Présidentielle 2023 : Le projet de société de Delly Sesanga chiffré à hauteur de 110 milliards USD

La Refondation du Congo, telle est l’intitulé du projet de société du candidat président de la République, Delly Sesanga, présenté le week-end dernier à Kinshasa, chiffré à hauteur de 110 milliards USD.

Ce Programme, comme l’explique son initiateur, se veut un programme de rupture et d’avenir qui vise à préserver l’héritage commun, pérenniser la souveraineté de la RDC et assurer la sauvegarde des intérêts nationaux.

Il est axé substantiellement sur 5 piliers :

1. Gagner la paix, sécuriser le territoire et garantir l’indépendance nationale ;

2. Unifier les provinces pour favoriser la circulation des personnes et des biens ;

3. Restaurer l’intérêt général et le sens du bien commun ;

4. Préserver les Congolais par les renforcement des services publics et 

5.  l’emploi par une croissance diversifiée et inclusive en sortant l’économie de sa rente.

Réduction du train de vie des institutions 

Une fois élu président de la République, Delly Sesanga compte notamment réduire le train de vie de l’État en diminuant la taille du gouvernement et des membres des cabinets, y compris de celui du  Président de la République.

Dans cette optique, il entrevoit aussi la suppression des agences à la Présidence et les établissements publics créés en doublon des compétences et responsabilités des administrations des ministères. Il envisage aussi de rationaliser les missions officielles, en mettant fin au trafic des missions à la Présidence de la République, aux Ministères et autres services publics de l’État, et en s’assurant de la prise de relais par nos postes diplomatiques à l’étranger et nos administrations.

Ce « gendarme des réformes » projette aussi la réduction massive des frais de fonctionnement des institutions politiques ainsi que les salaires des animateurs des institutions et les différents avantages liés aux fonctions.

Optimisation du fonctionnement des entreprises et établissements publics 

Le Président de l’Envol souhaite renforcer la répression et la lutte contre les comportements délictueux tels que les atteintes faites à l’administration publique en vue d’empêcher l’exécution des lois, les infractions liées à la commande publique, le détournement des fonds publics, le favoritisme et la prise illégale d’intérêt.

Il compte aussi supprimer les féodalités fiscales instituées en rente de situation au profit des organismes inefficients et détournées de leurs missions légales. 

Dostin Eugène LUANGE 

Dans la même catégorie

RDC : Qui est Louis Watum Kabamba, le nouveau ministre de l’industrie ? 

Le Président de la République, Félix Tshisekedi, a nommé Louis Watum Kabamba ministre de l'industrie et développement des Petites Moyennes entreprises (PME ), remplaçant...

RDC : Qui est Doudou Roussel Fwamba Likunde, le nouveau ministre des Finances national ?

Le nouveau argentier national de la République Démocratique du Congo est Doudou Roussel Fwamba Likunde. Il a été choisi par la Première Ministre Judith...

RDC : Félix Tshisekedi attendu en septembre à la 9ème édition du Forum de coopération sino-africaine

Le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, est attendu à la 9ème édition du Forum de coopération sino-africaine (FOCAC) qui se...

RDC : Voici les membres du nouveau gouvernement Suminwa 

Le nouveau gouvernement tant attendu par la population congolaise a été dévoilé ce mercredi 29 mai en RDC. Il intervient plus de cinq mois...

RDC: ‘‘Le désordre économico-financier actuel ne permet pas de préserver le pouvoir d’achat de la population congolaise’’ (Tribune)

Les salaires des fonctionnaires sont libellés et payés en Francs congolaispendant que les prix des biens et services sont fixés en dollars américains et...

En prélude du Forum sur la coopération sino-africaine, la RDC et la Chine renforcent leurs relations bilatérales

Le Vice-Premier Ministre et Ministre Congolais des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, a eu une réunion lundi 27 mai avec le Représentant spécial du gouvernement...

Sous-traitance : la GECAMINES appelée à ne pas bloquer la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Le directeur général de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP), Miguel Katemb, a demandé, ce lundi 27 mai, à...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading