Eric Tshikuma : « la politique d’endettement de la RDC prévoit des investissements dans des projets porteurs de croissance »

L’accroissement de la dette publique en République Démocratique du Congo à fin 2023 suscite la controverse au sein de l’opinion.

Intervenant à ce sujet, au cours de l’émission Dialogue Entre Congolais, animée jeudi 11 avril sur les ondes de la Radio Okapi, le député national Éric Tshikuma a expliqué qu’un Etat ne peut pas s’empêcher de contracter une dette.

Quant à la République Démocratique du Congo, ce spécialiste des questions économiques souligne qu’elle peut recourir à cela pour pouvoir lancer des projets porteurs de croissance solide et en même temps lancer le développement du pays en créant les conditions de richesse.

«La politique d’endettement de la RDC prévoit des investissements dans des projets porteurs de croissance. Lorsqu’on regarde les cinq pays les plus riches, ce sont les pays les plus endettés du monde. Seulement ces dettes servent à développer leur pays. Nous travaillons avec des partenaires multilatéraux, ces bailleurs de fonds ne vont pas tolérer que les conditions de mise en œuvre de projets ne soient pas respectées, sinon la RDC serait mal réputée et ne bénéficierait pas d’un autre endettement. », a-t-il déclaré.

Parmi les projets porteurs de croissance qui valent la peine d’un endettement, Eric Tshikuma a égrené les projets d’infrastructures réalisés à travers le pays.

« Le projet de développement local de 145 Territoires touche à des secteurs socio-économiques à partir de la base. Dans trois ans, on va voir ces projets porter des fruits quand bien même aujourd’hui les gens ne le sentent pas encore. Il y aura des effets qui se feront ressentir. », a-t-il fait savoir.

Outre le PDL-145 T, Eric Tshikuma est d’avis que le service de la dette contribue également à financer les travaux de construction ou de réhabilitation des routes d’intérêt national. Dès routes qui, une fois achevées, explique-t-il, permettront à ce que la RDC puisse s’engager vers le développement.

“C’est le cas de la route Kisangani-Béni; Kananga-Mbuji Mayi; Mbuji-Mayi-Bukavu; Bukavu-Goma. Des routes nationales vont être rahabilitees pour permettre la fluidité des opérations économiques, ce qui facilitera le commerce et la circulation de gens car ces routes vont contribuer en termes d’infrastructures qui sont créatrices de croissance. Au finish, le tissu économique sera solidifié. », soutient-il.

Le secteur de l’éducation, avec la gratuité de l’enseignement primaire n’est pas en reste avec notamment la réhabilitation et la construction de plusieurs écoles.

Eric Tshikuma martèle sur le fait que l’Etat ne contracte pas des dettes pour payer le salaire des enseignants qui est financé par le Trésor public. Cela rentre dans le cadre des charges régaliennes du Gouvernement qui sont supportés par le budget de l’État, affirme-t-il. Mais l’argent qui vient de l’endettement finance par exemple la construction des écoles.

Un autre secteur bénéficiaire de la dette publique, c’est celui de la Santé. Pour Éric Tshikuma, le secteur de la Santé est inclu dans le projet de développement local de 145-Territoires.

Le député national Eric Tshikuma débattait avec Lem’s Kamwanya, analyste économique, et Florimond Muteba, Président du Conseil d’administration de l’Observatoire de la dépense publique.

La dette publique de la RDC a franchi la barre de 10 milliards de dollars à fin 2023, selon le dernier rapport de la Direction Générale de la Dette Publique (DGDP).

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

RDC: ‘‘Le désordre économico-financier actuel ne permet pas de préserver le pouvoir d’achat de la population congolaise’’ (Tribune)

Les salaires des fonctionnaires sont libellés et payés en Francs congolaispendant que les prix des biens et services sont fixés en dollars américains et...

En prélude du Forum sur la coopération sino-africaine, la RDC et la Chine renforcent leurs relations bilatérales

Le Vice-Premier Ministre et Ministre Congolais des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, a eu une réunion lundi 27 mai avec le Représentant spécial du gouvernement...

Sous-traitance : la GECAMINES appelée à ne pas bloquer la recommandation de plus de 20 entreprises à TFM

Le directeur général de l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP), Miguel Katemb, a demandé, ce lundi 27 mai, à...

Afrique : La BAD salue la réaffectation des droits de tirage spéciaux par le FMI visant à prêter davantage

Au cours d'un déjeuner de presse organisé le lundi 27 mai 2024 à Nairobi, le président de la Banque Africaine de Développement (BAD), Akinwumi...

UNIKIN : Jules Alingete sensibilise sur la patrouille financière au forum économique

L’inspecteur général de l’inspection générale des finances, Jules Alingete a animé, le samedi 25 mai dernier à l’Université de Kinshasa, une conférence-débat organisée par...

Élections des membres du bureau de l’Ass. Nat. : l’UNC/Kasai entend voir Vital Kamerhe favoriser un nouveau mode de vie en RDC 

Les cadres et membres de l’Union pour la nation congolaise (UNC) interfédération du Kasaï saluent l'élection de Vital Kamerhe au perchoir de l'Assemblée nationale.Dans...

RDC : EquityBCDC et Qatar Airways offrent des avantages exclusifs à leurs clients détenteurs des cartes VISA

Les clients de la Banque EquityBCDC, détenteurs des cartes VISA, auront dorénavant droit à une réduction allant jusqu’à 12 % sur les billets Qatar...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading