Level UP by Makutano : les contraintes liées à l’accès au crédit bancaire au cœur des discussions entre Serge Mumbu et Louis Odilon de Sofibanque

L’accès au crédit bancaire est un véritable casse-tête en République Démocratique du Congo pour les jeunes entrepreneurs qui sont dans la phase embryonnaire, évoluant dans différents secteurs.

Intervenant ce vendredi 31 mars dans un panel organisé au cours du forum de l’entrepreneuriat féminin, Level Up By Makutano, le Directeur général de Target, Serge Mumbu a passé en revue les contraintes qui empêchent les jeunes entrepreneurs d’accéder au crédit bancaire.

Pour y parvenir, il s’est appuyé sur une étude produite par son cabinet qui donne les avis divergents de personnes interrogées. Selon ce spécialiste en étude des marchés, plusieurs jeunes contactés estiment que les banques ne le comprennent pas et ne veulent pas prendre des risques.

«Selon les jeunes entrepreneurs, eux estiment que les banques ne le comprennent pas et ne veulent pas prendre des risques. Ces jeunes ont le sentiment que ces Banques sont déjà dans un certain carré ou ils se disent que je peux investir dans tel domaine et lorsqu’on les amène un projet qui ne cadre pas avec ce domaine-là, elles n’acceptent pas. Elles disent aussi que, au niveau des Banques, ils ne tiennent pas aussi compte du fait que quelqu’un qui vient de démarrer ne peut pas avoir une hypothèque… », a-t-il expliqué.

De leur côté, dit-il, les banques indiquent que les jeunes ne préparent pas suffisamment leurs dossiers.

Par ailleurs, relève-t-il, la Fédération des Entreprises du Congo, FEC, évoque quant à elle le problème d’encadrement en amont des jeunes.

« Si les entrepreneurs sont accompagnés, on peut leur dire : voilà, ce n’est pas le moment de demander un crédit et attendez peut-être dans six mois ou une année. Et aussi, ils n’ont pas un accompagnement dans la préparation des dossiers étant donné qu’il y a des conditions à remplir. Il y aussi le problème de manque d’informations dans le chef des entrepreneurs au sujet des banques de crédit », a-t-il expliqué.

Pour remédier à cette situation, Serge Mumbu a invité les jeunes entrepreneurs à contacter les cabinets d’études qui leur montreront comment préparer un dossier pour obtenir un crédit dans une Banque commerciale.

Dans ce même panel axé sur le thème comment bâtir sa relation avec sa Banque animé par le CEO de Smart Services Louis Michel Mwando, le directeur général de Sofibanque Louis Odilon a conseillé aux entrepreneurs d’avoir une bonne communication et d’être cohérents envers les banques commerciales.

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

RDC : L’État prévoit de mobiliser 40 millions USD ce mardi 21 mai

Le gouvernement congolais, par le biais du ministère des Finances, a annoncé l'ouverture d'une adjudication de bons du Trésor en dollars américains d'une valeur...

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Lutte contre la corruption en RDC : Judith Suminwa appelée à interdire aux cabinets politiques de passer les marchés publics

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), une organisation de la société civile spécialisée dans le contrôle citoyen des finances publiques, demande à la nouvelle...

Équateur : après le gouvernorat, l’Assemblée provinciale exige le gel des comptes de l’exécutif provincial

Les violons ne s'accordent pas entre le gouverneur sortant Bobo Boloko Bolumbu et le Bureau provisoire de l'Assemblée provinciale de l'Équateur.Après le gouvernorat de...

RDC: L’ODEP annonce la mise en place d’une boîte mail verte et de numéros verts pour dénoncer les actes de corruption et de prédation

L'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) a annoncé la mise en place d'une boîte mail verte et de numéros verts pour permettre à la...

Crise humanitaire en RDC : L’Algérie octroie une aide humanitaire de 123,5 tonnes au Gouvernement

La République algérienne démocratique et populaire a décidé d’octroyer une aide humanitaire de 123,5 tonnes au profit du peuple et du gouvernement congolais, en...

Affaire lampadaires et forages : l’étau se resserre autour de Nicolas Kazadi !

Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, pourrait être bientôt devant les juges pour éclairer l'opinion publique sur les soupçons de surfacturation concernant les lampadaires...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading