Tanganyika: Julie Ngungwa accusée d’interdire la société GLC Kabimba de commercialiser ses produits pour avoir refusé un pot-de-vin

La Ligue congolaise de lutte contre la Corruption (LICOCO) accuse la gouverneure de la Province du Tanganyika, Julie Ngungwa, d’avoir interdit à la société Great Lac Cement ( GLC) Kabimba de commercialiser ses produits.

Cette structure citoyenne rapporte dans son communiqué parvenu lundi 6 mars à DosEco.CD, que l’autorité Provinciale aurait demandé à ladite société un montant de 450 000 USD et une distribution exclusive du ciment produit par la Société GLC dans toute la province de Tanganyika et les provinces voisines.

«N’ayant pas accepté de satisfaire à toutes ces demandes illégales, affirme la LICOCO, la Gouverneure a donné l’ordre verbal à ses Conseillers d’interdire la vente du ciment de la Société GLC».

«La LICOCO dénonce ce comportement des autorités de la Province de Tanganyika qui ne cadre pas avec la vision du Chef de l’Etat en s’arrogeant les pouvoirs de tracasser les opérateurs économiques dont particulièrement les responsables de la Société GLC Kabimba», a écrit le Secrétaire Exécutif de cette structure, Ernest MPARARO.

De ce fait, la Licoco invite le Président Félix Tshisekedi à interpeller la Gouverneure de la Province de Tanganyika pour qu’elle laisse la Société GLC vendre ses produits comme l’exige la loi.

Elle souhaite également que le président Tshisekedi demande des explications à la Gouverneure «car son comportement ternit négativement l’image de la République Démocratique du Congo qui est de plus en plus considéré comme étant un pays où il est difficile de faire des affaires».

Quant à l’Assemblée Provinciale, elle est invitée à interpeller la Gouverneure «si elle continue à persister dans son comportement injuste qui freine le développement de la Province de Tanganyika».

Contactée par DosEco.CD ce lundi 6 mars, la gouverneure de la province du Tanganyika, a déclaré « qu’elle n’a pas de compte à rendre ».

Great Lacs Cement est une société privée à capitaux chinois qui a investi depuis 2021 dans la Province de Tanganyika pour relancer l’ancienne société Interlac, qui produisait du ciment et charbon à KABIMBA. C’est la seule société privée installée dans cette province pour le moment. L’investissement actuel de la Société GLC est estimé à plus de 200 millions USD dans la Province de Tanganyika.

Robert Butare 

Dans la même catégorie

Ministère de l’Agriculture: les structures enregistrées au budget d’interventions économiques invitées à récupérer les engrais chimiques

Le ministère de l'Agriculture invite toutes les structures enregistrées au budget d'interventions économiques 2024 à se présenter ce mercredi 22 mai au bureau...

RDC-Finances publiques: au 16 mai, l’Etat a mobilisé 1.356,3 milliards de CDF

Au 16 mai 2024, le tableau des opérations financières de l’Etat produit par la Banque Centrale du Congo (BCC) affiche un niveau de 1.356,3...

RDC : L’État prévoit de mobiliser 40 millions USD ce mardi 21 mai

Le gouvernement congolais, par le biais du ministère des Finances, a annoncé l'ouverture d'une adjudication de bons du Trésor en dollars américains d'une valeur...

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Lutte contre la corruption en RDC : Judith Suminwa appelée à interdire aux cabinets politiques de passer les marchés publics

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), une organisation de la société civile spécialisée dans le contrôle citoyen des finances publiques, demande à la nouvelle...

Équateur : après le gouvernorat, l’Assemblée provinciale exige le gel des comptes de l’exécutif provincial

Les violons ne s'accordent pas entre le gouverneur sortant Bobo Boloko Bolumbu et le Bureau provisoire de l'Assemblée provinciale de l'Équateur.Après le gouvernorat de...

RDC: L’ODEP annonce la mise en place d’une boîte mail verte et de numéros verts pour dénoncer les actes de corruption et de prédation

L'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) a annoncé la mise en place d'une boîte mail verte et de numéros verts pour permettre à la...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading