ESU-UPN: l’IGF exige la suspension du Comité de Gestion impliqué dans le détournement des deniers publics

Le Comité de gestion de l’Université pédagogique nationale (UPN) a le cadavre dans son placard. L’Inspection générale des finances (IGF) y a découvert des irrégularités énormes dans la gestion des finances.

C’est ce qui ressort du rapport de mission relatif au contrôle de gestion de cette alma mater, réalisé par cette institution étatique de contrôle, dont une copie a été consultée par Doseco.cd.

L’IGF que dirige Jules Alingete a effectué une mission de contrôle qui a couvert la période allant de 2015 à mai 2023 au cours de laquelle cette alma mater a été dirigée par maintes comités de gestion dont celui qui est encore en place au moment de l’exécution de la mission.

En substance, l’IGF indique que la mauvaise gestion de l’Université Pédagogique Nationale se matérialise notamment par la non déclaration et non-paiement des impôts dus à l’Etat sur toutes les primes et collations payées aux Cadres et Agents de l’UPN, primes et collations du reste octroyées même pour des tâches régulières et normales qui rentrent dans les attributions du personnel.

Elle évoque aussi le non-paiement des quotités dues au Trésor Public (DGRAD) sur les frais de diplôme dont le montant total s’élève à 190.225 USD pour l’année académique 2021-2022 ainsi que la fragmentation de la gestion financière de l’Université caractérisée par la multiplicité des points de perception (caisses parallèles) des frais illégaux au niveau des facultés et
départements, dont la gestion échappe totalement au Comité de gestion.

Au regard de cette gestion calamiteuse, l’IGF demande la suspension de tous les membres du Comité de Gestion et la saisine de la Justice, en l’occurrence le Procureur Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/ Gombe aux fins de l’interpellation du Recteur, de l’Administrateur du Budget ainsi que tous les autres membres du Comité de Gestion impliqués dans la mauvaise gestion des deniers publics afin d’en tirer toutes les conséquences légales sur leurs comportements indélicats

En sus, l’IGF exige la poursuite nécessaire de l’encadrement des opérations financières en vue d’éviter l’engagement des dépenses qui n’ont aucun rapport avec l’Institution et limiter ainsi les dégâts.

Dostin Eugène LUANGE 

Dans la même catégorie

RDC: Pourquoi tirer sur Daniel Mukoko Samba ? (Tribune)

Investi le 20 janvier dernier pour un nouveau mandat de cinq ans après une victoire écrasante à la présidentielle, Félix-Antoine Tshisekedi devrait, dans les...

Félix Tshisekedi en Turquie pour participer au forum diplomatique d’Antalya

Le président de la République démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi, séjourne en Turquie depuis le vendredi 1er mars 2024. C'est pour prendre part à...

Course pour le gouvernorat de Kinshasa : l’UDPS section de Kinshasa jette son dévolu sur la candidature de Deo Kasongo

La représentation fédérale sectionnaire du parti présidentiel, UDPS Tshisekedi/Kinshasa, a choisi Deo Kasongo comme candidat au gouvernorat de la ville province de Kinshasa.Pour justifier...

RDC : Les régies financières ont mobilisé près de 527,8 millions $ au 23 février

Le gouvernement congolais, à travers ses services fiscaux, a mobilisé des recettes publiques d'environ 1 425 milliards de Francs congolais (FC), soit près de...

RDC : Des experts de la société civile réfléchissent à l’élaboration d’un cahier des charges sur la gouvernance des provinces

À l'approche des élections des gouverneurs, vice-gouverneurs et membres des Assemblées provinciales, des experts de la société civile se réunissent depuis le jeudi 29...

Aggression rwandaise : La RDC reçoit le soutien des diplomates d’Afrique centrale accrédités en Belgique

Le chef de l'État Félix Tshisekedi a achevé jeudi sa mission à Bruxelles, en Belgique, par un échange avec les ambassadeurs d'Afrique centrale accrédités...

Kinshasa : L’ARSP et l’entreprise sud-africaine BEE signent un protocole d’accord sur le partage d’expériences

L'Autorité de Régulation de la Sous-Traitance dans le Secteur Privé (ARSP) et l’entreprise sud-africaine BEE ont signé le jeudi 29 février un protocole d’accord...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading