Newsletter

Hôtel de ville de Kinshasa : Daniel Bumba respectueux de la Constitution et des orientations du Chef de l’État (Tribune)

Le vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur  s’est opposé à l’investiture du gouvernement provincial de Kinshasa, vendredi 28 juin 2024, dans un télégramme largement relayé sur les réseaux sociaux. Et pourtant, lors de la rencontre des gouverneurs avec le Chef de l’État, la question de nomination des commissaires généraux a été abordée.

Le gouvernement provincial étant composé de 10 ministres, le Chef de l’État avait exhorté les gouverneurs, en présence du VPM de l’Intérieur, que s’il y’a besoin d’ajouter certains animateurs et créer certains portefeuilles, ça doit se faire conformément aux réalités budgétaires. Et le VPM de l’Intérieur devra être saisi.

Légaliste, Daniel Bumba a, avant la sortie de son gouvernement, adressé une note au VPM de l’Intérieur pour l’en informer.

Dans la pratique, le gouverneur de Kinshasa a d’abord signé un arrêté nommant les 10 ministres provinciaux. Il a ensuite signé un autre arrêté portant création des services publics provinciaux nommés Commissariat général avant d’en prendre un autre nommant cette fois-là leurs animateurs appelés commissaires généraux. 

De l’avis d’un juriste, le télégramme du VPM de l’Intérieur est “inconstitutionnel et lourd des conséquences politiques, juridiques, institutionnelles, sociales et économiques”.

Concrètement, Jacquemain Shabani a “violé l’article 198 de la Constitution et la loi sur la libre administration des provinces”. En plus de cela, il a perturbé le bon fonctionnement des institutions. Il se constate aussi grevement des finances de la ville (déjà modique) parce qu’il faut convoquer une session extraordinaire et celle-ci va engendrer des frais à payer. 

“Pourquoi avoir réservé une copie aux réseaux sociaux, alors qu’aucune institution citée n’a été formellement notifiée ?”. 

“Pourquoi avoir écrit au gouverneur, en lieu et place du président de l’Assemblée provinciale ?”. Il se dégage donc dans son télégramme une pauvreté juridique parce qu’elle n’est pas motivée. 

Ce qui est sûr, aucune disposition légale n’a été violée dans la composition du gouvernement Bumba.

CP

Dans la même catégorie

Contrat SICOMINES : Le ministre des Finances examine la mise en place d’un mécanisme financier et de bonne gouvernance pour les ressources issues de...

La gestion des fonds du projet Sino-Congolais des Mines (SICOMINES) était au cœur d'une réunion présidée le jeudi 18 juillet par le ministre des...

RDC : Le gouvernement suspend l’importation des bières et boissons gazeuses pour une durée de 12 mois

Le gouvernement congolais, par le truchement du ministère du commerce extérieur, a suspendu pour une durée de 12 mois, l’importation des bières et boissons...

Spoliation des terrains de la SNCC : la ministre Acacia Bandubola appelée à bloquer la délivrance des titres aux bénéficiaires

Le conseil d'administration de la Société Nationale des Chemins de fer du Congo (SNCC) sollicite l'implication de la ministre des Affaires foncières, Acacia Bandubola,...

RDC: L’UE alloue 1 millions d’euros pour contenir la propagation de la variole du singe

L’Union européenne (UE) a annoncé, jeudi 18 juillet, l'allocation d'une aide humanitaire supplémentaire de 1 millions d'euros pour soutenir la lutte contre la propagation...

RDC : Le gouvernement mobilise 18,546 millions USD à la séance du 16 juillet 2024 grâce aux Obligations du Trésor

Le Gouvernement congolais, par le truchement du ministère des Finances, a mobilisé 18,546 millions USD lors de la séance d’adjudication des Obligations du Trésor...

RDC: Le gouvernement envisage des mesures pour juguler la fraude des produits miniers qui entrave l’accroissement des recettes publiques

À l'initiative de la première ministre, Judith Suminwa, les membres du Comité de Conjoncture Économique (CCE) se sont réunis jeudi 18 juillet afin de...

La BAD accorde à la RDC un prêt de 117 millions USD pour appuyer la transformation agricole

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 14 février dernier à Abidjan, un prêt de 117,9...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading