RDC: l’ACAJ de G. Kapiamba vent debout contre la démarche d’anciens présidents de deux Chambres du Parlement 

L’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) que dirige Georges Kapiamba fustige la démarche amorcée par quelques anciens présidents de deux Chambres du Parlement, qui requièrent l’intégration dans le Budget Exercice 2023 de leurs arriérés d’avantages non perçus.

Dans un communiqué publié ce vendredi 21 octobre en réaction à cette initiative, cette structure s’étonne de la temporalité sociale particulière choisie par Léon Kengo et ses compères.

« Il serait moralement inexplicable que le Gouvernement satisfasse une telle requête d’autant plus que la Loi n°18/021 du 26 juillet 2018 devra d’abord être révisée au vu du caractère excessif et immoral des avantages qu’elle accorde aux anciens Chefs d’Etat et des corps constitués et sans prévoir la disqualification de ceux qui. se seraient compromis dans les actes de corruption, détournement des deniers publics et blanchiment des capitaux à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions », a déclaré Me Georges Kapiamba, Président de l’ACAJ.

Tout en saluant les services rendus à la Nation Congolaise par des dignes exemplaires filles et fils, et compte tenu du fait qu’ils ne sont pas logés à l’enseigne de la précarité matérielle qui caractérise la majorité de Congolais, l’ACAJ leur demande de prouver leur amour et leur solidarité envers les Congolais en renonçant officiellement aux bénéfices qu’implique la Loi n°18/021, du 26 juillet 2018.

Ainsi, l’ACAJ recommande aux Gouvernement et Parlement, d’orienter les ressources mobilisées vers des priorités porteuses d’une croissance inclusive et non de se soumettre à tout ce qui l’éloigne du « Peuple d’abord » dont les retombées se font toujours attendre, d’une part; et d’entamer le processus de révision de la Loi n°18/021 du 26 juillet 2018 ».

Il convient de rappeler que Léon Kengo, à la tête d’une délégation d’anciens présidents de deux chambres du parlement, a plaidé mercredi dernier auprès de Modeste Bahati, président du sénat, pour l’application de la Loi n° 18/021 du 26 juillet 2018 portant statut des anciens Présidents de la République élus et fixant les avantages accordés aux anciens Chefs de corps constitués. Il a notamment demandé d’intégrer dans le Budget Exercice 2023 leurs arriérés d’avantages non perçus. 

La Rédaction 

Dans la même catégorie

Jean-Pierre Bemba en Égypte pour redynamiser la coopération militaire

Le vice-premier ministre, ministre de la Défense nationale et Anciens Combattants de la RDC, Jean-Pierre Bemba Gombo, séjourne depuis le mardi 21 mai 2024...

RDC : Nicolas Kazadi pris la main dans le sac à la Banque centrale (Tribune de l’ODEP)

Selon des sources de la Banque Centrale du Congo, Madame MUSHENGEZI, Directrice des opérations bancaires et monnaies (OBAMA) a été arrêtée, conduite au Parquet...

Ministère de l’Agriculture: les structures enregistrées au budget d’interventions économiques invitées à récupérer les engrais chimiques

Le ministère de l'Agriculture invite toutes les structures enregistrées au budget d'interventions économiques 2024 à se présenter ce mercredi 22 mai au bureau...

RDC-Finances publiques: au 16 mai, l’Etat a mobilisé 1.356,3 milliards de CDF

Au 16 mai 2024, le tableau des opérations financières de l’Etat produit par la Banque Centrale du Congo (BCC) affiche un niveau de 1.356,3...

RDC : L’État prévoit de mobiliser 40 millions USD ce mardi 21 mai

Le gouvernement congolais, par le biais du ministère des Finances, a annoncé l'ouverture d'une adjudication de bons du Trésor en dollars américains d'une valeur...

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Lutte contre la corruption en RDC : Judith Suminwa appelée à interdire aux cabinets politiques de passer les marchés publics

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), une organisation de la société civile spécialisée dans le contrôle citoyen des finances publiques, demande à la nouvelle...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading