Renégociation du contrat chinois : La RDC et le GEC signent le 5e avenant du contrat incluant 7 milliards USD pour les infrastructures 

La République Démocratique du Congo et le Groupement des entreprises chinoises (GEC) ont signé jeudi 14 mars, dans le cadre de la renégociation du contrat minier, le 5e avenant dudit contrat incluant 7 milliards USD pour la construction des infrastructures routières en RDC.

La cérémonie de signature de ce contrat renégocié a été présidée par le président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi.

En effet, cet avenant permet à la RDC de disposer de 7 milliards de dollars pour la construction des infrastructures routières longues de 6.000 Kilomètres dans une échéance de 15 ans, à raison de 400 kilomètres par an.

Les travaux de construction de ces routes vont démarrer dans un délai d’un mois à Kinshasa, dans le Grand Équateur, au Kasaï Oriental, au Haut-Lomami et au Lualaba.

Selon les prévisions du Gouvernement congolais, les fonds destinés aux infrastructures, dans le cadre de la joint-venture SICOMINES, permettront de moderniser près de 5.000 Km de routes en raison de 400 Km par an.

André Wameso, Directeur de cabinet adjoint du Président de la République, a fait savoir que la priorité devrait être accordée à la modernisation des routes nationales en vue de désenclaver les provinces.

« Dans le cadre de l’Avenant n°5 au contrat Sicomines, 600 millions de dollars seront décaissés spécialement cette année 2024. Ce qui permettrait de construire jusqu’à 600 km de routes », a-t-il déclaré.

La durée de cet avenant est désormais fixée à un délai d’exploitation de dix-sept ans (17 ans). Au bout de cette échéance, les deux parties se remettront autour de la table pour évaluer le parcours accompli ensemble et envisager l’avenir.

En février 2023, rappelons-le, l’IGF avait mis en évidence, dans son rapport, d’importants décaissements effectués en faveur des entreprises chinoises établies en RDC, mais de très faibles investissements en infrastructures au profit du pays.

L’IGF avait relevé plusieurs cas de déséquilibre dans cet accord qualifié de « contrat du siècle ». Elle notait une» modicité des investissements des infrastructures » et c’est ce qui a amené à la révision dudit contrat.

Robert BUTARE 

Dans la même catégorie

Ministère de l’Agriculture: les structures enregistrées au budget d’interventions économiques invitées à récupérer les engrais chimiques

Le ministère de l'Agriculture invite toutes les structures enregistrées au budget d'interventions économiques 2024 à se présenter ce mercredi 22 mai au bureau...

RDC-Finances publiques: au 16 mai, l’Etat a mobilisé 1.356,3 milliards de CDF

Au 16 mai 2024, le tableau des opérations financières de l’Etat produit par la Banque Centrale du Congo (BCC) affiche un niveau de 1.356,3...

RDC : L’État prévoit de mobiliser 40 millions USD ce mardi 21 mai

Le gouvernement congolais, par le biais du ministère des Finances, a annoncé l'ouverture d'une adjudication de bons du Trésor en dollars américains d'une valeur...

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Lutte contre la corruption en RDC : Judith Suminwa appelée à interdire aux cabinets politiques de passer les marchés publics

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), une organisation de la société civile spécialisée dans le contrôle citoyen des finances publiques, demande à la nouvelle...

Équateur : après le gouvernorat, l’Assemblée provinciale exige le gel des comptes de l’exécutif provincial

Les violons ne s'accordent pas entre le gouverneur sortant Bobo Boloko Bolumbu et le Bureau provisoire de l'Assemblée provinciale de l'Équateur.Après le gouvernorat de...

RDC: L’ODEP annonce la mise en place d’une boîte mail verte et de numéros verts pour dénoncer les actes de corruption et de prédation

L'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) a annoncé la mise en place d'une boîte mail verte et de numéros verts pour permettre à la...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading