RDC : réélu président, Louis Watum prévoit de consolider la Chambre des Mines pour une action forte et plus efficace

Le président de la Chambre des Mines de la Fédération des Entreprises du Congo, Louis Watum, vient d’être réélu pour un nouveau mandat de 4 ans, après le désistement de son challenger Meridor Kongota. Cela s’est déroulé lors d’une assemblée générale ordinaire et élective qui s’est tenue ce vendredi 23 février au Pullman Grand Karavia de Lubumbashi, dans le Haut-Katanga.

Au cours de son second mandat, Louis Watum prévoit de consolider la Chambre des Mines pour une action plus forte et plus efficace, en établissant une interaction de proximité avec les gouvernants.

“Je crois que les premières priorités seront liées au contexte de cette assemblée et de ma réélection. Nous faisons face à un contexte très difficile pour le secteur minier, marqué par un déficit en énergie et en infrastructures, ainsi qu’une parafiscalité qui met à mal la trésorerie de nombreuses entreprises, rendant la situation très difficile à supporter, en plus du contexte géopolitique d’insécurité à l’Est. Tous ces paramètres affectent sérieusement notre secteur minier. Ainsi, la priorité est de consolider la Chambre des Mines pour une action plus forte et plus efficiente avec une interaction de proximité avec nos gouvernants”, a-t-il déclaré à la presse.

En outre, le président de la Chambre des Mines, qui est également président du conseil d’administration de Kipushi Corporation SA (KICO SA), envisage de relever le défi de la sous-traitance. Il est convaincu que “le but ultime de l’exploitation minière n’est pas seulement de générer des profits, mais en réalité, l’argent n’est qu’un moyen pour atteindre l’objectif ultime qui est de créer des richesses et de les partager de manière équitable entre toutes les parties prenantes, en favorisant une plus grande justice sociale et en pensant aux générations futures”.

Louis Watum a également pour ambition de développer le capital humain du pays, à l’instar de ce qu’ont fait les sociétés Kamoa et KICO en ouvrant une école d’excellence destinée à former les jeunes à l’aide de simulateurs de dernière génération.

“Nous sommes pleinement conscients de l’importance de développer le capital humain de notre pays dans le secteur minier. Sachant que nous sommes une population principalement jeune, il est essentiel de former et de rendre compétitive cette jeunesse par rapport à d’autres jeunes et compétences venant d’ailleurs”, a-t-il souligné.

Il convient de noter que Louis Watum est devenu président de la Chambre des Mines de la Fédération des Entreprises du Congo en 2020.

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

Coopération : La Chine s’engage à travailler avec le Gouvernement congolais pour un nouveau partenariat stratégique 

La Chine prévoit d'augmenter ses investissements en République Démocratique du Congo dans divers secteurs. L'ambassadeur chinois accrédité en RDC, Zhao Bin, a fait part...

Aide humanitaire de l’UE à la RDC : Florimond Muteba appelle à la mise en place de mécanismes pour éviter le détournement des fonds

Le Président du conseil d'administration de l’Observatoire de la dépense publique (ODEP), Florimond Muteba, est préoccupé par la gestion rationnelle de l'aide humanitaire de...

RDC : Julien Paluku informé des réalisations et des défis auxquels est confrontée l’ANAPEX

Le ministre du Commerce Extérieur, Julien Paluku, a tenu une réunion le mercredi 19 juin avec le Conseil d'Administration et la Direction Générale de...

RDC : L’UE prévoit d’allouer une aide humanitaire de 99 millions €

Dans un communiqué publié mercredi 19 juin 2024, l'Union européenne (UE), par le biais de son commissaire à la gestion des crises Janez Lenarčič,...

Haut-Katanga : Félix Tshisekedi lance les trains du Service national ce jeudi à Lubumbashi

En séjour dans la province du Haut-Katanga depuis la soirée du mercredi 19 juin, le Président de la République, Félix Tshisekedi, va présider ce...

RDC: Les régies financières ont mobilisé plus de 10 574 milliards de CDF entre janvier et mai 2024

Entre janvier et mai 2024, les régies financières de la République Démocratique du Congo ont mobilisé plus de 10 574 milliards de francs congolais,...

RDC : L’Etat a mobilisé 1.362 milliards de CDF au 14 juin 2024 (Rapport)

Les services d'assiette de l’État congolais ont mobilisé 1.362,1 milliards de Francs congolais (CDF), dont 785,3 milliards de Francs congolais collectés par les régies...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading