Newsletter

Rutshuru : le prix du sac de charbon de bois passe de 35 000 à 50 000 FC à Kiwanja, impactant le budget des ménages

Le prix d’un sac de charbon de bois a considérablement augmenté dans la localité de Kiwanja, située dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu. Cette situation remonte à la mi-janvier 2024. Des habitants locaux demandent une réduction des prix, alors que le budget des ménages est déjà affecté.

Une femme au foyer, résidant dans le quartier de Buturande à Kiwanja, a déclaré à Doseco.cd qu’auparavant, un sac de charbon de bois se vendait à 35 000 FC, mais qu’il se négocie désormais à 50 000 FC. Elle n’a cependant pas précisé les raisons de cette hausse, mais a souligné que cette augmentation de prix a déjà des répercussions sur le budget familial.

« Nous constatons simplement une augmentation du prix du charbon de bois, mais nous ne connaissons pas les raisons. En ce qui concerne le budget familial, nous réalisons que cette hausse de prix nous impacte. Si un article que nous achetions à 30 000 FC voit son prix augmenter de 15 000 FC, cette somme aurait pu être utilisée autrement, mais elle est désormais consacrée à l’achat d’un seul article. Nous avons l’impression d’être lésés. De plus, il y a certains besoins que nous parvenions à satisfaire, mais actuellement ce n’est plus possible », s’est-elle plainte.

Interrogé à ce sujet, un charbonnier nommé Désiré Safara a indiqué que plusieurs raisons justifient la hausse du prix du charbon de bois à Kiwanja. Il a notamment mentionné la rareté de ce combustible ainsi que le fait que certains de ses collègues sont partis dans leurs champs pour préparer la nouvelle saison agricole.

« Le charbon de bois est devenu rare. Il n’est produit que dans une seule zone près de Mulamba. C’est pourquoi le prix du charbon a augmenté. Auparavant, nous produisions du charbon à Kakuno, Carrière et même à Kalindi. Mais dans ces zones, il n’y a plus de charbon. De nombreux charbonniers sont également des agriculteurs. Ils sont partis dans leurs champs », a-t-il expliqué.

Il est à noter qu’en décembre dernier, plusieurs habitants du territoire de Rutshuru qui avaient envahi une partie du Parc national des Virunga (PNVi) autour de Mabenga pour exploiter le bois en vue de produire du charbon de bois, ont été évacués de cette zone par les Forces armées de la République démocratique du Congo.

En septembre 2022, les autorités dudit parc ont entamé la construction d’une seconde centrale hydroélectrique le long de la rivière Rutshuru, dans le but de lutter notamment contre le trafic de charbon de bois, souvent présenté comme le « principal responsable de la déforestation ».

Scott Wilamba

Dans la même catégorie

RDC: Le gouvernement envisage des mesures pour juguler la fraude des produits miniers qui entrave l’accroissement des recettes publiques

À l'initiative de la première ministre, Judith Suminwa, les membres du Comité de Conjoncture Économique (CCE) se sont réunis mercredi 17 juillet afin de...

La BAD accorde à la RDC un prêt de 117 millions USD pour appuyer la transformation agricole

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 14 février dernier à Abidjan, un prêt de 117,9...

RDC: Doudou Fwamba et l’Association Congolaise des Banques pour une croissance économique durable

Le ministre des Finances, Doudou Fwamba Likunde, souhaite voir les banques congolaises devenir des moteurs de croissance économique et de développement afin de créer...

RDC : la Banque Mondiale débourse 400 millions USD pour la 1ère phase du programme d’accès aux services d’eau

La Banque mondiale a lancé mercredi 17 juillet 2024, la première phase du programme d'accès aux services d'eau et d'assainissement (PASEA) à Tshikapa, chef-lieu...

RDC: le gouvernement infligera une amende de 50 millions de CDF à toute personne auteur de pollution sonore sur la voie publique

L'Etat congolais va désormais infliger une amende de 50 millions de francs congolais à toute personne auteur de pollution sonore sur la voie publique.Telle...

RDC: La chambre des mines de la FEC célèbre la nomination de son ex-président Louis Watum

Louis Watum Kabamba, ministre de l'Industrie et du Développement des PME et des Petites et Moyennes Industries, a été célébré le mercredi 17 juillet...

RDC: une délégation de l’ANAPEX édifiée sur le processus d’exportation au port de Matadi

En mission au Kongo Central, une délégation de l'Agence nationale de promotion des exportations (ANAPEX) conduite par le directeur de développement de produit et...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading