Kinshasa : le Japon prévoit d’apporter un financement non remboursable pour la construction des sous-stations énergétiques 

Le Japon entrevoit de fournir un financement non remboursable pour la construction des sous-stations énergétiques à Kinshasa. Tel est l’un des projets présentés le vendredi 19 janvier 2024 au ministre de l’Économie, Vital Kamerhe, par une délégation du gouvernement japonais conduite par le vice-ministre parlementaire des affaires étrangères, Fukazawa Yolchi, émissaire spécial du Premier ministre Fumio Kishida.

Tout au long de cette réunion, des discussions fructueuses ont eu lieu, mettant en lumière la coopération entre les deux pays dans les domaines de l’énergie et des mines.

Le deuxième projet soutenu par le Japon implique la disponibilité d’un prêt remboursable pour la mise en œuvre du projet Inga, une initiative d’une importance capitale pour le développement énergétique du pays.

« Nous sommes aujourd’hui en RDC pour témoigner notre soutien au gouvernement congolais et présenter deux projets que le gouvernement japonais souhaite mettre en œuvre en RDC dans le domaine de l’énergie. Il s’agit du financement non remboursable de la construction des sous-stations énergétiques à Kinshasa et la disponibilité d’un prêt remboursable pour la réalisation du projet Inga », a déclaré Fukazawa Yolchi.

Le diplomate japonais a souligné la volonté de son gouvernement d’œuvrer en étroite collaboration avec le gouvernement congolais pour mettre en place ces projets dans les plus brefs délais. De plus, il a exprimé l’intérêt du Japon à coopérer avec la RDC dans le domaine minier, en particulier dans l’exploitation des minerais stratégiques.

En outre, le vice-ministre parlementaire des affaires étrangères du Japon a mentionné qu’en 2024, le gouvernement japonais lancera un programme de formation destiné aux étudiants et fonctionnaires des pays partenaires, y compris ceux ayant besoin de l’expertise japonaise.

En réponse, V. Kamerhe s’est montré enthousiaste quant à l’expertise japonaise et a exprimé son intérêt pour une coopération étendue dans tous les domaines. Il a souligné l’importance des projets énergétiques proposés, en particulier dans le contexte du projet Inga, ainsi que dans le développement des énergies renouvelables et la production locale de batteries au lithium. Il a assuré le diplomate japonais de la volonté de la RDC de concrétiser ces projets, en planifiant une réunion entre les experts du ministère et l’ambassade du Japon pour discuter en détail du projet Inga.

« Je voudrais souligner que les deux projets présentés par le gouvernement japonais dans le domaine énergétique viennent à point nommé, car nous avons non seulement besoin d’un accompagnement dans la mise en œuvre du projet Inga, mais aussi dans le développement des énergies renouvelables et la production de batteries au lithium localement. L’expertise japonaise nous sera d’une grande utilité. Après l’investiture du président de la République, je vais convoquer une réunion de travail entre les experts de mon ministère et l’ambassade du Japon pour vous présenter en détail le projet Inga afin que vous puissiez cibler la partie où vous interviendrez », a souligné ce membre du gouvernement.

Par ailleurs, le ministre de l’Économie a rappelé la détermination de la RDC à transformer localement les produits de son sous-sol, soulignant ainsi l’ambition du pays de tirer le maximum de ses ressources naturelles.

Les retombées des relations bilatérales entre le Japon et la RDC se font sentir depuis de nombreuses années, contribuant à l’élan de développement économique et technologique du pays. Ces nouvelles initiatives renforcent davantage les liens entre les deux nations, ouvrant la voie à une coopération fructueuse pour un avenir prospère.

Abdias Shinga

Dans la même catégorie

Coopération : La Chine s’engage à travailler avec le Gouvernement congolais pour un nouveau partenariat stratégique 

La Chine prévoit d'augmenter ses investissements en République Démocratique du Congo dans divers secteurs. L'ambassadeur chinois accrédité en RDC, Zhao Bin, a fait part...

Aide humanitaire de l’UE à la RDC : Florimond Muteba appelle à la mise en place de mécanismes pour éviter le détournement des fonds

Le Président du conseil d'administration de l’Observatoire de la dépense publique (ODEP), Florimond Muteba, est préoccupé par la gestion rationnelle de l'aide humanitaire de...

RDC : Julien Paluku informé des réalisations et des défis auxquels est confrontée l’ANAPEX

Le ministre du Commerce Extérieur, Julien Paluku, a tenu une réunion le mercredi 19 juin avec le Conseil d'Administration et la Direction Générale de...

RDC : L’UE prévoit d’allouer une aide humanitaire de 99 millions €

Dans un communiqué publié mercredi 19 juin 2024, l'Union européenne (UE), par le biais de son commissaire à la gestion des crises Janez Lenarčič,...

Haut-Katanga : Félix Tshisekedi lance les trains du Service national ce jeudi à Lubumbashi

En séjour dans la province du Haut-Katanga depuis la soirée du mercredi 19 juin, le Président de la République, Félix Tshisekedi, va présider ce...

RDC: Les régies financières ont mobilisé plus de 10 574 milliards de CDF entre janvier et mai 2024

Entre janvier et mai 2024, les régies financières de la République Démocratique du Congo ont mobilisé plus de 10 574 milliards de francs congolais,...

RDC : L’Etat a mobilisé 1.362 milliards de CDF au 14 juin 2024 (Rapport)

Les services d'assiette de l’État congolais ont mobilisé 1.362,1 milliards de Francs congolais (CDF), dont 785,3 milliards de Francs congolais collectés par les régies...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading