Newsletter

RDC-Sino-congolais : le gouvernement appelle l’APCSC à la détermination et à l’engagement pour le bien du pays

Le Premier ministre, Sama Lukonde, a organisé et présidé ce lundi 18 mars, la cérémonie de la relance des activités du Programme sino-congolais, au siège de l’Agence de Pilotage, de Coordination et de Suivi des Conventions de Collaboration signées entre la RDC et les partenaires privés (APCSC). Cérémonie s’inscrit la ligne droite de la signature de l’avenant n°5 de la convention sino-congolaise.

Selon la Primature, l’avenant n°5 ayant constitué l’aboutissement de ces revisitations, permet ainsi la relance de ce programme appelé à repartir sur de nouvelles bases avec l’espoir de donner satisfaction à toutes les parties en présence.

À cet effet, le chef du gouvernement appelle l’APCSC à s’appuyer sur cette expérience du Programme sino-congolais pour l’étendre à d’autres conventions de collaboration et à faire de bons choix pour le bien du pays.

« Comme vous l’avez constaté, ceci fait suite à l’avenant n°5, qui est l’aboutissement des négociations sur le Programme sino-congolais dont la convention de collaboration avait été signée depuis 2008, dans le but d’assurer la reconstruction des infrastructures dans notre pays par la valorisation des ressources naturelles. C’est ici le lieu de saluer la vision clairvoyante du Président de la République, Félix Tshisekedi dont l’implication personnelle nous a conduits à cet accord. Et si lui, qui est l’artisan, donne le ton par la vision, le gouvernement, lui, s’exécute pour matérialiser cette vision», a-t-il indiqué.

Il a félicité l’APCSC et ses dirigeants ainsi que toutes les autres structures, qui ont participé remarquablement à l’aboutissement heureux de cet avenant.

« Cette renégociation marque un nouveau tournant pour la relance des activités du Programme sino-congolais et recommande à chacun et à tous une détermination et un engagement fort en vue d’opérer les meilleurs choix pour le bien de notre pays», a-t-il laissé entendre avant de souligner que «ceci nécessite que l’APCSC puisse pleinement jouir de toutes ses prérogatives vis-à-vis des partenaires concernés. Cette relance, voulue par le Chef de L’État, doit être un nouveau départ dans la gestion harmonieuse du Programme sino-congolais, dont la finalité est de léguer au peuple congolais des infrastructures d’intérêt général et de qualité. Ce qui implique une gestion efficiente qui en découle».

«Mon office reste ouvert à vos sollicitations pour que nous puissions, ensemble, répondre aux grands défis du développement de la République démocratique du Congo, notamment par le Programme sino-congolais et par les autres conventions à venir», a déclaré Sama Lukonde.

Freddy Yodi Shembo a, pour sa part, fait savoir que l’APCSC est un instrument stratégique du gouvernement, en ce qu’elle est son bras ouvrier pour le développement intégré du pays.

À l’en croire, elle se veut le trait d’union entre l’exploitation des ressources naturelles et les besoins en infrastructures de base. C’est aussi cette structure qui sert d’interface entre les différentes parties et entités intéressées par les projets issus des accords de collaboration ou de coopération en matière d’infrastructures de base et des ressources naturelles.

D’après lui, l’APCSC prépare les rencontres et/ou les négociations entre les parties. De même, elle négocie avec les institutions financières pour appuyer la mise en œuvre des projets.

Cette cérémonie, organisée sous l’égide du Président de la République, s’est déroulée en présence de quelques membres du cabinet du Chef de l’État, quelques membres du gouvernement, dont la ministre des Mines et le ministre de la Communication et Médias, de l’inspecteur chef de service de l’Inspection générale des Finances, de quelques mandataires des entreprises publiques de l’État, des certains partenaires privés, des membres du cabinet du Premier ministre, et de quelques autres personnalités.

Dans la même catégorie

RDC: Le gouvernement envisage des mesures pour juguler la fraude des produits miniers qui entrave l’accroissement des recettes publiques

À l'initiative de la première ministre, Judith Suminwa, les membres du Comité de Conjoncture Économique (CCE) se sont réunis mercredi 17 juillet afin de...

La BAD accorde à la RDC un prêt de 117 millions USD pour appuyer la transformation agricole

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 14 février dernier à Abidjan, un prêt de 117,9...

RDC: Doudou Fwamba et l’Association Congolaise des Banques pour une croissance économique durable

Le ministre des Finances, Doudou Fwamba Likunde, souhaite voir les banques congolaises devenir des moteurs de croissance économique et de développement afin de créer...

RDC : la Banque Mondiale débourse 400 millions USD pour la 1ère phase du programme d’accès aux services d’eau

La Banque mondiale a lancé mercredi 17 juillet 2024, la première phase du programme d'accès aux services d'eau et d'assainissement (PASEA) à Tshikapa, chef-lieu...

RDC: le gouvernement infligera une amende de 50 millions de CDF à toute personne auteur de pollution sonore sur la voie publique

L'Etat congolais va désormais infliger une amende de 50 millions de francs congolais à toute personne auteur de pollution sonore sur la voie publique.Telle...

RDC: La chambre des mines de la FEC célèbre la nomination de son ex-président Louis Watum

Louis Watum Kabamba, ministre de l'Industrie et du Développement des PME et des Petites et Moyennes Industries, a été célébré le mercredi 17 juillet...

RDC: une délégation de l’ANAPEX édifiée sur le processus d’exportation au port de Matadi

En mission au Kongo Central, une délégation de l'Agence nationale de promotion des exportations (ANAPEX) conduite par le directeur de développement de produit et...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading