Présidentielle 2023 : Félix Tshisekedi dévoile son programme de gouvernance chiffré à 88,7 milliards USD à mobiliser en 5 ans

Le candidat président de la République, Félix Tshisekedi, a dévoilé jeudi 23 novembre, son offre politique pour les cinq prochaines années soit de 2023 à 2028.

Ce programme de gouvernance s’articule autour de six engagements majeurs et est chiffré à 88,7 milliards de dollars américains à mobiliser en 5 ans. Le projet de société de ce candidat est bâti autour de quatre conditions permissives. Parmi ces conditions, il y a notamment : la garantie de l’emploi et d’un revenu suffisant, la garantie de l’accès aux services publics de base, l’assurance de la protection du citoyen de ses biens par l’Etat et la capacité de préserver la souveraineté de l’Etat congolais.

Pour un second mandat qu’il sollicite auprès de ses électeurs, Félix Tshisekedi prône six engagements majeurs qu’il a pris pour bâtir un  » nouveau Congo  » si jamais le peuple congolais lui renouvelle son suffrage devant lui permettre d’accomplir un second mandat.

Félix Tshisekedi a pris l’engagement notamment de : Primo, créer plus d’emplois (6,4 millions d’emplois sur les cinq prochaines années) au moyen d’une approche volontariste avec des solutions tirées de notre vécu quotidien, en accélérant la promotion de l’entrepreneuriat.

Secundo : protéger le pouvoir d’achat de tous les citoyens congolais contre les aléas du prix à l’importation et des variations du taux de change, afin de leur assurer une qualité de vie stable et digne, en maîtrisant davantage le cadre macroéconomique.

Tertio, assurer avec plus d’efficacité, la sécurité pour tous au moyen d’une restructuration profonde de l’appareil de sécurité et de défense, ainsi que la sauvegarde de nos intérêts par le renforcement de l’académie diplomatique congolaise.

Quarto, intensifier la diversification de notre économie et accroître sa compétitivité, en procédant par l’intégration de l’espace national en un marché unifié pour mieux la préparer à la transformation des produits agricoles et miniers bruts.

Quinto, garantir plus d’accès aux services de base, en assurant la réception des soins de santé de qualité et un accès universel à l’enseignement primaire et secondaire, à l’eau et à l’électricité, ainsi qu’à la protection sociale.

Sextum, renforcer l’efficacité des services publics à travers la construction et l’amélioration des infrastructures routières, aéroportuaires et touristiques, tout en réduisant la fracture numérique sur tout le territoire national.

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

RDC: Pourquoi tirer sur Daniel Mukoko Samba ? (Tribune)

Investi le 20 janvier dernier pour un nouveau mandat de cinq ans après une victoire écrasante à la présidentielle, Félix-Antoine Tshisekedi devrait, dans les...

Félix Tshisekedi en Turquie pour participer au forum diplomatique d’Antalya

Le président de la République démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi, séjourne en Turquie depuis le vendredi 1er mars 2024. C'est pour prendre part à...

Course pour le gouvernorat de Kinshasa : l’UDPS section de Kinshasa jette son dévolu sur la candidature de Deo Kasongo

La représentation fédérale sectionnaire du parti présidentiel, UDPS Tshisekedi/Kinshasa, a choisi Deo Kasongo comme candidat au gouvernorat de la ville province de Kinshasa.Pour justifier...

RDC : Les régies financières ont mobilisé près de 527,8 millions $ au 23 février

Le gouvernement congolais, à travers ses services fiscaux, a mobilisé des recettes publiques d'environ 1 425 milliards de Francs congolais (FC), soit près de...

RDC : Des experts de la société civile réfléchissent à l’élaboration d’un cahier des charges sur la gouvernance des provinces

À l'approche des élections des gouverneurs, vice-gouverneurs et membres des Assemblées provinciales, des experts de la société civile se réunissent depuis le jeudi 29...

Aggression rwandaise : La RDC reçoit le soutien des diplomates d’Afrique centrale accrédités en Belgique

Le chef de l'État Félix Tshisekedi a achevé jeudi sa mission à Bruxelles, en Belgique, par un échange avec les ambassadeurs d'Afrique centrale accrédités...

Kinshasa : L’ARSP et l’entreprise sud-africaine BEE signent un protocole d’accord sur le partage d’expériences

L'Autorité de Régulation de la Sous-Traitance dans le Secteur Privé (ARSP) et l’entreprise sud-africaine BEE ont signé le jeudi 29 février un protocole d’accord...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading