Newsletter

RDC : Jacques Djoli appelle à l’appropriation de la constitution pour la bonne gouvernance et combattre l’impunité

Dans le cadre de la célébration du 18ème anniversaire de la constitution congolaise, l’Institut pour la Démocratie, la Gouvernance, la Paix et le Développement en Afrique (IDGPA) a organisé un colloque scientifique le samedi 17 février 2024 à Kinshasa, capitale de la RDC. Ces assises ont été placées sous le thème : « La constitution de la RDC du 18 février a 18 ans ».

Devant un public composé de chercheurs en droit constitutionnel, politologues, sociologues, historiens et étudiants en droit, le professeur Jacques Ndjoli a souligné l’urgence de réécrire ou du moins de relire la constitution.

Il a mis en avant l’importance de s’approprier cette loi fondamentale par le comportement, soulignant que sans cette appropriation, la constitution resterait inefficace pour garantir la bonne gouvernance et combattre l’impunité. En cas de réécriture, il préconise un débat général impliquant un comité scientifique multidisciplinaire pour aborder les problèmes de gouvernance du pays.

« Une relecture est nécessaire, c’est-à-dire une appropriation ou une mise en œuvre de la constitution par le comportement. Une posture est un modèle de comportement. C’est ce que l’on appelle le soft law, qui donne un contenu qualitatif par la pratique. Cependant, il y a un écart entre ce qui est écrit et les acteurs. Si nous ne comprenons pas l’esprit de la constitution qui vise à garantir la bonne gouvernance et à lutter contre l’impunité, elle restera étrangère à notre vie et n’aura pas d’impact sur la gouvernance globale », a-t-il déclaré.

En accord avec cette perspective, le professeur André Mbata a souligné l’importance de comprendre la constitution dans son ensemble, et non de manière morcelée. Il a également noté une surabondance de débats constitutionnels sur les réseaux sociaux numériques, incitant ainsi l’élite intellectuelle à s’exprimer dans un cadre approprié.

« Le 18 février 2006, le président de la République avait promulgué la constitution entrée en vigueur le même jour. Avoir 18 ans marque la maturité ; pour une constitution, c’est un événement majeur. Le 18ème anniversaire de la loi fondamentale offre à la nation congolaise, et en particulier à son élite intellectuelle et politique, une occasion unique de réflexion », a-t-il indiqué.

Lors de ce colloque, plusieurs éminents chercheurs, tels que l’historien Isidore Ndaywel, le constitutionnaliste Jean Louis Esambo et le sociologue Émile Bongeli, ont également plaidé en faveur de la révision de la constitution, soulignant son rôle essentiel pour assurer une gouvernance efficace en RDC.

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

RDC : Le gouvernement suspend l’importation des bières et boissons gazeuses pour une durée de 12 mois

Le gouvernement congolais, par le truchement du ministère du commerce extérieur, a suspendu pour une durée de 12 mois, l’importation des bières et boissons...

Spoliation des terrains de la SNCC : la ministre Acacia Bandubola appelée à bloquer la délivrance des titres aux bénéficiaires

Le conseil d'administration de la Société Nationale des Chemins de fer du Congo (SNCC) sollicite l'implication de la ministre des Affaires foncières, Acacia Bandubola,...

RDC: L’UE alloue 1 millions d’euros pour contenir la propagation de la variole du singe

L’Union européenne (UE) a annoncé, jeudi 18 juillet, l'allocation d'une aide humanitaire supplémentaire de 1 millions d'euros pour soutenir la lutte contre la propagation...

RDC : Le gouvernement mobilise 18,546 millions USD à la séance du 16 juillet 2024 grâce aux Obligations du Trésor

Le Gouvernement congolais, par le truchement du ministère des Finances, a mobilisé 18,546 millions USD lors de la séance d’adjudication des Obligations du Trésor...

RDC: Le gouvernement envisage des mesures pour juguler la fraude des produits miniers qui entrave l’accroissement des recettes publiques

À l'initiative de la première ministre, Judith Suminwa, les membres du Comité de Conjoncture Économique (CCE) se sont réunis jeudi 18 juillet afin de...

La BAD accorde à la RDC un prêt de 117 millions USD pour appuyer la transformation agricole

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 14 février dernier à Abidjan, un prêt de 117,9...

RDC: Doudou Fwamba et l’Association Congolaise des Banques pour une croissance économique durable

Le ministre des Finances, Doudou Fwamba Likunde, souhaite voir les banques congolaises devenir des moteurs de croissance économique et de développement afin de créer...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading