Crise humanitaire en RDC : L’Algérie octroie une aide humanitaire de 123,5 tonnes au Gouvernement

La République algérienne démocratique et populaire a décidé d’octroyer une aide humanitaire de 123,5 tonnes au profit du peuple et du gouvernement congolais, en guise de contribution active à la réponse humanitaire pour alléger les souffrances des populations de la partie orientale.

Selon l’ambassadeur de ce pays accrédité en RDC, la livraison à Kinshasa de cette aide témoigne de « la qualité des relations d’amitié, de solidarité et de coopération » entre l’Algérie et la RDC.

Cette aide est une contribution active du Président de la République algérienne Abdelmadjid Tebboune et du peuple algérien à la réponse humanitaire pour alléger les souffrances des populations touchées par la crise humanitaire et témoigne de la solidarité du peuple et du gouvernement algériens en ces moments difficiles que traverse la population civile congolaise à l’Est de la RDC.

Elle est composée de produits de première nécessité, dont du riz, de l’huile de table, du sucre, du sel, des pâtes alimentaires, des biscuits, du fromage, du poisson en conserve, du thon, du lait en poudre pour nourrissons, des vêtements pour filles et garçons, des cartables avec fournitures scolaires, des tentes, des fauteuils roulants, des médicaments et des produits pharmaceutiques, a laissé entendre le Dr. Mohamed Yazid Bouzid, ambassadeur plénipotentiaire et extraordinaire de l’Algérie en RDC.

Les rotations sont fixées pour les samedis 18, 22 et 25 mai 2024, et l’arrivée est prévue à l’aéroport international de N’djili de Kinshasa à 05h00 du matin.

Tout en espérant que cette aide humanitaire pourra alléger le quotidien des populations congolaises qui en bénéficieront dans les sites des personnes déplacées dans l’Est de la RDC, l’Algérie demeure fermement attachée à la nécessité de poursuivre la recherche d’un règlement pacifique de la crise sécuritaire qui a entraîné une augmentation exponentielle du nombre de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire.

La République algérienne démocratique et populaire estime que le meilleur remède pour absorber pleinement la crise humanitaire reste une solution intégrée, basée sur la cessation des hostilités, le bannissement de la violence des groupes armés quelles que soient leurs appartenances ou revendications, la démobilisation de ces groupes conformément au programme gouvernemental congolais prévu à cet effet, et le lancement de programmes de développement pour traiter les racines du conflit, favorisant ainsi un retour rapide des personnes déplacées vers leurs foyers d’origine et une meilleure stabilisation de la région, condition nécessaire à la réalisation des programmes de développement socio-économique.

Le diplomate algérien a réaffirmé l’attachement de son pays à la souveraineté, à la stabilité et à l’intégrité territoriale de la RDC.

Robert BUTARE

Dans la même catégorie

RDC: l’ANAPEX sensibilise les opérateurs économiques sur les modalités de participation au Forum Chine-Afrique 

La Chine va organiser en septembre prochain le forum économique Chine-Afrique pour échanger sur les opportunités économiques qu'elle entend offrir au continent. Membre du comité...

RDC: Judith Suminwa invitée à prendre un décret limitant le recrutement à 15 membres pour les cabinets ministériels

Dans le but de réduire le train de vie des institutions, le Centre de recherche en finances publiques (CREFDL) appelle la première ministre, Judith...

RDC : une délégation du CEEC et le ministre des mines évoquent l’encadrement des substances minérales de différentes filières 

Le ministre des mines, Kizito Pakabomba, s'est entretenu lundi 24 juin 2024 avec une délégation du Centre d’Expertise d’Evaluation de Certification des substances minérales...

RDC : auprès de J. Shabani, les députés nationaux de la Tshopo plaident pour l’organisation d’une conférence de paix et de développement 

Reçus ce lundi par le VPM de l'Intérieur et Sécurité, Jacquemain Shabani, les députés nationaux de la Tshopo ont proposé l'organisation d'une conférence de...

Ministère de l’Économie: Vital Kamerhe accusé d’avoir licencié abusivement 500 anciens agents du Cadre Permanent de Concertation Économique

L'ancien vice-premier ministre et ministre de l'Économie, Vital Kamerhe, est accusé d'avoir licencié plus de 500 anciens agents du Cadre Permanent de Concertation Économique...

RDC: Malgré l’inflation sur les marchés, le gouvernement constate une amélioration des indicateurs macroéconomiques

Les indicateurs macroéconomiques, notamment le produit intérieur brut (PIB), l'inflation et les données relatives au marché du travail, se sont améliorés par rapport à...

Exetat 2023-2024 : le Gouvernement Suminwa à la rescousse des finalistes du Nord-Kivu

La Première Ministre, Judith Suminwa, a lancé ce lundi 24 juin, la 58ème session ordinaire de l'examen d'Etat, au lycée Monseigneur Shaumba, dans la...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading