Réélection de Tshisekedi : la Chine réaffirme son soutien à la RDC dans la préservation de son indépendance et de sa souveraineté

La Chine, par l’entremise de son ambassadeur accrédité en RDC Zhao Bin, félicite le chef de l’État Félix Tshisekedi pour sa réélection à la magistrature suprême.

Dans cette optique, Zhao Bin réaffirme le soutien de son pays à la RDC dans la préservation de son indépendance, de sa souveraineté, de son intégrité territoriale, de sa sécurité et de ses intérêts de développement.

Ci-dessous, vous trouverez l’intégralité de son interview accordée à la presse

Q. : Monsieur l’Ambassadeur, vous êtes récemment rentré en Chine pour une réunion de haut niveau sur les affaires étrangères. Pourriez-vous nous présenter le contenu principal de cette réunion ? 

ZHAO Bin : Du 27 au 28 décembre 2023, j’ai participé à la Conférence centrale sur le travail relatif aux affaires étrangères qui s’est tenue à Beijing en Chine. S.E.M. XI Jinping, Secrétaire Général du Comité central du Parti Communiste Chinois, président chinois et président de la Commission militaire centrale, y a prononcé un discours important. Le 29 décembre, le Président XI Jinping a reçu les chefs des corps diplomatiques et consulaires chinois. 

Dans son discours, le Président XI Jinping a systématiquement passé en revue les réalisations historiques et les expériences précieuses de la diplomatie de grand pays à la chinoise dans la nouvelle ère, présenté l’environnement international et la mission historique des activités diplomatiques de la Chine dans la nouvelle marche du développment de la Chine, et dressé des plans globaux pour l’activité diplomatique chinoise à l’heure actuelle et dans l’avenir.

Q: Le monde a été confronté à de nombreux défis en 2023. Où va ce monde dans la nouvelle année? On se pose déjà la question. Quelles sont les appréciations de la Chine à ce propos ? 

ZHAO Bin: Sur ce sujet, les messages émis de la Conférence sont clairs. La transformation du monde s’accélère et les changements du monde, de l’époque et de l’histoire se déroulent de manière sans précédent. Le monde est entré dans une nouvelle période de turbulences et de transformation. Cependant, l’orientation du développement et du progrès de l’humanité ne changera pas, la logique générale d’un avancement sinueux de l’histoire mondiale ne changera pas, et la grande tendance vers un avenir partagé de la communauté internationale ne changera pas.  

Dans ce contexte, le Président XI Jinping a réaffirmé lors de la Conférence que la Chine entendait travailler avec les différents pays pour construire une communauté d’avenir partagé pour l’humanité. La vision de la construction d’une communauté d’avenir partagé pour l’humanité est la solution chinoise qui  répond à la question posée par notre ère et trace des perspectives claires pour l’avenir du monde et de l’humanité. En général, dans la construction d’une communauté d’avenir partagé pour l’humanité, l’objectif est de bâtir un monde ouvert, inclusif, beau et propre marqué par la paix durable, la sécurité universelle et la prospérité partagée, la voie à suivre est de promouvoir une gouvernance mondiale fondée sur les amples consultations, la contribution conjointe et les bénéfices partagés, le principe directeur est d’appliquer les valeurs communes à l’humanité, l’appui fondamental est de construire un nouveau type de relations internationales, le pilotage stratégique provient de la mise en œuvre de l’Initiative pour le développement mondial, de l’Initiative pour la sécurité mondiale et de l’Initiative pour la civilisation mondiale, et la plateforme d’action est la coopération de qualité dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route ». Sur cette base, nous travaillons à ce que la société humaine évolue vers le bon sens de développement commun, de stabilité de long terme et de l’inspiration mutuelle entre les différentes civilisations.

Au cours des dix ans écoulés, la Chine a construit des communautés d’avenir partagé sous différentes formes avec des dizaines de pays aux niveaux bilatéral, multilatéral, régional et mondial et initié la construction de communauté d’avenir partagé dans les domaines de santé, d’environnement, de cyberespace et des océans, enregistrant des accomplissements abondants. Nous sommes pleinement confiants que la construction d’une communauté d’avenir partagé a créé la plus grande convergence d’intérêts entre les différents peuples aspirant à construire un monde meilleur et montrera de plus en plus d’influence, de vitalité et d’attrait.

Q. C’est donc une vision clé de la diplomatie chinoise? Comment la Chine compte poursuivre la construction d’une communauté d’avenir partagé ?

ZHAO Bin : Oui, exactement. La vision de la construction d’une communauté d’avenir partagé pour l’humanité constitue l’essense de la Pensée XI Jinping sur la diplomatie. Face aux problèmes et défis majeurs dans le monde, la Chine estime qu’il faut créer un plus large consensus international et proposer des solutions plus efficaces pour construire une communauté d’avenir partagé pour l’humanité. Ainsi, la Chine appelle à un monde multipolaire égal et ordonné et à une mondialisation économique bénéfique pour tous et inclusive. 

 Qu’est-ce qu’un monde multipolaire égal et ordonné ? C’est un monde marqué par l’égalité de tous les pays, grands ou petits. C’est un monde où l’hégémonisme et de la politique du plus fort sont rejetés et la démocratisation des relations internationales fait des avancées effectives. Il est impératif que tout le monde respecte les buts et principes de la Charte des Nations Unies, observe les normes fondamentales régissant les relations internationales universellement reconnues et poursuive le véritable multilatéralisme. 

 Q. Que signifie une mondialisation économique bénéfique pour tous et inclusive ?

C’est une mondialisation qui répond aux besoins communs de tous les pays, notamment à ceux des pays en développement, et qui permet de résoudre le développement déséquilibré entre les pays comme à l’intérieur des pays. Il est important de s’opposer résolument à l’anti-mondialisation et à l’élargissement excessif de la notion de sécurité ainsi qu’à toutes les formes d’unilatéralisme et de protectionnisme, de promouvoir fermement la libéralisation et la facilitation du commerce et de l’investissement, de résoudre les problèmes structurels qui entravent le développement sain de l’économie mondiale et de promouvoir une mondialisation économique plus ouverte, plus inclusive, plus équilibrée et bénéfique pour tous.

En somme, la Chine entend travailler avec les différents pays du monde pour relever collectivement les défis et réaliser la prospérité commune afin d’ouvrir un avenir radieux de paix, de sécurité, de prospérité et de progrès sur notre planète.

Q: Le Président Félix Tshisekedi est réélu pour un deuxième mandat, la Cour Constitutionnelle a confirmé son élection mardi, comment la Chine compte l’accompagner?

 ZHAO Bin: La partie chinoise tient à adresser ses félicitations au Président Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO pour sa réélection, dans le respect du choix du peuple congolais. Elle est convaincue que sous la direction du Président TSHISEKEDI, la RDC accomplira davantage de succès sur sa voie de développement et de revitalisation nationale.

La Chine et la RDC sont liées par une relation de coopération globale et de partenariat stratégique. La partie chinoise réaffirme son ferme soutien à la partie congolaise dans la préservation de son indépendance, de sa souveraineté, de son intégrité territoriale, de sa sécurité et de ses intérêts de développement. Elle réaffirme aussi son ferme soutien au peuple congolais dans son choix indépendant d’une voie de développement adaptée aux réalités nationales.

La partie chinoise attache une grande importance au développement des relations sino-congolaises. La Chine est prêt à renforcer la synergie entre la modernisation à la chinoise et les objectifs de développement économique et social de la RDC pour bâtir un partenariat stratégique fructueux, novateur, équitable, plus étroit et plus stable. Elle est disposée à travailler de concert avec la partie congolaise pour revigorer leur amitié traditionnelle et approfondir les échanges et coopération Chine-RDC dans le cadre de l’Initiative de « la Ceinture et la Route » et du Forum sur la coopération sino-africaine, au plus grand bénéfice des deux peuples. 

Q. Revenons sur les relations entre la Chine et la RDC, comment les politiques étrangères chinoises s’adapteront-elles à la RDC pour faire progresser les relations sino-congolaises ? 

ZHAO Bin: Depuis la normalisation des relations Chine-RDC il y a 52 ans, nos deux pays se sont toujours respectés et soutenus. En mai 2023, le Président Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO a effectué une visite d’État de plein succès en Chine. Les deux Chefs d’État ont décidé conjointement d’élever les relations sino-congolaises au niveau de coopération globale et de partenariat stratégique, ce qui a ouvert un nouveau chapitre dans nos relations bilatérales et en a tracé de nouvelles perspectives. Au cours des mois écoulés, sous la conduite des deux Chefs d’État et grâce aux efforts conjoints de nos deux parties, les relations sino-congolaises ont enregistré de nouveaux progrès encourageants. De janvier à octobre 2023, le volume commercial sino-congolais a atteint 15.4 milliards de dollars américains. La Chine garde le podium du plus grand pays investisseur de la RDC depuis 5 ans consécutifs. Les investissements directs dans les secteurs non financiers de la Chine en RDC dépasse 300 millons de dollars américains. Les projets phare de la coopération sino-congolaise, comme le transformateur du poste de Kinsuka, le port sec à Sakania et  la centrale hydroélectrique de Busanga ont tous été achevés. 

En 2024, les relations sino-congolaises sont en face de nouvelles opportunités. La Chine et la RDC sont toutes les deux des pays en développement et ont des points de vue et des positions similaires sur les affaires internationales et régionales. Il est dans notre intérêt commun d’intensifier la communication et la coopération au niveau multilatéral, défendre le véritable multilatéralisme et la position commune des pays en développement, dans le but de rendre ce monde plus pacifique, plus sûr et plus prospère. La Chine respecte et soutient la RDC dans l’exploration d’une voie de développement adaptée à leurs propres conditions nationales, et soutient fermement ce pays dans la sauvegarde de sa souveraineté nationale, de son indépendance, de son intégrité territoriale et de sa dignité nationale. 

La partie chinoise reste très attentive aux défis humanitaires auxquels se trouve confronté la population à l’Est de la République Démocratique du Congo et en éprouve une grande sympathie. Récemment, cette zone et plusieurs autres du pays ont été frappées par des inondations, causant d’importantes pertes en vies humaines et biens matériels. La partie chinoise partage profondémnet cette douleur. En témoignage de son amitié aux gouvernement et peuple congolais, elle a décidé d’accorder une aide financière humanitaire d’urgence de 100 mille dollars, en vue d’aider les sinistrés des provinces concernées à surmonter les difficultés et à reprendre une vie normale. En même temps, le Gouvernement chinois envisage d’accorder à la partie congolaise des soutiens humaitaires sous d’autres formes.

La Rédaction

Dans la même catégorie

Lutte contre la corruption et la mauvaise gouvernance :  l’ODEP dévoile un numéro vert et une adresse e-mail pour des dénonciations

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP) a officiellement lancé, mercredi 22 mai 2024, une adresse e-mail et un numéro de téléphone vert pour permettre...

Jean-Pierre Bemba en Égypte pour redynamiser la coopération militaire

Le vice-premier ministre, ministre de la Défense nationale et Anciens Combattants de la RDC, Jean-Pierre Bemba Gombo, séjourne depuis le mardi 21 mai 2024...

RDC : Nicolas Kazadi pris la main dans le sac à la Banque centrale (Tribune de l’ODEP)

Selon des sources de la Banque Centrale du Congo, Madame MUSHENGEZI, Directrice des opérations bancaires et monnaies (OBAMA) a été arrêtée, conduite au Parquet...

Ministère de l’Agriculture: les structures enregistrées au budget d’interventions économiques invitées à récupérer les engrais chimiques

Le ministère de l'Agriculture invite toutes les structures enregistrées au budget d'interventions économiques 2024 à se présenter ce mercredi 22 mai au bureau...

RDC-Finances publiques: au 16 mai, l’Etat a mobilisé 1.356,3 milliards de CDF

Au 16 mai 2024, le tableau des opérations financières de l’Etat produit par la Banque Centrale du Congo (BCC) affiche un niveau de 1.356,3...

RDC : L’État prévoit de mobiliser 40 millions USD ce mardi 21 mai

Le gouvernement congolais, par le biais du ministère des Finances, a annoncé l'ouverture d'une adjudication de bons du Trésor en dollars américains d'une valeur...

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading