

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), une organisation de la société civile spécialisée dans le contrôle citoyen des finances publiques, demande à la nouvelle...

Équateur : après le gouvernorat, l’Assemblée provinciale exige le gel des comptes de l’exécutif provincial

Les violons ne s'accordent pas entre le gouverneur sortant Bobo Boloko Bolumbu et le Bureau provisoire de l'Assemblée provinciale de l'Équateur.Après le gouvernorat de...

RDC: L’ODEP annonce la mise en place d’une boîte mail verte et de numéros verts pour dénoncer les actes de corruption et de prédation

L'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) a annoncé la mise en place d'une boîte mail verte et de numéros verts pour permettre à la...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading