Newsletter

Mukoko Samba : « La RDC a engagé de nombreuses réformes, mais qui n’ont pas abouti à l’amélioration du coût de la vie élevé »

Le vice-premier ministre et ministre de l’Économie nationale, Daniel Mukoko Samba, a passé en revue, lors d’une conférence-débat organisée par l’Université de Kinshasa le week-end dernier, les défis auxquels est confrontée la République démocratique du Congo.

En dépit de nombreuses réformes engagées par le pays depuis 2002 touchant différents domaines, ce chercheur soutient que la RDC n’a pas réussi à améliorer le coût de la vie élevé et sa dépendance vis-à-vis des importations de produits alimentaires.

“La RDC a engagé de nombreuses réformes depuis 2002. Ces réformes ont touché plusieurs domaines à la fois : le Code minier et le Code forestier (2002), la révision du Code des investissements (2002), la transformation des entreprises publiques (2008), l’introduction de la taxe sur la valeur ajoutée (2010), la réforme du Code des douanes (2010), la refonte de la gestion des finances publiques (2011), la passation des marchés publics (2010), la libéralisation des secteurs des assurances, de l’électricité et de l’eau (2014-2015) etc. Cet impressionnant arsenal législatif n’a pas pu débarrasser la RDC des démons qui hantent la maison Congo et n’ont pas abouti à l’amélioration du coût de la vie élevé ”, a-t-il déclaré.

Les démons qui hantent la maison Congo

Parmi les obstacles identifiés par Daniel Mukoko Samba figurent la mainmise de l’État sur les principales infrastructures publiques malgré de piètres performances, l’état peu développé du système financier national, les services incomplets liés au commerce extérieur, la multiplication des taxes et la forte dollarisation de l’économie nationale.

En examinant de plus près, Mukoko Samba estime que tous ces défis sont liés à la manière dont l’État exerce ou n’exerce pas son pouvoir régalien. En réponse aux instructions reçues du chef de l’État, il envisage la diversification des exportations, la levée des obstacles à l’amélioration du pouvoir d’achat, le soutien de l’économie informelle avec le ministre de l’Industrie et des PME et le financement de l’économie par le FOREC.

Pour sortir de la pauvreté et de la vulnérabilité, Daniel Mukoko Samba appelle à une réflexion sur le développement du capital humain, un modèle de gestion durable des ressources naturelles en RDC, ainsi que sur la manière de structurer le territoire national pour servir le développement en créant des pôles de croissance et en renforçant les liens entre les villes et les campagnes.

En outre, il encourage une réflexion sur la création d’effets de levier nationaux à partir des corridors commerciaux dans les zones frontalières et sur la stratégie à adopter pour défendre et promouvoir les intérêts vitaux de la RDC.

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

Contrat SICOMINES : Le ministre des Finances examine la mise en place d’un mécanisme financier et de bonne gouvernance pour les ressources issues de...

La gestion des fonds du projet Sino-Congolais des Mines (SICOMINES) était au cœur d'une réunion présidée le jeudi 18 juillet par le ministre des...

RDC : Le gouvernement suspend l’importation des bières et boissons gazeuses pour une durée de 12 mois

Le gouvernement congolais, par le truchement du ministère du commerce extérieur, a suspendu pour une durée de 12 mois, l’importation des bières et boissons...

Spoliation des terrains de la SNCC : la ministre Acacia Bandubola appelée à bloquer la délivrance des titres aux bénéficiaires

Le conseil d'administration de la Société Nationale des Chemins de fer du Congo (SNCC) sollicite l'implication de la ministre des Affaires foncières, Acacia Bandubola,...

RDC: L’UE alloue 1 millions d’euros pour contenir la propagation de la variole du singe

L’Union européenne (UE) a annoncé, jeudi 18 juillet, l'allocation d'une aide humanitaire supplémentaire de 1 millions d'euros pour soutenir la lutte contre la propagation...

RDC : Le gouvernement mobilise 18,546 millions USD à la séance du 16 juillet 2024 grâce aux Obligations du Trésor

Le Gouvernement congolais, par le truchement du ministère des Finances, a mobilisé 18,546 millions USD lors de la séance d’adjudication des Obligations du Trésor...

RDC: Le gouvernement envisage des mesures pour juguler la fraude des produits miniers qui entrave l’accroissement des recettes publiques

À l'initiative de la première ministre, Judith Suminwa, les membres du Comité de Conjoncture Économique (CCE) se sont réunis jeudi 18 juillet afin de...

La BAD accorde à la RDC un prêt de 117 millions USD pour appuyer la transformation agricole

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 14 février dernier à Abidjan, un prêt de 117,9...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading