RDC : 3% du budget de 2024 sera alloué à la recherche scientifique pour favoriser la diversification de l’économie

Le projet de budget de 2024, chiffré à hauteur de 40.463 milliards de CDF (soit près de 17 milliards USD) augure un signal fort dans la diversification de l’économie congolaise. Cela est dû au fait qu’il réserve une part cruciale à la recherche scientifique. 

C’est ce que rapporte une dépêche de la Primature, faite vendredi 15 septembre à l’issue du dépôt du projet de budget de 2024 par le premier ministre, Sama Lukonde, à l’Assemblée nationale.  Selon le chef du gouvernement,  3% du budget sera consacré exclusivement à la recherche scientifique.

« Nous n’oublions pas que nous avions aussi reçu les instructions directes du Président de la République en ce qui concerne le secteur de la Recherche scientifique. Là aussi, pour procéder à la diversification de l’économie et nous permettre d’avoir de plus en plus des produits congolais, nous devons mettre un accent sur la recherche scientifique avec 3% du budget alloués à ce secteur. Voilà les grandes lignes », a fait savoir le chef du gouvernement, Sama Lukonde.

En dépit de ce chapelet de bonnes intentions du gouvernement, d’aucuns s’interrogent sur le décaissement effectif de ce budget au regard de mauvaises expériences des années antérieures.

En effet, le Gouvernement congolais a revu à la hausse les crédits budgétaires alloués au secteur de la Recherche scientifique et Innovation technologique pour l’exercice budgétaire 2023 passant à 230,6 milliards de CDF soit plus de 114,1 millions USD contre 101,1 milliards de CDF soit près de 50 millions USD en 2022.

Les données statistiques des états de suivi de la Direction générale des politiques et programmation budgétaire (ESB) renseignent qu’au premier trimestre de l’année en cours, le Gouvernement congolais n’a décaissé que 13 milliards de Francs congolais (CDF) en faveur de la Recherche scientifique et Innovation technologique.

Cependant, les prévisions de la loi de finances de l’exercice budgétaire 2023 indiquent que le Gouvernement devrait décaisser 57,6 milliards de CDF (28,5 millions USD) en faveur de ce secteur capital pour le pays.

Dostin Eugène LUANGE 

Dans la même catégorie

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Lutte contre la corruption en RDC : Judith Suminwa appelée à interdire aux cabinets politiques de passer les marchés publics

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), une organisation de la société civile spécialisée dans le contrôle citoyen des finances publiques, demande à la nouvelle...

Équateur : après le gouvernorat, l’Assemblée provinciale exige le gel des comptes de l’exécutif provincial

Les violons ne s'accordent pas entre le gouverneur sortant Bobo Boloko Bolumbu et le Bureau provisoire de l'Assemblée provinciale de l'Équateur.Après le gouvernorat de...

RDC: L’ODEP annonce la mise en place d’une boîte mail verte et de numéros verts pour dénoncer les actes de corruption et de prédation

L'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) a annoncé la mise en place d'une boîte mail verte et de numéros verts pour permettre à la...

Crise humanitaire en RDC : L’Algérie octroie une aide humanitaire de 123,5 tonnes au Gouvernement

La République algérienne démocratique et populaire a décidé d’octroyer une aide humanitaire de 123,5 tonnes au profit du peuple et du gouvernement congolais, en...

Affaire lampadaires et forages : l’étau se resserre autour de Nicolas Kazadi !

Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, pourrait être bientôt devant les juges pour éclairer l'opinion publique sur les soupçons de surfacturation concernant les lampadaires...

Les États-Unis conditionnent la levée des sanctions imposées à Gertler par l’abandon de ses activités en RDC 

L’administration Biden a manifesté sa volonté de lever les sanctions imposées à l'homme d'affaires Israélien, Dan Gertler en lui conditionnant d'abandonner toutes ses opérations...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading