RDC : Quelle économie pour espérer émerger ? (Tribune de Faustin Luanga)

Paraphrasant le Professeur Kenyais Ali Mazroui, je dirai que la RDC en particulier (et l’Afrique en général) produit ce qu’elle ne consomme pas et consomme ce qu’elle ne produit pas, accentuant ainsi sa dépendance et sa vulnérabilité. Ce qui est tout simplement inacceptable au regard des potentialités du pays. Avec sa petite base productive, un secteur manufacturier embryonnaire (environ 10% du PIB), la RDC produit peu, transforme peu, exporte peu, et importe plus, d’où le déficit chronique de sa balance commerciale. 

Le combat doit commencer par inverser la tendance : organiser et élargir la base productive, développer la culture des produits à exporter. Le réalisme nous oblige et nous impose d’être sérieux; de faire de choix de secteurs et de produits stratégiques tels le cobalt, coltan, cuivre, lithium, etc. (pour les mines); café, thé, haricots, huile de palme, riz, maïs, manioc, etc. (pour l’agriculture), télécom, e-commerce, tourisme, banques, assurances et transport, etc. (pour les services).

Et ensuite d’organiser leur production, transformation, transport et distribution… par des politiques globales et sectorielles cohérentes en développant ou en se greffant sur des chaînes globales/régionales de valeurs et de logistiques des transports/distributions. Il y’a certes des préalables : rétablir la paix et la sécurité; investir dans le «soft » – éducation, santé, bonne gouvernance, refonte et réforme de l’administration, etc.; et investir dans le « hard » – infrastructures: énergies, network des transports (routes, rails, ports, airports, etc.), éducation, santé, sport, tourisme, etc. 

Tout ceci devrait être coulé dans un plan global pluriannuel décliné dans des plans sectoriels pluriannuels avec des objectifs quantifiables et vérifiables (mesurables); des instruments actionnables; et des mécanismes de financement appropriés et innovants.

Pour transformer la RDC, pour son émergence et son développement, il y’a lieu de réfléchir autrement… L’Etat doit devenir stratège et s’approprier de l’intelligence économique. L’Etat ne doit pas être émasculé, il doit être renforcé aux fins de bien orienter et mieux accompagner le secteur privé, voire même le créer. Osons oser! C’est possible, c’est faisable.

Faustin Luanga, titulaire d’un doctorat en Sciences Économiques de l’Université de Nagoya au Japon, et haut fonctionnaire de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC)

Dans la même catégorie

Ministère de l’Agriculture: les structures enregistrées au budget d’interventions économiques invitées à récupérer les engrais chimiques

Le ministère de l'Agriculture invite toutes les structures enregistrées au budget d'interventions économiques 2024 à se présenter ce mercredi 22 mai au bureau...

RDC-Finances publiques: au 16 mai, l’Etat a mobilisé 1.356,3 milliards de CDF

Au 16 mai 2024, le tableau des opérations financières de l’Etat produit par la Banque Centrale du Congo (BCC) affiche un niveau de 1.356,3...

RDC : L’État prévoit de mobiliser 40 millions USD ce mardi 21 mai

Le gouvernement congolais, par le biais du ministère des Finances, a annoncé l'ouverture d'une adjudication de bons du Trésor en dollars américains d'une valeur...

Éventuelle levée des sanctions de Dan Gertler: Le CNPAV demande au gouvernement congolais de saisir ses royalties acquises “illégalement”

A la demande du gouvernement congolais, l’administration Biden entrevoit la levée des sanctions imposées à l’homme d’affaires Israélien, Dan Gertler en conditionnant cela à...

Lutte contre la corruption en RDC : Judith Suminwa appelée à interdire aux cabinets politiques de passer les marchés publics

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP), une organisation de la société civile spécialisée dans le contrôle citoyen des finances publiques, demande à la nouvelle...

Équateur : après le gouvernorat, l’Assemblée provinciale exige le gel des comptes de l’exécutif provincial

Les violons ne s'accordent pas entre le gouverneur sortant Bobo Boloko Bolumbu et le Bureau provisoire de l'Assemblée provinciale de l'Équateur.Après le gouvernorat de...

RDC: L’ODEP annonce la mise en place d’une boîte mail verte et de numéros verts pour dénoncer les actes de corruption et de prédation

L'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) a annoncé la mise en place d'une boîte mail verte et de numéros verts pour permettre à la...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading