Newsletter

RDC : environ 4,6 milliards USD injectés dans l’économie congolaise entre 2019 et 2023 (ANAPI)

Environ 4,6 milliards USD ont été injectés dans l’économie de la République démocratique du Congo entre 2019 et 2023, selon un rapport de l’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI). 

«Les projets des sociétés agréées au cours de la période allant de 2019 à 2023, au code des investissements ont injecté dans l’économie congolaise environ 4,6 milliards de dollars américains et créé 17.524 emplois directs pour les nationaux », a-t-on lu dans un rapport statistique présenté par l’Anapi.

Ce rapport a relevé que, les secteurs qui ont attiré le plus d’investissements au cours de la période sus-évoquée sont notamment, le secteur des services (44,8 %), celui de l’industrie (40,7%), des infrastructures (8,5%) et de l’agriculture (5,9%).

Selon la même source, les investissements dans les services ont été portés par des importants investissements dans l’électricité solaire, avec un taux de 70% de réalisation durant la période.

Dans l’industrie, les investissements  ont eu pour fer de lance l’industrie des matériaux de construction (cimenteries, produits de carrière, etc.).

S’agissant  des infrastructures, les investissements ont été principalement portés par l’activité de génie civil.

En agriculture, ils ont été stimulés par les opportunités offertes par le potentiel agro-industriel du pays. Ces investissements ont principalement été portés par l’élevage et l’agriculture avec un taux de 66,5% de réalisation.

Les investissements étrangers évalués à 72,9% contre 27,1% des nationaux

Le rapport a, en outre, souligné que sur les 13,6 milliards de volume découlant des décisions d’investissements de la période 2019–2023, les investissements directs étrangers « IDE » ont représenté 72,9% contre 27,1% pour les nationaux

« Ces IDE sont principalement originaires de la Chine, de la Grande Bretagne, de l’Egypte, de l’Île Maurice et de l’Inde », a précisé la source, relevant que les investissements directs étrangers ont représenté la majeure partie des investissements des projets agréés au code des investissements

Pour l’ANAPI, les efforts doivent se poursuivre afin de créer un environnement de plus en plus favorable aux investissements susceptibles de stimuler davantage la croissance économique et de créer plus d’emplois.

 386 projets agréés par l’Anapi

La source a noté, par ailleurs, que 386 projets ont été agréés par l’Agence nationale pour la promotion des investissements (Anapi) entre 2019-2023, selon un rapport  reçu jeudi à l’ACP. 

« Entre 2019 et 2023, l’Agence nationale pour la promotion des investissements (Anapi) a agréé 386 projets, totalisant un volume d’investissement de 13,56 milliards de dollars américains, avec l’engagement de créer 37.738 emplois durables », a-t-on lu dans la synthèse dudit rapport.

Ce rapport a relevé que sur les 386 projets, 73,58% représentent des projets de création, symbole de l’attractivité et les autres 26,42% des projets ont été soumis par des investisseurs déjà admis au code dans le cadre de l’extension, modernisation et diversification des projets.

L’année 2022 a constitué le pic de cette période, avec l’agrément de 116 projets d’investissement représentant un coût global de 5,15 milliards de dollars américains et une estimation de 9.282 emplois attendus. Cette année est également la plus attractive des projets d’investissement depuis la création de l’Agence.

Cette augmentation observée dans le volume d’investissements en 2022, comparée à l’année 2021, a représenté un accroissement significatif de 92,8% dégageant ainsi 2,48 milliards USD. 

« Cette amélioration notable est due à l’évolution favorable de la conjoncture économique au niveau national, les réformes et programmes lancés par le gouvernement, en particulier le Programme de développement local des 145 territoires de la République démocratique du Congo (PDL-145), et surtout l’intensification des activités de promotion des investissements menées par l’Anapi à l’occasion des vingt années d’existence du Code des Investissements », a soutenu la source.

Répartition des projets par secteurs

Le rapport a fait savoir, par ailleurs, que 386 projets des sociétés agréées au code des investissements sont repartis dans  différents secteurs à savoir 173 projets dans le secteur des services avec un volume de 4,6 milliards de dollars américains d’investissement ; 157 dans l’industrie avec 4,54 milliards USD ; 33 dans les infrastructures avec 3,75milliards et 23 projets dans l’agriculture avec 656 millions USD.

Au cours de la période sous étude, l’Anapi a agréé 20 projets d’utilité publique sur les 386, un accroissement significatif a été enregistré en 2022, soit 9 projets contre 2 l’année précédente.

A cet effet, le volume des décisions d’investissements pour les projets d’utilité publique est à 1,86 milliards USD, représentant une proportion de 13,77% du total de la période. L’année 2022 détient le record avec 1,46 milliards USD, les emplois potentiels attachés aux projets d’utilité publique estimés à 2.823 emplois directs dont 1.986 emplois pour la seule année 2022.

Selon ce même document, la ville province de Kinshasa comme lieu d’implantation a reçu 161 projets sur les 386, soit 41,71% du nombre total des projets, et en termes de volume, les projets interprovinciaux se sont placés en première position avec un volume de 4,43 milliards USD devant le Haut-Katanga avec 2,52 milliards USD, Kinshasa avec ses 2,08 milliards USD et 1,51 milliards USD au Lualaba.

Les produits agricoles et menus forestiers en hausse

Par ailleurs, la commission nationale des mercuriales de prix du ministère du Commerce extérieur a indiqué que le café robusta, le café arabica et le cacao ont connu une hausse de prix sur les marchés internationaux, au cours de la période du 25 au 30 décembre 2023.

Ces produits se négocient respectivement à 2,81 USD contre 2,62 USD, soit une augmentation de 7,25% le kilogramme ; 3,32 USD contre 3,10 USD, soit une ajoute de 7,10% le kilogramme et 2,4 USD contre 2,36 USD, soit une augmentation de 1,69% le kilogramme.

Les prix d’autres produits agricoles et menus forestiers à savoir la papaïne, les écorces de quinquina, la poudre de totaquina, le sel de quinine et la rauwolfia ont connu une baisse sur les marchés internationaux, au cours de la même période.

Ces produits se négocient respectivement à 16,00 USD le kilogramme ; 1,87 USD le kilogramme ; 54,60 USD le kilogramme ; 92,92 USD le kilogramme et 1,55 USD le kilogramme. Seul, le caoutchouc reste stable au cours de la période sous examen.

La hausse, la baisse et la stabilité des produits miniers marchands, agricoles et menus forestiers sont consécutives à l’offre et à la demande sur le marché international et de la chaîne d’approvisionnement.

DosECo.Cd avec l’ACP

Dans la même catégorie

RDC : Le gouvernement suspend l’importation des bières et boissons gazeuses pour une durée de 12 mois

Le gouvernement congolais, par le truchement du ministère du commerce extérieur, a suspendu pour une durée de 12 mois, l’importation des bières et boissons...

Spoliation des terrains de la SNCC : la ministre Acacia Bandubola appelée à bloquer la délivrance des titres aux bénéficiaires

Le conseil d'administration de la Société Nationale des Chemins de fer du Congo (SNCC) sollicite l'implication de la ministre des Affaires foncières, Acacia Bandubola,...

RDC: L’UE alloue 1 millions d’euros pour contenir la propagation de la variole du singe

L’Union européenne (UE) a annoncé, jeudi 18 juillet, l'allocation d'une aide humanitaire supplémentaire de 1 millions d'euros pour soutenir la lutte contre la propagation...

RDC : Le gouvernement mobilise 18,546 millions USD à la séance du 16 juillet 2024 grâce aux Obligations du Trésor

Le Gouvernement congolais, par le truchement du ministère des Finances, a mobilisé 18,546 millions USD lors de la séance d’adjudication des Obligations du Trésor...

RDC: Le gouvernement envisage des mesures pour juguler la fraude des produits miniers qui entrave l’accroissement des recettes publiques

À l'initiative de la première ministre, Judith Suminwa, les membres du Comité de Conjoncture Économique (CCE) se sont réunis jeudi 18 juillet afin de...

La BAD accorde à la RDC un prêt de 117 millions USD pour appuyer la transformation agricole

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 14 février dernier à Abidjan, un prêt de 117,9...

RDC: Doudou Fwamba et l’Association Congolaise des Banques pour une croissance économique durable

Le ministre des Finances, Doudou Fwamba Likunde, souhaite voir les banques congolaises devenir des moteurs de croissance économique et de développement afin de créer...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading