Newsletter

Environnement : Félix Tshisekedi au Brésil pour un sommet sur les forêts

Invité par son homologue du Brésil Luiz Inácio Lula da Silva, le Président de la République, Félix Tshisekedi, est arrivé en milieu de nuit de ce mardi 8 août  dans la ville brésilienne de Belém Do para.

Considérée comme la porte d’entrée de la forêt de l’amazonie, le plus grand bassin forestier du monde, Belém accueille du 8 au 9 août courant le sommet des chefs d’Etat des 8 pays signataires du pacte de l’amazonie à savoir le Brésil, la Bolivie, la Colombie, l’Equateur, la Guyane, le Pérou, le Suriname et le Vénézuéla.

Chef d’Etat du pays-leader du Bassin du Congo, le président Félix Tshisekedi est invité à ce sommet de Belém afin de rejoindre les deux autres pays-leaders des plus grands bassins forestiers de la planète à savoir le Brésil, avec l’amazonie et l’Indonésie avec Bornéo-Mékong.

En novembre 2022, le Brésil, la RDC et l’Indonésie ont signé, en marge de la COP-27, la convention -cadre des Nations-Unies sur le climat, une alliance trilatérale pour la coopération sur les forêts tropicales et l’action climatique.

Au moment où la crise climatique est un problème mondial, les 3 pays -solutions qualifiés désormais de G3 climatiques ont décidé de coaliser leurs efforts en vue de parler d’une même voix et de développer un agenda commun pour la sauvegarde et la préservation de leurs ressources forestières ; ils recherchent aussi une juste compensation pour les services écosystémiques que rendent ces réservoirs de méga biodiversité en faveur de leurs populations.

Devant ses pairs de l’amazonie, le président Félix Tshisekedi va s’exprimer ce 9 août sur l’énorme potentiel du bassin du congo dont le 2/3 se trouve en République démocratique du congo.

En effet, avec ses 1.500.000 hectares, la forêt équatoriale couvre plus de la moitié du territoire national et présente un écosystème très riche mais le pays -solution n’a pas encore gagné de dividendes liées à cette solution planétaire.

En approchant ses pairs de l’amazonie, le président Tshisekedi entend aussi se conformer aux procédures du marché carbone.

De l’avis des experts, la RDC doit au préalable cartographier l’écosystème forestier et marin afin d’évaluer la quantité de gaz carbonique produit par nos forêts , le sol et les tourbières ; faire certifier ces résultats par des institutions internationales et obtenir , enfin ,les bio-bons devant lui permette d’obtenir les crédits carbones.

La présence du Président Félix Tshisekedi au sommet de Belém permettra de saisir l’opportunité d’identifier de nouveaux partenariats et projets communs, afin de mobiliser les investissements nécessaires pour mettre en œuvre des projets de conservation, de restauration et de gestion durable dans le Bassin du Congo. 

La convergence entre les défis des bassins forestiers de l’Amazonie, du Congo et du Bornéo-Mekong rend nécessaire une coordination stratégique entre les dirigeants de ces pays forestiers en vue de promouvoir des solutions communes aux contraintes qui entravent la promotion du développement durable dans les trois régions.

La Rédaction 

Dans la même catégorie

RDC: Le gouvernement envisage des mesures pour juguler la fraude des produits miniers qui entrave l’accroissement des recettes publiques

À l'initiative de la première ministre, Judith Suminwa, les membres du Comité de Conjoncture Économique (CCE) se sont réunis mercredi 17 juillet afin de...

La BAD accorde à la RDC un prêt de 117 millions USD pour appuyer la transformation agricole

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 14 février dernier à Abidjan, un prêt de 117,9...

RDC: Doudou Fwamba et l’Association Congolaise des Banques pour une croissance économique durable

Le ministre des Finances, Doudou Fwamba Likunde, souhaite voir les banques congolaises devenir des moteurs de croissance économique et de développement afin de créer...

RDC : la Banque Mondiale débourse 400 millions USD pour la 1ère phase du programme d’accès aux services d’eau

La Banque mondiale a lancé mercredi 17 juillet 2024, la première phase du programme d'accès aux services d'eau et d'assainissement (PASEA) à Tshikapa, chef-lieu...

RDC: le gouvernement infligera une amende de 50 millions de CDF à toute personne auteur de pollution sonore sur la voie publique

L'Etat congolais va désormais infliger une amende de 50 millions de francs congolais à toute personne auteur de pollution sonore sur la voie publique.Telle...

RDC: La chambre des mines de la FEC célèbre la nomination de son ex-président Louis Watum

Louis Watum Kabamba, ministre de l'Industrie et du Développement des PME et des Petites et Moyennes Industries, a été célébré le mercredi 17 juillet...

RDC: une délégation de l’ANAPEX édifiée sur le processus d’exportation au port de Matadi

En mission au Kongo Central, une délégation de l'Agence nationale de promotion des exportations (ANAPEX) conduite par le directeur de développement de produit et...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading