Présidentielle 2023 : Muzito présente un programme de gouvernance décennal chiffré à hauteur de 300 milliards USD

Le candidat à l’élection présidentielle, Adolphe Muzito, a dévoilé mercredi 22 novembre devant un parterre de militants et cadres de son parti politique Nouvel Élan, les grandes lignes de son programme de gouvernance étalés à dix (10) ans, soit 2024-2033. 

En effet, cet économiste de formation a chiffré le budget nécessaire à la mise en œuvre de ce programme à 300 milliards de dollars américains sur deux mandats présidentiels. Cette somme,  a-t-il expliqué, devrait lui permettre de jeter les bases du développement économique et social du pays.

« Vous ne pouvez pas faire un budget de 5 ans pour un pays comme le nôtre. Les candidats viennent avec un bilan de 10 ans dans les pays Américains. Et nous (Nouvel Élan), c’est ce que nous allons apporter pour notre quinquennat. Notre projet des finances est prévu pour 10 ans, pour deux mandats précisément avec un Budget de 300 milliards de dollars américains », a laissé entendre Adolphe Muzito.

Pour mobiliser ces fonds, le candidat n°24, prévoit un accroissement progressif du budget de l’État congolais de 10 milliards de dollars par an. Au total, 100 milliards seraient ainsi investis chaque mandat dans des secteurs prioritaires tels que l’agriculture, les infrastructures ou la fonction publique.

Ce plan décennal couvrirait près de 60 réformes structurelles visant à moderniser et pourrait muer les différents domaines de la vie nationale. Dans la même veine, Adolphe Muzito a notamment évoqué la décentralisation de Kinshasa, la modernisation de l’armée ou le développement des zones minières.

De son à avis, son programme repose sur au moins 60 réformes touchant presque tous les secteurs de la vie en RDC, réparties en dix (10) pour la Présidence ; dix (10) autres pour le gouvernement et quarante (40) pour les provinces.

L’ex-Premier ministre a,par ailleurs, salué la hausse récente du budget de l’État sous Félix Tshisekedi, mais déplore que cela n’ait pas encore produit des résultats tangibles sur le terrain. Il entend soumettre le pouvoir en place à des explications sur l’utilisation des fonds publics.

Avec ce programme chiffré et détaillé, Adolphe Muzito espère convaincre les Congolais qu’il a la volonté et les idées pour sortir enfin la RDC du sous-développement.

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

RDC: Pourquoi tirer sur Daniel Mukoko Samba ? (Tribune)

Investi le 20 janvier dernier pour un nouveau mandat de cinq ans après une victoire écrasante à la présidentielle, Félix-Antoine Tshisekedi devrait, dans les...

Félix Tshisekedi en Turquie pour participer au forum diplomatique d’Antalya

Le président de la République démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi, séjourne en Turquie depuis le vendredi 1er mars 2024. C'est pour prendre part à...

Course pour le gouvernorat de Kinshasa : l’UDPS section de Kinshasa jette son dévolu sur la candidature de Deo Kasongo

La représentation fédérale sectionnaire du parti présidentiel, UDPS Tshisekedi/Kinshasa, a choisi Deo Kasongo comme candidat au gouvernorat de la ville province de Kinshasa.Pour justifier...

RDC : Les régies financières ont mobilisé près de 527,8 millions $ au 23 février

Le gouvernement congolais, à travers ses services fiscaux, a mobilisé des recettes publiques d'environ 1 425 milliards de Francs congolais (FC), soit près de...

RDC : Des experts de la société civile réfléchissent à l’élaboration d’un cahier des charges sur la gouvernance des provinces

À l'approche des élections des gouverneurs, vice-gouverneurs et membres des Assemblées provinciales, des experts de la société civile se réunissent depuis le jeudi 29...

Aggression rwandaise : La RDC reçoit le soutien des diplomates d’Afrique centrale accrédités en Belgique

Le chef de l'État Félix Tshisekedi a achevé jeudi sa mission à Bruxelles, en Belgique, par un échange avec les ambassadeurs d'Afrique centrale accrédités...

Kinshasa : L’ARSP et l’entreprise sud-africaine BEE signent un protocole d’accord sur le partage d’expériences

L'Autorité de Régulation de la Sous-Traitance dans le Secteur Privé (ARSP) et l’entreprise sud-africaine BEE ont signé le jeudi 29 février un protocole d’accord...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading