RDC: L’ODEP plaide pour la rationalisation de la gestion des investissements publics pour relever la gouvernance du pays

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP) exhorte le gouvernement congolais à rationaliser la gestion des investissements publics pour relever la gouvernance du pays, qui d’après lui, constitue une contrainte majeure.

En clair, cette rationalisation passe inéluctablement par la réhabilitation et le renforcement des fonctions clés du processus de Planification, programmation budgétisation et suivi-évaluation – PPBS – de l’administration RD Congolaise.

Dans son étude intitulée : «Rationalisation de la gestion des investissements publics : Réhabiliter et renforcer les fonctions clés du processus de planification, programmation, Budgétisation et suivi-évaluation au sein de notre moribonde administration», cette structure souligne la nécessité pour toute œuvre utile à la reconstruction nationale de passer à priori, par la reconstitution des capacités de formuler, d’exécuter, de suivre et d’évaluer les stratégies politiques et programmes de développement.

De l’avis du Professeur Florimond Muteba qui en est le Président du conseil d’administration, le pays doit axer tous ses efforts sur un nombre restreint de problèmes prioritaires. Cette démarche sélective, explique-t-il, améliorerait certainement l’exécution et permettrait de renforcer la crédibilité de l’action gouvernementale vis-à-vis des partenaires extérieurs. 

Mais une telle démarche, insiste-t-il, doit reposer sur un ensemble des principes fondamentaux –une « philosophie du développement »– qui font dramatiquement défaut jusqu’à présent.

Dans l’ordre de priorités, l’ODEP est d’avis que si le gouvernement ne veut plus continuer à naviguer à vue, la signature et la publication du décret portant gestion des investissements publics s’impose.

Au regard de l’abandon de la programmation pluriannuelle et de la disparition du processus de planification centralisée des pratiques des institutions publiques, l’ODEP estime qu’il est impérieux aujourd’hui de remettre en place cette méthodologie de programmation pour assurer une bonne préparation et exécution du budget de l’Etat. 

«C’est là un préalable important si l’on veut tourner le dos à six décennies de mauvaise gouvernance financière de l’État et espérer réussir même trente pour cent des futurs programmes de reconstruction du pays», explique l’ODEP dans son rapport.

Néanmoins, cela implique notamment la nécessité de se doter d’un cadre juridique rénové pour une gestion efficace des investissements publics aux fins d’accroître la croissance et de promouvoir le développement durable, nécessaires à l’amélioration de la qualité du cadre de vie de la population par l’accès aux services sociaux de base et la nécessité d’assurer la cohérence dans la gouvernance aux niveaux national, provincial et local conformément au plan  d’aménagement du territoire.

Tout en déplorant la faiblesse du système de planification qui date de 1979, l’ODEP estime qu’il faille basculer sur le plan national de stratégie de développement qui doit avoir une extension en provinces.

«Avec l’avènement d’une nouvelle présidence de la république, devrait s’imposer une nouvelle vision politique. Puisque le slogan à la mode est le « Le peuple d’abord », la relecture devrait prendre en compte la participation de la population comme à l’époque des DSCRP et non une relecture de quelques experts», lit-on dans l’étude.

D’où, d’après cette étude, il faut une remise en cause de la stratégie de développement agricole basée sur le développement du grand capitalisme agricole à travers les parcs agro-industriels et la marginalisation de la paysannerie. Ces paris produiront au mieux une croissance non inclusive et non pro-pauvres mais une croissance pour l’élite.

Dostin Eugène LUANGE 

Dans la même catégorie

RDC: ‘‘Le désordre économico-financier actuel ne permet pas de préserver le pouvoir d’achat de la population congolaise’’ (Tribune)

Les salaires des fonctionnaires sont libellés et payés en Francs congolaispendant que les prix des biens et services sont fixés en dollars américains et...

En prélude du Forum sur la coopération sino-africaine, la RDC et la Chine renforcent leurs relations bilatérales

Le Vice-Premier Ministre et Ministre Congolais des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, a eu une réunion lundi 27 mai avec le Représentant spécial du gouvernement...

Sous-traitance : la GECAMINES appelée à ne pas bloquer la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Le directeur général de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP), Miguel Katemb, a demandé, ce lundi 27 mai, à...

Afrique : La BAD salue la réaffectation des droits de tirage spéciaux par le FMI visant à prêter davantage

Au cours d'un déjeuner de presse organisé le lundi 27 mai 2024 à Nairobi, le président de la Banque Africaine de Développement (BAD), Akinwumi...

UNIKIN : Jules Alingete sensibilise sur la patrouille financière au forum économique

L’inspecteur général de l’inspection générale des finances, Jules Alingete a animé, le samedi 25 mai dernier à l’Université de Kinshasa, une conférence-débat organisée par...

Élections des membres du bureau de l’Ass. Nat. : l’UNC/Kasai entend voir Vital Kamerhe favoriser un nouveau mode de vie en RDC 

Les cadres et membres de l’Union pour la nation congolaise (UNC) interfédération du Kasaï saluent l'élection de Vital Kamerhe au perchoir de l'Assemblée nationale.Dans...

RDC : EquityBCDC et Qatar Airways offrent des avantages exclusifs à leurs clients détenteurs des cartes VISA

Les clients de la Banque EquityBCDC, détenteurs des cartes VISA, auront dorénavant droit à une réduction allant jusqu’à 12 % sur les billets Qatar...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading