Newsletter

RDC: l’ASADHO et l’ODEP exigent la libération de Stanis Bujakera (Communiqué)

L’Association Africaine de défense des Droits de l’Homme(ASADHO) et l’Observatoire de la Dépense Publique(ODEP) sont très inquiets par le maintien de M.Stanis BUJAKERA, journaliste à Actualité.cd et correspondant de Reuters et de Jeune Afrique en République Démocratique du Congo. 

Pour rappel, Monsieur Stanis BUJAKERA avait été arrêté en date du 8 septembre 2023 au motif qu’il aurait publié dans le journal Jeune Afrique un article mettant en cause les renseignements militaires dans l’assassinat de Monsieur Chérubin OKENDE, ancien ministre de Transport, sur base d’une note confidentielle qui émanerait de l’Agence Nationale des Renseignements(ANR). Une note qualifiée de fausse par les autorités de la République Démocratique du Congo. 
 
L’ASADHO et l’ODEP sont inquiets du fait que la loi congolaise sur la liberté de la presse ait eté violée de manière manifeste par ceux qui mettent en cause M. Stanis BUJAKERA. Les constats suivants troublants :

Les autorités congolaises ont violé l’article 104 de la loi sur la liberté de la presse qui organise le droit de réponse et de rectification.

Pourquoi les autorités congolaises ont saisi directement la justice en lieu et place de faire usage de cet article qui organise le droit de réponse en matière de délit de presse ? Conformément à l’article 112, la personne lésée ne peut saisir la justice que si le droit de réponse lui a été refusée.

Les autorités judiciaires exigent que M.Stanis BUJEKERA divulgue sa source d’information en violation de l’article 96 de la loi sur la liberté de la presse qui interdit au journaliste de divulguer sa source. 

Dans l’esprit de l’article 127 de la loi sur la liberté de la presse, c’est le directeur de publication ou directeur de programme qui porte pénalement et civilement la responsabilité de la publication dans son journal de tout article non signé. 

Pourquoi poursuit-on M. Stanis BUJAKERA pour un article qu’il n’a pas signé ? Il aurait fallu poursuivre le Directeur de publication de Jeune Afrique en lieu et place de s’acharner contre M. Stanis BUKEJARA. 
Eu égard aux éléments développés ci-dessus, l’ASADHO et l’ODEP estiment que M. Stanis BUJAKERA est en détention pour des raisons autres que celles liées à l’exercice de sa profession de journaliste, en ce sens qu’il n’a pas bénéficié de toutes les garanties organisées par la loi sur la liberté de la presse qui assure la protection de la profession de journaliste.  

Ainsi, les deux organisations recommandent :

Au Président de la République de :

-Veiller à ce que toutes les institutions de la République respectent les lois du pays dont celle relative à la liberté de la presse ;

Aux autorités judiciaires de :

-Constater que les exigences prescrites par la loi sur la liberté de la presse avant la mise en cause d’un journaliste n’ont pas été observées et de libérer M. Stanis BUJAKERA.  

Aux organisations de la société civile et médias de :

 -Se mobiliser pour que les lois de la République soient respectées par toutes les institutions pour éviter l’arbitraire et le règlement des comptes.

Fait à Kinshasa, le 02 octobre 2023

Pour l’ASADHO et l’ODEP 
Me Jean Claude KATENDE                                      Prof. Florimond MUTEBA 

Dans la même catégorie

RDC: Le gouvernement envisage des mesures pour juguler la fraude des produits miniers qui entrave l’accroissement des recettes publiques

À l'initiative de la première ministre, Judith Suminwa, les membres du Comité de Conjoncture Économique (CCE) se sont réunis jeudi 18 juillet afin de...

La BAD accorde à la RDC un prêt de 117 millions USD pour appuyer la transformation agricole

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 14 février dernier à Abidjan, un prêt de 117,9...

RDC: Doudou Fwamba et l’Association Congolaise des Banques pour une croissance économique durable

Le ministre des Finances, Doudou Fwamba Likunde, souhaite voir les banques congolaises devenir des moteurs de croissance économique et de développement afin de créer...

RDC : la Banque Mondiale débourse 400 millions USD pour la 1ère phase du programme d’accès aux services d’eau

La Banque mondiale a lancé mercredi 17 juillet 2024, la première phase du programme d'accès aux services d'eau et d'assainissement (PASEA) à Tshikapa, chef-lieu...

RDC: le gouvernement infligera une amende de 50 millions de CDF à toute personne auteur de pollution sonore sur la voie publique

L'Etat congolais va désormais infliger une amende de 50 millions de francs congolais à toute personne auteur de pollution sonore sur la voie publique.Telle...

RDC: La chambre des mines de la FEC célèbre la nomination de son ex-président Louis Watum

Louis Watum Kabamba, ministre de l'Industrie et du Développement des PME et des Petites et Moyennes Industries, a été célébré le mercredi 17 juillet...

RDC: une délégation de l’ANAPEX édifiée sur le processus d’exportation au port de Matadi

En mission au Kongo Central, une délégation de l'Agence nationale de promotion des exportations (ANAPEX) conduite par le directeur de développement de produit et...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading