Newsletter

Afrique :  La BAD nomme Eric Kehinde au poste de directeur de l’Institut africain de développement

La Banque africaine de développement a nommé Eric Kehinde Ogunleye, macroéconomiste chevronné, au poste de directeur de l’Institut africain de développement, à compter du 1er juin 2024.

De nationalité nigériane, M. Ogunleye a près de vingt ans d’expérience dans les domaines de la macroéconomie et de l’économie du développement, du renforcement des capacités, de la gouvernance publique et de la réforme réglementaire, du suivi et de l’évaluation, ainsi que du conseil en matière de politiques. Au cours de sa carrière, il a notamment conçu et dirigé des initiatives de renforcement des capacités et de conseil en matière de politiques innovantes et spécifiques au contexte aux plus hauts niveaux de la gouvernance nationale, établissant d’importants partenariats à l’échelle mondiale et produisant des résultats et impacts marquants.

Il a précédemment occupé les fonctions de responsable de l’Institut africain de développement et de chef de la Division de la gestion des politiques de l’Institut. Il a également été conseiller de l’économiste en chef et vice-président du complexe chargé de la Gouvernance économique et de la Gestion des connaissances de la Banque. Il a joué un rôle déterminant dans la conception et la mise en œuvre de la Stratégie de renforcement des capacités du Groupe de la Banque (2021-2025) et des initiatives connexes, notamment l’Académie de gestion des finances publiques pour l’Afrique et l’Académie de gestion macroéconomique pour l’Afrique.

M. Ogunleye a fortement amélioré les cliniques de renforcement des capacités institutionnelles et fiduciaires, qui touchent désormais vingt portefeuilles de pays en moyenne chaque année, améliorant ainsi la qualité des opérations et des portefeuilles de la Banque dans les pays africains.

En décembre 2022, M. Ogunleye a lancé avec succès l’Académie de gestion des finances publiques pour l’Afrique, proposant une formation structurée de dix-huit mois sur l’ensemble du cycle et de l’écosystème de la gestion des finances publiques et de la dette. Cette initiative a permis de former plus de 145 fonctionnaires de 45 pays africains en tant qu’experts en gestion des finances publiques. Il est à la tête de plusieurs projets d’assistance technique, notamment en matière de modélisation macroéconomique et de dialogue sur les politiques, afin de trouver des solutions aux problèmes de développement persistants et émergents auxquels les pays d’Afrique sont confrontés. Il a également forgé de nombreux partenariats mondiaux, continentaux, régionaux, nationaux et infranationaux pour soutenir ces initiatives.

Avant de rejoindre la Banque, il a exercé les fonctions d’assistant spécial du président du Nigéria pour le commerce international et les finances, puis de conseiller spécial du conseiller économique principal du président. Il a joué un rôle essentiel dans la recherche en matière de politiques, de renforcement des capacités institutionnelles, de suivi et l’évaluation des politiques socio-économiques. 

Il a contribué au plan de relance économique et de croissance du Nigéria, qui a permis au pays de sortir de la récession. En outre, il a été consultant à long terme (macroéconomiste pays) au sein du Département pays du Nigéria du Groupe de la Banque, coordonnant l’analyse macroéconomique au Nigéria et soutenant le portefeuille diversifié de projets de développement de la Banque.

M. Ogunleye a également été chercheur au Centre africain pour la transformation économique, chercheur doctorant à l’Institut mondial de recherche sur l’économie du développement de l’université des Nations unies, stagiaire en recherche doctorale à l’Organisation mondiale du commerce et consultant international en recherche à la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement. Il a également enseigné et mené des recherches en tant que maître de conférences à l’université de Calabar, au Nigéria.

Il est titulaire d’un doctorat et d’une maîtrise en économie de l’université d’Ibadan, au Nigéria, d’une licence en économie de l’université de Calabar, au Nigéria, d’un certificat de Cambridge en programme avancé sur la refonte de l’économie du développement en Afrique, et d’un certificat exécutif en politique publique de l’université de Harvard.

DosEco avec la BAD 

Dans la même catégorie

Contrat SICOMINES : Le ministre des Finances examine la mise en place d’un mécanisme financier et de bonne gouvernance pour les ressources issues de...

La gestion des fonds du projet Sino-Congolais des Mines (SICOMINES) était au cœur d'une réunion présidée le jeudi 18 juillet par le ministre des...

RDC : Le gouvernement suspend l’importation des bières et boissons gazeuses pour une durée de 12 mois

Le gouvernement congolais, par le truchement du ministère du commerce extérieur, a suspendu pour une durée de 12 mois, l’importation des bières et boissons...

Spoliation des terrains de la SNCC : la ministre Acacia Bandubola appelée à bloquer la délivrance des titres aux bénéficiaires

Le conseil d'administration de la Société Nationale des Chemins de fer du Congo (SNCC) sollicite l'implication de la ministre des Affaires foncières, Acacia Bandubola,...

RDC: L’UE alloue 1 millions d’euros pour contenir la propagation de la variole du singe

L’Union européenne (UE) a annoncé, jeudi 18 juillet, l'allocation d'une aide humanitaire supplémentaire de 1 millions d'euros pour soutenir la lutte contre la propagation...

RDC : Le gouvernement mobilise 18,546 millions USD à la séance du 16 juillet 2024 grâce aux Obligations du Trésor

Le Gouvernement congolais, par le truchement du ministère des Finances, a mobilisé 18,546 millions USD lors de la séance d’adjudication des Obligations du Trésor...

RDC: Le gouvernement envisage des mesures pour juguler la fraude des produits miniers qui entrave l’accroissement des recettes publiques

À l'initiative de la première ministre, Judith Suminwa, les membres du Comité de Conjoncture Économique (CCE) se sont réunis jeudi 18 juillet afin de...

La BAD accorde à la RDC un prêt de 117 millions USD pour appuyer la transformation agricole

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 14 février dernier à Abidjan, un prêt de 117,9...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading