Newsletter

Ministère de l’Économie: Vital Kamerhe accusé d’avoir licencié abusivement 500 anciens agents du Cadre Permanent de Concertation Économique

L’ancien vice-premier ministre et ministre de l’Économie, Vital Kamerhe, est accusé d’avoir licencié plus de 500 anciens agents du Cadre Permanent de Concertation Économique (CPCE) au ministère de l’Économie Nationale, “sans aucune notification”.

Cette dénonciation est faite par l’Observatoire de la dépense publique (ODEP) dans le cadre de sa campagne de dénonciation des actes de détournements des deniers publics, de corruption et autres formes de prédation des finances publiques en RDC lancée récemment.

Dans son communiqué conjoint publié lundi avec la Synergie des organisations de la société Syndicales et Sociales, l’ODEP révèle que Vital Kamerhe a recruté des militants de l’UNC, des membres de sa famille et d’autres proches au sein de cet établissement, consacrant ainsi des pratiques de clientélisme et de népotisme qui règnent au sein de la classe politique congolaise.

Le personnel licencié accuserait déjà 5 mois d’impaiement de leurs salaires, soutiennent l’ODEP et la Synergie des organisations de la société Syndicales et Sociales.

“Le Président de l’Assemblée Nationale vient de quitter son poste de VPM à l’Économie Nationale. En partant, il laisse un gros cadavre dans ses tiroirs. Comme l’opinion le sait, l’ODEP a mis à la disposition de tous les congolais, une boite mail verte et un numéro de téléphone vert afin de leur faciliter la dénonciation des actes de mauvaise gouvernance. Le premier gros dossier est très sérieux, il concerne la situation du personnel du Cadre Permanent de Concertation Economique (CPCE) au Ministère de l’Économie Nationale. Monsieur Kamerhe procède à la nomination d’un nouveau personnel du CPCE en jetant dans la rue plus de 500 anciens agents sans aucune notification et en recrutant à leur place des militants de l’UNC, des membres de la famille et d’autres proches consacrant ainsi des pratiques de clientélisme et de népotisme qui règnent au sein de la classe politique congolaise régnante”, lit-on dans le communiqué.

Selon ces deux organisations de la société civile, les derniers arrêtés n°25, 26, 27, 28 et 29 du 03 novembre 2023 violent les textes réglementaires qui organisent le CPCE ainsi que les statuts des agents de l’État.

Au regard de ces deux faits, l’ODEP et la Synergie des Organisations Syndicales et Sociales exigent l’annulation de ces arrêtés n°25, 26, 27, 28 et 29 du 03 novembre 2023 par le nouveau Ministre de l’Économie et le retour sans conditions des agents licenciés abusivement et privés de leurs salaires. Aussi, ils demandent un audit du cadre permanent de concertation économique.

Le Cadre Permanent de Concertation Economique est une structure de dialogue entre les pouvoir public, le secteur privé et la Société Civile instituée par le Décret présidentiel n°008/01 du 23 février 2001 conformément à la décision prise par le Conseil des Ministres lors de ses réunions des 10 et 11 novembre 2000 relative à l’instauration d’un cadre de concertation permanent entre le Gouvernement et les Opérateurs économiques.

Le CPCE est un organe de consultation et d’échange des vues entre d’une part, le Gouvernement et d’autre part, les associations regroupant les entreprises congolaises, les travailleurs et les consommateurs au sujet des grandes orientations, options et décisions à prendre en rapport avec les activités économiques nationales.

Robert BUTARE

Dans la même catégorie

Contrat SICOMINES : Le ministre des Finances examine la mise en place d’un mécanisme financier et de bonne gouvernance pour les ressources issues de...

La gestion des fonds du projet Sino-Congolais des Mines (SICOMINES) était au cœur d'une réunion présidée le jeudi 18 juillet par le ministre des...

RDC : Le gouvernement suspend l’importation des bières et boissons gazeuses pour une durée de 12 mois

Le gouvernement congolais, par le truchement du ministère du commerce extérieur, a suspendu pour une durée de 12 mois, l’importation des bières et boissons...

Spoliation des terrains de la SNCC : la ministre Acacia Bandubola appelée à bloquer la délivrance des titres aux bénéficiaires

Le conseil d'administration de la Société Nationale des Chemins de fer du Congo (SNCC) sollicite l'implication de la ministre des Affaires foncières, Acacia Bandubola,...

RDC: L’UE alloue 1 millions d’euros pour contenir la propagation de la variole du singe

L’Union européenne (UE) a annoncé, jeudi 18 juillet, l'allocation d'une aide humanitaire supplémentaire de 1 millions d'euros pour soutenir la lutte contre la propagation...

RDC : Le gouvernement mobilise 18,546 millions USD à la séance du 16 juillet 2024 grâce aux Obligations du Trésor

Le Gouvernement congolais, par le truchement du ministère des Finances, a mobilisé 18,546 millions USD lors de la séance d’adjudication des Obligations du Trésor...

RDC: Le gouvernement envisage des mesures pour juguler la fraude des produits miniers qui entrave l’accroissement des recettes publiques

À l'initiative de la première ministre, Judith Suminwa, les membres du Comité de Conjoncture Économique (CCE) se sont réunis jeudi 18 juillet afin de...

La BAD accorde à la RDC un prêt de 117 millions USD pour appuyer la transformation agricole

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 14 février dernier à Abidjan, un prêt de 117,9...

Parus récemment

Articles populaires

En savoir plus sur DosEco

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading