Newsletter

RDC – Identification de la population : l’IGF remet en cause la fiabilité du contrat ONIP-Afritech 

L’Inspection générale des Finances (IGF) a découvert de graves irrégularités dans le cadre du contrat paraphé par le gouvernement congolais, représenté par l’Office national d’identification (ONIP) et le groupement Afritech/Idemia visant la production de cartes d’identité nationale. 

Dans un document interne adressé au vice-premier ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, l’IGF remet en cause la fiabilité du contrat entre les deux parties. Elle constate que ce contrat de 697 millions de dollars américains dont 104 millions d’apport de l’Etat congolais ( 20 millions USD déjà disponibilisés) et 593 millions USD à apporter par Afritech/Idemia présente des irrégularités. 

L’IGF soutient que le groupement Afritech/Idemia qui avait gagné le marché de production des cartes d’identité nationale ne dispose pas de ressources pour financer sa participation. Aussi, le coût total de ce projet est surfacturé en ce qui concerne particulièrement la construction des infrastructures immobilières du projet évaluées à 444 millions de dollars américains. 

« Le contrat prévoit que l’Etat Congolais fournisse à ce groupement une garantie devant lui permettre de lever les fonds auprès des banques commerciales. Ladite garantie portera sur la séquestration des avoirs de la Banque Centrale du Congo par la banque commerciale prêteuse. Cette opération tombe dans l’illégalité, voire dans l’impossibilité », a indiqué l’Inspection générale des finances.

Dans la série d’observations formulées au chef de la Territoriale, l’IGF souligne que la durée prévue du contrat pour 20 ans de partage des produits du projet ( 2 milliards USD ) dont 60% au bénéfice d’Afritech/Idemia, 20% pour l’Etat congolais et 20% pour le remboursement de la dette ne se justifie pas, étant donné la nullité de l’apport de Afritech/Idemia qui reste conditionné par la garantie de l’Etat.

Outre la surfacturation, l’Inspection générale des finances soutient que la dénomination utilisée dans ce projet Afritech/Idemia est une « usurpation » du fait que la firme française « Idemia » ne reconnaît pas sa participation à ce projet de cartes d’identité en RD Congo. L’IGF affirme que la société Afritech est un client qui pourra s’approvisionner auprès d’elle en équipements. 

Par conséquent, elle exige des réponses «satisfaisantes » à ces observations qui, selon elle, constituent des préalables pour la poursuite de ce projet avant l’utilisation de 20 millions USD déjà débloqués par le Trésor Public.

Dans la même catégorie

Contrat SICOMINES : Le ministre des Finances examine la mise en place d’un mécanisme financier et de bonne gouvernance pour les ressources issues de...

La gestion des fonds du projet Sino-Congolais des Mines (SICOMINES) était au cœur d'une réunion présidée le jeudi 18 juillet par le ministre des...

RDC : Le gouvernement suspend l’importation des bières et boissons gazeuses pour une durée de 12 mois

Le gouvernement congolais, par le truchement du ministère du commerce extérieur, a suspendu pour une durée de 12 mois, l’importation des bières et boissons...

Spoliation des terrains de la SNCC : la ministre Acacia Bandubola appelée à bloquer la délivrance des titres aux bénéficiaires

Le conseil d'administration de la Société Nationale des Chemins de fer du Congo (SNCC) sollicite l'implication de la ministre des Affaires foncières, Acacia Bandubola,...

RDC: L’UE alloue 1 millions d’euros pour contenir la propagation de la variole du singe

L’Union européenne (UE) a annoncé, jeudi 18 juillet, l'allocation d'une aide humanitaire supplémentaire de 1 millions d'euros pour soutenir la lutte contre la propagation...

RDC : Le gouvernement mobilise 18,546 millions USD à la séance du 16 juillet 2024 grâce aux Obligations du Trésor

Le Gouvernement congolais, par le truchement du ministère des Finances, a mobilisé 18,546 millions USD lors de la séance d’adjudication des Obligations du Trésor...

RDC: Le gouvernement envisage des mesures pour juguler la fraude des produits miniers qui entrave l’accroissement des recettes publiques

À l'initiative de la première ministre, Judith Suminwa, les membres du Comité de Conjoncture Économique (CCE) se sont réunis jeudi 18 juillet afin de...

La BAD accorde à la RDC un prêt de 117 millions USD pour appuyer la transformation agricole

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 14 février dernier à Abidjan, un prêt de 117,9...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading