Budget 2024 : « Le gouvernement a reconduit la loi de finances de 2023 dont les recettes peinent à être mobilisées » (ODEP)

Le projet de loi de finances 2024, présenté en équilibre, en dépenses et en recettes à hauteur de 40.464 milliards CDF (près de 17 milliards de dollars américains), soit accru de 24,7 % par rapport à l’exercice 2023 est une reconduction de la loi de finances de 2023 dont les recettes peinent à être mobilisées.

Cette observation a été faite par l’Observatoire de la Dépense Publique [ODEP], une structure de la société civile spécialisée dans le contrôle des finances publiques, dans un communiqué publié ce mardi 29 août 2023.

Le Président du conseil d’administration de cette structure, Florimond Muteba, est pessimiste quant à l’atteinte des assignations budgétaires.

« Le Projet de Loi de Finances 2024 a été présenté en équilibre, en recettes et en dépenses à hauteur de 40.464 milliards de FC, soit un accroissement de 24,7 %. Pour l’Observatoire de la Dépense Publique, le projet de loi suscite quelques interrogations auxquelles le gouvernement devrait répondre. Globalement, les recettes totales à mobiliser seront de l’ordre de 16,185 milliards de dollars. C’est une reconduction de la loi des finances 2023 dont les recettes peinent à être mobilisées », pense le professeur Florimond Muteba.

Pour étayer son argumentaire, ce briscard des finances publiques indique qu’au 23 juin 2023 la mobilisation a atteint 10,076 milliards de CDF soit 4,030 milliards de dollars américains sur les 12 milliards. Il s’interroge pour savoir qu’en est-il de la part d’environ 4 milliards attendus de l’extérieur.

« Comme pour 2023, pour 2024, le gouvernement omet de dire à l’opinion quelle est la part de la mobilisation des recettes nationales et quelle est la part espérée sans aucune certitude de la communauté dite internationale ? Quand il s’agit d’impressionner, l’opinion nationale, on affiche 16 milliards et quand on éprouve des difficultés à mobiliser on met en avant les attentes non réalisées de la communauté internationale », s’interroge-t-il.

De son avis, »il est préférable de partager notre pauvreté équitablement dans la justice distributive que de plonger les congolais dans un nouveau rêve qui finira en cauchemar ».

Cela étant, Florimond Muteba annonce qu’une centaines d’ONGs de la société civile, dédiées au suivi et contrôle des finances publiques va bientôt se réunir pour passer au crible ladite loi et approcher le parlement pour lui apporter ses recommandations en termes d’améliorations et proposer des mesures pouvant permettre de venir à bout des faiblesses qui minent la mobilisation des recettes dont le fléau de la corruption et les coulages des recettes.

Il convient de rappeler que l’adoption du projet de loi de finances pour l’exercice 2024 est intervenue le vendredi 25 août 2023, lors de la 110e réunion du Conseil des ministres, présidée par le Chef de l’Etat Felix Tshisekedi.

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

Ministère de l’Agriculture: les structures enregistrées au budget d’interventions économiques invitées à récupérer les engrais chimiques

Le ministère de l'Agriculture invite toutes les structures enregistrées au budget d'interventions économiques 2024 à se présenter ce mercredi 22 mai au bureau...

RDC-Finances publiques: au 16 mai, l’Etat a mobilisé 1.356,3 milliards de CDF

Au 16 mai 2024, le tableau des opérations financières de l’Etat produit par la Banque Centrale du Congo (BCC) affiche un niveau de 1.356,3...

RDC : L’État prévoit de mobiliser 40 millions USD ce mardi 21 mai

Le gouvernement congolais, par le biais du ministère des Finances, a annoncé l'ouverture d'une adjudication de bons du Trésor en dollars américains d'une valeur...

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Lutte contre la corruption en RDC : Judith Suminwa appelée à interdire aux cabinets politiques de passer les marchés publics

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), une organisation de la société civile spécialisée dans le contrôle citoyen des finances publiques, demande à la nouvelle...

Équateur : après le gouvernorat, l’Assemblée provinciale exige le gel des comptes de l’exécutif provincial

Les violons ne s'accordent pas entre le gouverneur sortant Bobo Boloko Bolumbu et le Bureau provisoire de l'Assemblée provinciale de l'Équateur.Après le gouvernorat de...

RDC: L’ODEP annonce la mise en place d’une boîte mail verte et de numéros verts pour dénoncer les actes de corruption et de prédation

L'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) a annoncé la mise en place d'une boîte mail verte et de numéros verts pour permettre à la...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading