L’UNFPA renforce ses interventions à l’Est de la RDC à travers un passage à l’échelle

Le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) s’engage sur le chemin de l’intensification de ses interventions dans les provinces du Nord Kivu, Sud Kivu et Ituri. 

Cet engagement est en synergie avec la décision du Comité permanent inter-agences (IASC) d’activer l’intensification et le passage à l’échelle des interventions humanitaire en RDC, suite à la crise sécuritaire prolongée et sans précédent qui sévit dans la partie Est du pays depuis plusieurs décennies, à laquelle s’ajoutent les épidémies et catastrophes naturelles. Une situation humanitaire fragile qui a poussé environ 6,29 millions de personnes déplacées et sinistrées vivant dans des conditions déplorables à l’Est du pays.

Le Représentant Résident de UNFPA, Dr Eugene Kongnyuy, a annoncé l’intensification des interventions humanitaires de UNFPA dans les provinces concernées et y a déployé une équipe d’urgence.

 « Reconnaissant l’ampleur énorme des besoins humanitaires et de la nécessité d’y apporter une réponse appropriée, UNFPA a décidé d’intensifier ses opérations à l’Est de la RDC afin d’assurer une réponse plus efficace et à grande échelle. Ces interventions permettront de renforcer les services de santé sexuelle et reproductive et de protéger spécifiquement les femmes et les filles contre les violences basées sur le genre », a-t-il déclaré.

Dans le cadre de ce renforcement des interventions, une équipe d’une douzaine de spécialistes a été déployée à l’Est pour soutenir le personnel de l’UNFPA déjà présent sur le terrain. Suite à une évaluation rapide des besoins en matière de santé reproductive, de violences basées sur le genre et d’exploitation et d’abus sexuels, plus de 1,000 femmes et filles visiblement enceintes et autres personnes vulnérables et déplacées affectées par les conflits au Nord Kivu (Goma, Beni, Nyarangogo et Karisimbi), l’Ituri (Bunia) et du Sud-Kivu (Kalehe), ont reçu une assistance sous forme de kits de dignité comme point d’entrée pour d’autres activités ainsi qu’un soutien médical, psychosocial, juridique et judiciaire pour les victimes de violences sexuelles, y compris la réintégration socio-économique. À ces activités s’ajoutent l’accès aux services de planification familiale et la gestion des maladies sexuellement transmissibles. En outre, l’UNFPA a fourni aux centres de santé des kits de santé sexuelle et reproductive afin d’améliorer les soins de santé.

Par ailleurs, l’UNFPA a mis à la disposition des centres de santé des kits de santé de la reproduction pour améliorer la prise en charge de la santé sexuelle et reproductive. 

En tant qu’agence des Nations Unies en charge de la santé sexuelle et reproductive, UNFPA a organisé des activités au Nord Kivu dans les cliniques mobiles qu’il a installé dans les sites de déplacés internes de RUSAYO, BULENGO et KANYARUCHINYA dans lesquelles, des services et informations sur la Santé de la Reproduction, Violence Basées sur le Genre (VBG) et Exploitation et Abus Sexuels (EAS) ont été offerts gratuitement aux femmes et filles.

Signalons que les conditions de vie dans les sites de déplacés internes et dans les zones de retour restent précaires au Nord-Kivu, Sud-kivu et en Ituri. Le manque d’éclairage, la surpopulation, la vulnérabilité et l’absence de portes et de serrures sur les abris, les douches et les latrines augmentent le risque de violence basées sur le genre dans les camps de personnes déplacées (Informations tirées du rapport d’audit de sécurité – GBVAoR). UNFPA cherche à protéger la vie des populations affectées par le conflit par la promotion des droits sexuels et reproductifs, le déploiement du Dispositif Minimum d’Urgence (DMU) en matière de santé sexuelle et reproductive ainsi que la prévention et la réponse aux VBG et EAS.

Pour atteindre ses résultats dans le cadre de ce passage à l’échelle, UNFPA a un besoin financier de 18,850,000 dollars américains pour six (6) mois. A ce jour, l’organisation a seulement mobilisé 3,000,000 (16%) et a un gap financier de 15,850,000 dollars américains (84%).

L’UNFPA continuera de travailler avec les autres partenaires et les donateurs pour conduire les interventions qui améliorent la vie des populations de l’Est et pour la mobilisation des ressources pour soutenir des efforts en cours de la communauté humanitaire et du gouvernement congolais.

CP

Dans la même catégorie

RDC : L’État prévoit de mobiliser 40 millions USD ce mardi 21 mai

Le gouvernement congolais, par le biais du ministère des Finances, a annoncé l'ouverture d'une adjudication de bons du Trésor en dollars américains d'une valeur...

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Lutte contre la corruption en RDC : Judith Suminwa appelée à interdire aux cabinets politiques de passer les marchés publics

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), une organisation de la société civile spécialisée dans le contrôle citoyen des finances publiques, demande à la nouvelle...

Équateur : après le gouvernorat, l’Assemblée provinciale exige le gel des comptes de l’exécutif provincial

Les violons ne s'accordent pas entre le gouverneur sortant Bobo Boloko Bolumbu et le Bureau provisoire de l'Assemblée provinciale de l'Équateur.Après le gouvernorat de...

RDC: L’ODEP annonce la mise en place d’une boîte mail verte et de numéros verts pour dénoncer les actes de corruption et de prédation

L'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) a annoncé la mise en place d'une boîte mail verte et de numéros verts pour permettre à la...

Crise humanitaire en RDC : L’Algérie octroie une aide humanitaire de 123,5 tonnes au Gouvernement

La République algérienne démocratique et populaire a décidé d’octroyer une aide humanitaire de 123,5 tonnes au profit du peuple et du gouvernement congolais, en...

Affaire lampadaires et forages : l’étau se resserre autour de Nicolas Kazadi !

Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, pourrait être bientôt devant les juges pour éclairer l'opinion publique sur les soupçons de surfacturation concernant les lampadaires...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading