RDC-Semaine des mines : la société civile contre la violation des droits des travailleurs dans le secteur minier

Le Président de l’Association Africaine des Droits de l’Homme « ASADHO », Jean Claude Katende, dénonce la violation récurrente des droits des travailleurs dans la quasi-totalité des entreprises minières et dans le secteur des ressources naturelles en République démocratique du Congo.

Cette dénonciation a été faite pendant les travaux de « la semaine des mines et des hydrocarbures » qui se déroulent à Kinshasa, du 29 novembre au 2 décembre 2022, à l’initiative de la société civile regroupée au sein d’une synergie d’action pour la protection, le suivi et le contrôle citoyen des ressources naturelles de la RDC.

« Globalement les droits humains ne sont pas respectés dans le secteur des ressources naturelles tant en ce qui concerne les industries qu’en ce qui concerne l’exploitation artisanale. Les causes sont plusieurs : la corruption qu’il y a dans ce secteur, la faible capacité des organes de l’Etat chargés de contrôler les respects de ces droits humains et aussi l’impunité qui caractérise les ressources naturelles en République démocratique du Congo », a-t-il déploré.

Cependant, Jean Claude Katende est d’avis qu’étant donné qu’il y a certains dirigeants politiques qui sont impliqués dans cette exploitation voire aussi militaires, la population doit comprendre que les ressources lui appartiennent et qu’elle doit en assurer le contrôle citoyen. 

« Il faut d’abord que les citoyens se tiennent debout, s’intéressent au secteur puis s’impliquent. Comme nous le voyons aujourd’hui, il y a beaucoup d’organisations qui s’intéressent à la question et ça c’est très important parce que les citoyens peuvent contraindre les politiciens à agir conformément aux lois de la République. Ils peuvent également contraindre les entreprises à le faire parce que nous constatons que même les institutions qui ont en charge le contrôle comme le parlement ne joue pas franc jeu à cause de certaines pesanteurs qui peuvent être politiques ou financières », a martelé Katende. 

Selon les estimations faites par le président de l’ASADHO, 10 entreprises sur une centaine respectent les droits des travailleurs et font des efforts pour respecter les droits des communautés dans le grand Katanga.

Dostin Eugène LUANGE

Dans la même catégorie

RDC : L’État prévoit de mobiliser 40 millions USD ce mardi 21 mai

Le gouvernement congolais, par le biais du ministère des Finances, a annoncé l'ouverture d'une adjudication de bons du Trésor en dollars américains d'une valeur...

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Lutte contre la corruption en RDC : Judith Suminwa appelée à interdire aux cabinets politiques de passer les marchés publics

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), une organisation de la société civile spécialisée dans le contrôle citoyen des finances publiques, demande à la nouvelle...

Équateur : après le gouvernorat, l’Assemblée provinciale exige le gel des comptes de l’exécutif provincial

Les violons ne s'accordent pas entre le gouverneur sortant Bobo Boloko Bolumbu et le Bureau provisoire de l'Assemblée provinciale de l'Équateur.Après le gouvernorat de...

RDC: L’ODEP annonce la mise en place d’une boîte mail verte et de numéros verts pour dénoncer les actes de corruption et de prédation

L'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) a annoncé la mise en place d'une boîte mail verte et de numéros verts pour permettre à la...

Crise humanitaire en RDC : L’Algérie octroie une aide humanitaire de 123,5 tonnes au Gouvernement

La République algérienne démocratique et populaire a décidé d’octroyer une aide humanitaire de 123,5 tonnes au profit du peuple et du gouvernement congolais, en...

Affaire lampadaires et forages : l’étau se resserre autour de Nicolas Kazadi !

Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, pourrait être bientôt devant les juges pour éclairer l'opinion publique sur les soupçons de surfacturation concernant les lampadaires...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading