Campagne électorale : à Lubumbashi, Félix Tshisekedi demande à la population de faire attention aux candidats des étrangers

Partout où il passe, le Président Félix Tshisekedi n’hésite pas de dévoiler le plan de certains challengers à la présidentielle qu’il considère comme des candidats des étrangers.

Dans son meeting tenu mardi 5 décembre à Lubumbashi dans le Haut-Katanga, le candidat numéro 20 n’a pas dérogé à sa tradition. Il a demandé à la population lushoise, et par-delà le peuple congolais, de faire très attention aux candidats des étrangers qui étaient autrefois aux manettes, mais qui, selon lui, n’avaient quasiment rien fait pour la population.

« Faîtes attention aux ennemis, ils ont changé les stratégies. Avant, ils nous attaquaient via les rébellions comme ils le font aujourd’hui avec le M23. Mais comme ils sont essoufflés, ils savent que nous avons les élections, ils ont placé leurs candidats. Ces derniers viendront ici et parleront aussi le Swahili. Ils vont dire “Katanga ni yetu”. Mais faites attention aux ennemis, parce que lorsqu’ils étaient au Katanga, ils n’avaient rien fait », a argué Félix Tshisekedi.

Séance tenante, le Chef de l’État a félicité les dirigeants du Katanga d’aujourd’hui qui ont eu à matérialiser sa vision, contrairement aux autres qui privilégiaient leurs intérêts. À titre d’exemple, il a cité Jacques Kyabula qui n’a pas construit son propre stade ni créé une entreprise de transport privée, et n’a pas non plus mis la SNCC en faillite.

« Aujourd’hui, nous avons de véritables fils du pays, nous avons des gouverneurs comme Jacques Kyabula. Ce dernier n’a pas construit son stade, il n’a pas construit sa propre société de transport privé et il n’a pas détruit la SNCC. Par contre, lorsque Kyabula est venu, il y a eu évolution de toutes ces choses parce qu’il a suivi la vision que je lui a donnée, celle de servir le peuple du Katanga ».

Et au Président Congolais de renchérir : «ceux qui étaient ici et disaient que  »Katanga yetu » n’avaient rien fait, au contraire, ils ont poursuivi même les petits commerçants, en leur confisquant les petites tomates. Faites très attention parce que les ennemis se sont mués en agneaux. La nation est en danger ».

Aussi, Félix Tshisekedi a demandé à la population lushoise de voter massivement pour lui afin de consolider les acquis.

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

RDC: Jean-Pierre Lihau et 600 délégués de l’administration publique discutent du pouvoir d’achat des fonctionnaires

Le vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau, a ouvert, mercredi 22 mai, la première série de concertations avec toutes les...

Kinshasa abritera du 23 au 26 mai 2024, la 5ème édition du congrès de la Fédération des Verts Africains

La ville de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, va abriter, du jeudi 23 au dimanche 26 mai 2024, la 5ème édition...

Lutte contre la corruption et la mauvaise gouvernance :  l’ODEP dévoile un numéro vert et une adresse e-mail pour des dénonciations

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP) a officiellement lancé, mercredi 22 mai 2024, une adresse e-mail et un numéro de téléphone vert pour permettre...

Jean-Pierre Bemba en Égypte pour redynamiser la coopération militaire

Le vice-premier ministre, ministre de la Défense nationale et Anciens Combattants de la RDC, Jean-Pierre Bemba Gombo, séjourne depuis le mardi 21 mai 2024...

RDC : Nicolas Kazadi pris la main dans le sac à la Banque centrale (Tribune de l’ODEP)

Selon des sources de la Banque Centrale du Congo, Madame MUSHENGEZI, Directrice des opérations bancaires et monnaies (OBAMA) a été arrêtée, conduite au Parquet...

Ministère de l’Agriculture: les structures enregistrées au budget d’interventions économiques invitées à récupérer les engrais chimiques

Le ministère de l'Agriculture invite toutes les structures enregistrées au budget d'interventions économiques 2024 à se présenter ce mercredi 22 mai au bureau...

RDC-Finances publiques: au 16 mai, l’Etat a mobilisé 1.356,3 milliards de CDF

Au 16 mai 2024, le tableau des opérations financières de l’Etat produit par la Banque Centrale du Congo (BCC) affiche un niveau de 1.356,3...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading